Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 15:04

Kanaline Eva

© Chitoge Kirisaki - Nisekoi.




Id card
PRÉNOM • Eva.
NOM • Kanaline.
SEXE • Fille.
ÂGE • 16 ans (elle est du sept décembre).
GROUPE • Patineurs.
ORIENTATION SEXUELLE • Elle n'aime que Yuri Plisetsky les garçons.
PROFESSION • Lycéenne et patineuse artistique.


Capacités & faiblesses
La plus grande force d'Eva, c'est sans aucun doute la souplesse et l'élégance de ses mouvements, qui semblent s'accorder avec aisance à n'importe quel morceau de musique. En revanche, elle manque énormément d'expérience. Eh oui, car si la jeune fille fait de la danse depuis l'âge de cinq ans, elle est encore débutante pour ce qui est du patinage et elle a notamment de grandes lacunes en saut, malgré le fait qu'elle ne pèse pas bien lourd. Heureusement qu'elle a de la détermination à revendre, parce qu'elle va en avoir besoin pour rattraper son retard... 
Elle a également une assez bonne endurance, mais sa tendance perpétuelle à vouloir en faire trop et à dépasser ses limites coûte que coûte l'empêche d'exploiter cette qualité. Son coach lui a déjà fait remarquer, mais rien à faire, elle est trop têtue pour écouter ses conseils.

Physique


Comment je me décrirais, mmm... Eh bien, je suis plutôt grande, pour commencer, et... Quoi ? Comment ça, "un mètre soixante-sept, c'est une taille moyenne" ? N'importe quoi ! C'est grand pour une fille de seize ans ! Enfin. Je suis mince et élancée (je pèse à peine cinquante-trois kilos) ; en bref, j'ai un corps parfait pour une danseuse, ce dont je suis très satisfaite. D'ailleurs, j'en ai aussi l'allure : ma démarche est tout en grâce et en légèreté, aérienne, dirais-je avec modestie. La seule chose qui me fait défaut, c'est la musculature. Je ne suis pas non plus sans défense, mais disons qu'un peu plus de force ne me serait pas superflu. Ça m'aiderait sans doute à mieux réussir mes sauts...
Paraît-il que j'ai un physique caractéristique de mon pays, la Russie. Il faut dire que j'ai des cheveux blond pâle, une peau très claire et des yeux d'un bleu azur. Une vraie princesse de contes de fées. Mon visage, quant à lui, est plutôt pointu et très expressif : je suis absolument incapable de cacher mes émotions. On peut lire en moi comme dans un livre ouvert. Pour ne rien arranger, je rougis facilement, que ce soit à cause de la gêne ou de la colère... Mais l'expression que j'arbore le plus souvent est un sourire enjoué et décontracté. En revanche, quand je suis face à un défi ou un obstacle à franchir, mon air décidé n'a rien de sympathique. On m'a même dit que je pouvais être effrayante, parfois...
Je m'habille de façon assez simple : en général, t-shirt ou chemisier, jupe et collants. Le seul détail original de ma tenue, c'est le ruban rouge avec lequel j'attache presque toujours mes cheveux et qui ressors joliment au milieu de mes mèches blondes. Je ne porte pas de bijoux, et je me maquille rarement. Je n'ai pas besoin de ça pour être jolie, n'est-ce pas ?
...
N'est-ce pas ? *air menaçant*


Caractère


Il suffit de me voir pour se rendre compte que je suis un personne naturellement joyeuse. Je suis toujours de bonne humeur et pleine d'enthousiasme, ce qui fait de moi la compagne idéale pour les sorties entre amis ! (Hum, quand je dis ça comme ça, on dirait que j'essaie de faire de la pub pour moi-même...) Certains me décrivent comme impulsive, parce que je dis ce que je pense et je fais ce que j'ai envie sans me soucier des conséquences. Moi, je préfère dire que je suis spontanée. Et, contrairement à ce qu'on raconte, je ne suis pas susceptible. C'est juste que je n'aime pas trop les critiques, mais comme tout le monde, non ? Personne n'aime qu'on lui fasse des reproches ou qu'on le contredise, c'est normal. Bon, certes, je peux avoir des réactions légèrement excessives parfois, mais ce n'est quand même pas ma faute si je me vexe facilement...
Une autre de mes qualités, c'est que je ne renonce jamais aux objectifs que je me suis fixés. J'aime les défis et je suis prête à tout pour les relever. Une montagne se dresse sur mon chemin ? Qu'à cela ne tienne ! Je serais la première à planter mon drapeau au sommet, quels que soient les efforts nécessaires pour y parvenir. Je n'en ai pas l'air comme ça, mais je peux travailler très dur s'il le faut. Mon côté perfectionniste me pousse à toujours aller plus loin, et ce jusqu'à ce que je m'estime pleinement satisfaite de moi-même. C'est difficile de m'arrêter quand je suis dans cette optique, mais c'est comme ça que je parviens à réaliser des prouesses dont on ne m'aurait jamais cru capable. Le problème, c'est que je risque de tout donner et de me vider de mes forces dans l'entreprise. Mais jusqu'ici, j'ai toujours su retomber sur mes pieds. Il ne reste qu'à espérer que ça sera toujours le cas.
En général, je suis plutôt sûre de moi. Je ne suis pas du genre à m'effondrer de stress avant un examen ou à être mal à l'aise devant un grand nombre de personnes. Mais il m'arrive quand même d'être anxieuse dans certaines situations, surtout s'il y a des gens qui comptent sur moi et que j'ai peur de les décevoir. Seulement, je fais bien attention à ne pas le montrer. Hors de question que qui que ce soit sache que j'ai parfois des moments de faiblesse. Bon, il faut avouer que je n'arrive pas à le cacher aussi bien que je le voudrais. Les gens qui me connaissent un peu le voient bien quand quelque chose ne va pas, quelques soient les efforts que je fais pour dissimuler mon inquiétude... Je suis trop transparente.
En dehors de ça... Eh bien, ma plus grande passion est la danse, évidemment. Ma saison préférée est l'automne, j'aime beaucoup voire les feuilles changer de couleur et tomber. Je ne suis pas très gourmande, sauf quand il s'agit de pâtisseries, surtout s'il y a des fruits rouges dedans ! J'ai l'habitude de tripatouiller mes cheveux quand je suis inquiète. J'ai le sommeil lourd, et d'après ma sœur, je ronfle en dormant, mais je suis sûre qu'elle dit ça juste pour m'embêter. Je ne supporte pas les gens qui passent leur temps à râler mais qui ne font rien pour changer les choses. Je déteste perdre - mais heureusement, ça ne m'arrive pas souvent ! Et je n'aime pas beaucoup les oiseaux, en particulier les corbeaux. Toutes ces bestioles à plume et à becs me mettent mal à l'aise. Allez savoir pourquoi. Peut-être que je ne m'en souviens pas, mais qu'un jour, quand j'étais petite, un corbeau m'a attaquée sans prévenir...


Histoire


Je suis née un sept décembre à Nijni-Novgorod, en Russie. Mes parents étaient tous les deux médecins, chacun dans leur propre domaine, et ils gagnaient bien assez d'argent pour subvenir à nos besoins à ma sœur et moi. Oui, car j'ai une sœur : elle a quatre ans de plus que moi, des cheveux aussi bruns que les miens sont blonds, et un caractère totalement opposé. Mais à l'époque, on s'entendait tout de même assez bien... enfin, disons qu'on arrivait parfois à s'entendre. Et même si on se disputait beaucoup, ça n'allait jamais plus loin que le niveau des simples chamailleries.

Ce ne serait pas excessif d'affirmer que j'ai eu une enfance dorée. Je ne manquais de rien, mes parents m'aimaient, je me faisais des amis facilement... Et puis j'avais la danse. Je pense que c'était sans doute ma plus grande source de joie. Mes parents m'avaient inscrit à un cours de danse classique quand j'avais cinq ans, dans l'espoir que ce sport me permettrait de dépenser mon trop plein d'énergie et m'apprendrait la valeur du travail. Ils n'ont pas été déçus ! Passionnée par la discipline en elle-même et admiratrice devant les prouesses des danseurs plus expérimentés, j'attendais chaque cours avec impatience et travaillait avec acharnement pour m'améliorer. Au fil des mois et des années, la danse a pris de plus en plus d'importance dans ma vie, et j'ai commencé à participer à des concours, à les gagner parfois. En plus de la danse classique, je me suis également intéressée à la danse contemporaine. Il ne faisait aucun doute pour moi que je voulais en faire mon métier. Ma voie était toute tracée.

Entre temps, mes parents s'étaient séparés, et alors que j'étais restée avec ma mère à Nijni-Novgorod, ma sœur était partie vivre avec mon père à Moscou, la capitale. Fatiguée et déprimée, ma mère me confiait souvent à son frère. Lui et sa femme n'habitaient pas très loin de chez nous, et j'étais ravie d'aller chez eux car cela signifiait que je pourrais voir mon cousin. Il s'appelait Aleks, il avait un an de plus que moi et c'était mon idole. Bon, j'exagère peut-être un peu. Disons que je l'admirais énormément et que je le suivais partout, ce qui avait tendance à l'agacer. Mais il ne se montrait jamais dur avec moi, et il m'encourageait toujours dans ma passion. Il disait qu'à partir du moment où on le voulait vraiment, on pouvait accomplir n'importe quoi. Il suffisait de s'en donner les moyens. Je crois qu'il me considérait un peu comme sa petite sœur, et il était ce qui s'approchait le plus pour moi d'un grand frère. J'étais bien plus proche de lui que de ma sœur. Et à l'époque, si on m'avait demandé avec qui je voulais me marier quand je serais plus grande, j'aurais répondu son nom sans hésitation. (Oh, ça va, hein, j'étais petite à l'époque ! Toutes les petites filles veulent épouser leur grand-frère ou leur cousin, non ?) Au bout de quelques temps, ma mère commença à aller mieux, et elle se mit à sortir plus souvent avec des amies. Du coup, elle me laissait encore plus souvent chez mon oncle et ma tante, si bien que je passais plus de temps là-bas que dans ma propre maison. Je ne m'en plaignais pas, au contraire ! Moi, du moment que je pouvais danser et voir Aleks...

Jusqu'à ce jour. Je passais le week-end chez une amie, on venait de rentrer d'une balade en ville et on enlevait nos manteaux en riant. Et puis la voix de sa mère nous est parvenue depuis la pièce d'à côté. "Les filles ? Vous êtes rentrées ?" Son ton était soucieux. Ma copine et moi, on s'est regardé, surprises, et on a répondu par l'affirmative. La mère de mon amie nous a rejoint dans l'entrée, toute pâle, son téléphone à la main. Elle s'est tournée vers moi. "Ta tante a appelé. C'est à propos de ton cousin..." Mon cœur a raté un battement. "Il est arrivé quelque chose à Aleks ?" Elle m'a regardé d'un air qui ressemblait beaucoup trop à de la pitié à mon goût, et elle a répondu d'une voix douce. "Eva... Je suis désolée. Ton cousin a eu un accident... il est dans le coma."
Je n'ai pas entendu la suite. J'étais sous le choc. Plus tard, quand j'ai fini par revenir à la réalité, j'ai appris ce qui s'était passé. Apparemment, il était en vélo, ses écouteurs dans les oreilles, et il n'était pas très attentif à ce qui se passait autour de lui. Aleks avait toujours eu tendance à se perdre dans ses pensées, mais jusque-là, il ne lui était rien arrivé de grave. Mais il avait fallu qu'une voiture arrive à toute vitesse au moment précis où il passait, et aucun des deux n'avaient vu l'autre à temps pour l'éviter. Voilà comment c'était arrivé, et maintenant, il était à l'hôpital avec un traumatisme crânien, et dans le coma.

Ça fait presque trois ans, maintenant, et Aleks n'a toujours pas rouvert les yeux.

Il s'est passé beaucoup de choses, en trois ans. Je ne vais plus chez mon oncle et ma tante. Ma mère dit que c'est parce qu'elle ne veut pas leur causer de fatigue supplémentaire, mais la vérité, c'est qu'elle a peur qu'il m'arrive quelque chose, à moi aussi. Comme si c'était de leur faute... De mon côté, j'ai fait un choix qui peut paraître égoïste, celui d'aller de l'avant et de passer à autre chose. D'oublier mon chagrin en me concentrant sur un seul but, réaliser mon rêve... le Ballet du Bolchoï, à Moscou. Je rêve de l'intégrer depuis que je suis toute petite. Autant dire que j'ai intérêt à avoir un excellent niveau en danse si je veux y arriver. Et j'en suis encore loin... mais je finirai par y parvenir. Après tout, mon mentor est Lilia Branowska elle-même. Avec son expérience et mon talent, aucune chance que j'échoue. Je manque seulement d'entraînement, mais un jour, je serais la première ballerine de Russie. Et Aleks pourra être fier de moi.

C'était ce que je pensais, jusqu'à ce que quelque chose fasse voler en éclat mes certitudes. Quelque chose, ou plutôt, quelqu'un. Et ce quelqu'un s'appelait Yuri Plisetsky.

En apprenant que Lilia allait s'occuper de lui personnellement pour l'aider à s'améliorer avant la Coupe de Russie, j'ai eu une réaction tout à fait puérile. L'intérêt que mon mentor portait à cet adolescent maussade me paraissait tout simplement incompréhensible. C'était moi, son élève, pas cet imbécile de patineur ! Qu'est-ce que le patinage artistique avait à voir avec la danse, de toute façon ? J'étais furieuse, et horriblement jalouse. Mais c'était avant que je ne le vois sur la glace.

Je ne me souviens pas exactement ce qui m'avait poussé à faire cette recherche. La curiosité, sans doute, l'envie de savoir ce que ce garçon avait de si extraordinaire pour susciter l'intérêt de Lilia Branowska. En tout cas, je m'étais retrouvée à taper "Yuri Plisetsky" dans la barre de recherche, puis à cliquer sur une vidéo qui le montrait en train de patiner. Ç’a été radical. Je ne pouvais pas détacher mes yeux de lui. Pas de doute, il méritait bien le surnom qu'on lui avait donné de "Russian Fairy". Et pas de doute non plus, il était meilleur que moi. Je pouvais m'estimer heureuse qu'il aie choisi la patinage et pas la danse... face à lui, j'avais perdu d'avance. Et pourtant, je n'étais pas mauvaise ; à en croire les différents professeurs que j'avais eu, j'étais même douée. Mais Yuri Plisetsky était bien plus que doué.

J'ai passé le reste de la soirée à regarder d'autres vidéos du même genre, toutes celles que j'ai pu trouver. Et plus j'en regardai, plus je me sentais idiote d'avoir réagi de façon aussi idiote. Le mépris et la colère que j'avais ressenti à l'égard de Yuri au départ avaient disparu, tout comme la jalousie. Ils avaient laissé la place à un mélange d'émerveillement, d'admiration et de vif intérêt. Alors je me suis documentée sur le patinage artistique, j'ai cherché des vidéos d'autres patineurs célèbres... Je découvrais un monde totalement nouveau, et passionnant. Il était plus de minuit quand je suis enfin allée me coucher.

Le lendemain, j'avais des cernes sous les yeux et je tombais de fatigue. Mais hors de question que je rate l'entraînement de danse qui était prévu ce jour-là chez Lilia ! J'étais en retard, et c'est en courant que j'ai parcouru les derniers mètres. Essoufflée, les joues rougies par le froid, j'ai fait irruption dans la salle où avaient lieu les entraînements et j'ai commencé à me répandre en excuses. C'est là que je l'ai vu. Yuri Plisetsky. Je l'avais oublié, mais c'était aujourd'hui qu'il était censé venir. C'était la première fois que je le rencontrais, et tout ce que je trouvai à faire c'était me ridiculiser devant lui... Bravo, Eva. Bien joué. Je crois que je n'avais jamais été aussi rouge de ma vie, jamais mon cœur n'avait battu aussi vite. Et pas seulement parce que je venais de courir.
J'ai mis un moment à comprendre, mais j'ai fini par réaliser ce qui m'arrivait. J'étais en train de tomber amoureuse...

Après cela, j'ai tout fait pour attirer l'attention de Yuri et rattraper le désastre du premier jour. Je ne suis plus arrivée en retard une seule fois, et j'ai redoublé d'efforts pour tenter de l'impressionner. Mais quoi que je fasse pour me faire remarquer, il y semblait toujours indifférent. A croire qu'il était taillé dans la même glace que celle sur laquelle il glissait avec tant d'élégance... Et pour ne rien arranger, sa présence me rendait distraite. J'avais beau faire de mon mieux pour rester concentrer, sans cesse, mon attention se relâchait et allait se porter du côté du blond, jusqu'à ce que je me fasse rappeler à l'ordre. Puis au bout de quelques temps, j'ai fini par m'habituer à la présence de Yuri, et même si je continuais de rougir chaque fois qu'il regardait dans ma direction, au moins, j'arrivais à me concentrer lorsqu'il était là. Je cherchais toujours un moyen d'attirer son attention, mais ce n'était plus la seule chose que j'avais à l'esprit. Le simple fait de le voir me suffisait. J'étais heureuse. Seulement, le bonheur ne dure jamais éternellement, comme j'ai fini par le comprendre. En effet, une fois la Coupe de Russie terminée, Yuri n'aurait plus aucune raison de continuer à venir s'entraîner chez Lilia. Lorsque j'en en ai pris conscience, j'ai paniqué, et j'ai choisi la première solution qui m'est passé par la tête.

Du jour au lendemain, j'ai décidé d'arrêter la danse pour devenir patineuse artistique. C'est tout ce que j'ai trouvé pour avoir une chance de le revoir... Yuri Plisetsky, la fée aux cheveux blonds qui avait fait irruption dans ma vie sans prévenir pour bouleverser mes convictions et réduire à néant mes ambitions. Plus j'y réfléchissais, plus ça paraissait parfait. J'allais le battre sur son propre terrain en devenant la meilleure patineuse de Russie, et alors, il ne pourrait plus ignorer mon existence. Et ensuite...
Ensuite, rien du tout. Parce que cela s'est avéré beaucoup plus difficile que prévu. D'abord, j'ai dû convaincre mes parents, ou plutôt ma mère. Mon père ne se souciait pas vraiment de ce que je faisais de mon temps libre, du moment que je travaillais bien à l'école. Mais le plus dur restait à venir. Certes, je suis une danseuse de talent, et sur la terre ferme, mon équilibre est parfait. Mais sur de la glace, c'est une autre histoire. Oh, du moment qu'il s'agit seulement de glisser et de tourner, tout va bien. Les choses se gâtent seulement lorsque je dois sauter... et atterrir sur mes deux pieds.

En gros, j'ai besoin de m'améliorer. Et quel meilleur endroit pour apprendre qu'un centre d'entraînement spécialisé dans la patinage artistique ? D'autant plus si c'est précisément là-bas que se trouve la personne que j'aimerais voir. Et c'est comme ça que je me suis retrouvée dans l'avion en direction des États-Unis, laissant derrière moi les fantômes de mon passé et les inquiétudes de ma mère. Je suis sur le point de commencer une nouvelle vie. Et cette simple raison est suffisante pour me faire sourire.


Derrière l'écran
PSEUDO • Vous pouvez m'appeler Maddie (^‿^)
SEXE • J'suis une fille.
ÂGE • 15 ans (eh ouais, je suis une gamine !).

DOUBLE COMPTE ? • Nope !
PRÉSENCE SUR LE FORUM • surtout le week-end, mais j'essaierai de passer en semaine aussi !
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? • top-site.
AUTRE • Je pensais pas tomber sur un forum rpg sur YOI, mais je suis bien contente de vous avoir trouvé ♥

© renako_dream

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.


Dernière édition par Eva Kanaline le Dim 15 Jan - 22:28, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 15:08

Bienvenuuuuuue ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 15:28

Ouiiiiii tu t'es inscrite !!!! Super ! Et archi heureux de voir ce predef prit !!! 
Bon courage pour ta fiche !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 18:47

Merci pour l'accueil ! Je vais me dépêcher d'écrire tout ça pour pouvoir rp avec vous ^^

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asya Okada
Russie
Russie
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 20:50

Bienvenue !
J'ai hâte de voir comment va être ta petite Eva. :3

_________________
Ne confondez pas ma personnalité et mon attitude. Ma personnalité est qui je suis, et mon attitude dépend de qui vous êtes.


Asya vous trompe en #660099.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 21:27

Merci !
Tu verras, elle est très gentille :3 Qui sait ? Peut-être qu'elle s'entendrait bien avec Asya ^^

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 22:27

Bienvenu sur le forum et bonne chance pour ta fiche (je sens que j'vais manger moi.......)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Ven 13 Jan - 22:38


Merci :3 Et désolée, mais je crois que je vais pas pouvoir te détromper sur ce sujet... Tu vas manger ! (ಠ◡ಠ)

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Sam 14 Jan - 0:48

Le retour des sign' so glam de Yurio XDD my god !!!!

Mais trééééés impatient de vous stalker en rp vous deux huhuhu

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   Sam 14 Jan - 1:32

Tous les trois. *s'accroche à son chéri*
Bienvenue ♥

_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Never give up on something you really want (Eva) || TERMINEE
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Give me a Hell Yeah!! ^^
» Give me a reason to love you
» Kylee - Never give up ! (début juin)
» Bang & Zelo -"Never Give up"
» FORD TAURUS TIDE Version Spéciale "Give Kids The World" 2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: Administratif :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: