Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)

Aller en bas 
AuteurMessage
Castiel Hotchner
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Mer 7 Déc - 22:09

Castiel Spencer Hotchner
© Jingunji Ren – Uta no Prince sama.




Id card
PRÉNOM • Castiel et Spencer. Ne demandez pas pourquoi, c’est comme ça.
NOM • Hotchner. Hot lui va bien non ?
SEXE • C’est plutôt évident mais c’est un garçon.
ÂGE • 18 ans
GROUPE • Patineur. Enfin, pour le moment non mais il va bientôt revenir sur la glace … C’était un patineur de couple, il reviendra sur la glace seul.
ORIENTATION SEXUELLE • Bisexuel mais en ce moment, il a le cœur brisé donc …
PROFESSION • Etudiant plus qu’autre chose.


Capacités & faiblesses
~> Castiel est un patineur élégant. Il possède une grâce, une finesse et un côté gentleman. Castiel, c’est aussi un patineur puissant, sa partenaire et lui faisaient des portés extraordinaires parce qu’ils avaient confiance l’un en l’autre mais aussi grâce à la puissance de Castiel. Le jeune homme s’intéresse plus à la technique qu’à l’artistique ainsi, on lui reproche de ne pas être assez dans l’émotion de la chanson. Castiel, c’est un patineur qui a un peu de mal avec les quadruples boucle, piqué et flip. Il passe ces sauts-là une fois sur quatre. En même temps, dans la plupart de ses programmes il n’y avait aucun de ces quadruples. Le fait d’être très grand est, parfois, un désavantage sur la glace …

Physique


Castiel c’est le grand type là-bas, son mètre quatre-vingts n’est pas très discret. Il assume cette grande taille, de toute façon, il n’a pas vraiment le choix même si parfois, il aimerait être un tout petit peu plus petit. Cette grande taille ce constitue d’un poids de 63 kilos, que du muscle et pas un gramme de graisse. En fait, si on regarde bien, il n’est pas tellement baraqué mais on reconnait qu’il a du muscle à force de travail acharnée. Il a le dos bien droit … sinon, il se fait enguirlander. En bref, il a le corps d’un danseur et d’un patineur.
Castiel, c’est le mec populaire de par sa prestance, il possède un gros charisme et par sa belle bouille. C’est vrai quoi, il est loin d’être repoussant visuellement. Il a les traits d’un homme et en même temps tellement fin. Il possède deux très beaux yeux bleus et des cheveux blonds. Ils lui arrivent aux épaules et l’une des mèches passe devant son œil droit sans pour autant le masquer. En clair, il a une coupe assez particulière qui ne va qu’à lui. Il prend d’ailleurs grand soin de ses cheveux. Une vraie nana sur ce plan-là. Il a les deux oreilles percées et il a pour boucle d’oreille de boules noires.
Castiel est toujours très bien habillé, on ne peut pas lui reprocher cela. Il n’a pas de tatouages mais il aimerait bien en faire, il réfléchit encore. Il a cependant une cicatrice au niveau de l’appendice –oui, il a eu l’appendicite- et une autre dans la nuque, cachée par ses cheveux. Il n’est pas parfait et donc certains lui trouveront moins de charme tandis que d’autres le trouveront magnifique. Tout dépend des goûts.


Caractère


Castiel, c’est un garçon entier. Quand il aime, c’est passionnément, quand il n’aime pas, c’est profondément. Vous voyez le tableau quoi. Quand il aime, il ne compte pas. Passionné de patinage artistique, il ne compte pas ses heures d’entraînement ni les courbatures qu’il a eu au début. Passionné de musique, d’Histoire, quand il se met dans ça, il est incroyablement concentré et semble oublier le monde alentour. En effet, Castiel possède la capacité étonnante d’occulter tout ce qui l’entoure lorsqu’il est complètement concentré (sauf la musique et sa partenaire quand il est sur la glace). D’aussi loin qu’il se souvienne, ça toujours été ainsi, il faut dire qu’il vaut mieux parce qu’avec une famille comme la sienne …
Castiel, c’est le genre de mec agréable parce qu’il a souvent le sourire aux lèvres, très optimiste, il ne se laisse pas abattre facilement et même si on lui disait que la fin du monde approchait, il trouverait un moyen de rester optimiste. Bon, évidemment, ce n’est pas toujours le cas, il a, effectivement des coups de blues comme tout le monde mais on ne peut pas lui en vouloir. En effet, notre blondinet est plus sensible qu’il ne le laisse paraître, probablement par fierté, par égo. Le truc habituel du « les gars ne peuvent pas pleurer », vous voyez le genre. Il n’y a que très peu de personnes qui ont vu Castiel pleurer.

Notre patineur est assez jaloux en amour, pas le jaloux fou mais quand même, ça se voit qu’il est jaloux. Comment ? Parce qu’il boude, il râle, il fait la tête et il fronce les sourcils. Oui, on dirait un gamin mais c’est tellement adorable … En fait, sur la glace, Castiel possède une incroyable confiance en lui mais en dehors, en amour surtout, il a toujours « peur » d’être délaissé, de lasser la personne. Et puis, étant donné que le jeune homme est d’une fidélité hors du commun, il aime que la fidélité soit réciproque. Le garçon est également assez rancunier donc, si on trahit sa confiance ou son amour, il ne pardonnera pas facilement. Il est assez méfiant de nature et ce, depuis toujours –enfin d’aussi longtemps qu’il ce souvienne en fait- donc s’il ne se confie pas à vous, s’il vous semble plus distant qu’avec d’autres, c’est totalement normal.
Notre amoureux de la glace est une personne totalement digne de confiance, vous pouvez lui dire tous vos secrets, il ne révèlera rien –sauf si vous lui faites un crasse haha-. Ben oui, Castiel possède son petit caractère quand même. Il ne se laisse pas faire, ne se laisse pas marcher sur les pieds et n’hésitera pas à se jeter dans une bataille même si elle est perdue d’avance. Oui, il est légèrement têtu sur les bords et parfois inconscient.

Castiel est un grand travailleur, il déteste s’arrêter alors qu’il n’a pas réussi quelque chose. En effet, le jeune homme est très exigeant envers lui-même. Certains diront qu’il l’est beaucoup trop mais il n’y peut rien, sa passion le pousse à aller au-delà de ses limites. Et pourtant, il est très endurant et énergique mais, en général, quand il sort de ses entraînements, il est tellement crevé que ses jambes tremblent. Son entraîneur l’assomme à chaque fois de mots parce qu’il s’inquiète mais le blond reste debout et rentre chez lui à pied pour prouver qu’il va bien. Si ce n’est pas être têtu ça …
Cette attitude, le fait passer pour un idiot auprès de beaucoup de gens alors qu’il est loin de l’être, il est même plutôt intelligent et cultivé. Il pourrait vous surprendre … Mais Castiel est aussi un garçon franc, dans l’ensemble, c’est plutôt une bonne chose mais lui … il est trop franc. Il ne sait pas faire passer une vérité de manière douce. S’il a envie de dire « tu n’es qu’un sa*** », il le dira et il ne dira pas autre chose …

Castiel, c’est le genre de garçon assez calme dans l’ensemble. Bien entendu, il peut stressé juste avant une compétition mais ce n’est pas un stress intense qui lui fait perdre tous ses moyens. Et puis, de toute façon, dès qu’il pose le pied sur la glace, tout son stress s’évanouit. Dans la vie, il est très calme, zen. Quelqu’un qui ne se prend pas la tête –ou alors uniquement pour ses études-. Si vous voyez Castiel stressé, offrez-lui une part de gâteau. Non seulement il vous offrira un câlin de reconnaissance mais en plus, il aura se sourire qu’on aime tant. En effet, notre jeune ami à ce que l’on appelle une « sweet tooth » et en plus il est gourmand !

Voilà, il y a tellement de choses à dire sur lui mais je vais m’arrêter là. Je vais cependant rajouter une ou deux petites choses …

En ce moment Castiel ne semble pas être aussi joyeux que d’habitude et encore moins optimiste. Le sourire a quitté les lèvres de notre jeune ami. Il semble froid, distant mais surtout, il y a dans ses yeux une tristesse incroyable, une douleur qui nous fait frissonner. Pour le moment, il refuse de remettre les pieds dans une patinoire mais son caractère habituel reviendra petit à petit, rassurez-vous.

Ce qu’aime Castiel : le patinage artistique ; la musique ; l’Histoire ; les langues (notamment le français, l’espagnol et l’italien) ; sa famille ; Ashley Benett ; la lecture ; le sport etc.
Ce que n’aime pas Castiel : les hôpitaux ; les hypocrites ; les piqures ; les aliments aigres ; les romans à l’eau de rose ; le kiwi (allergie) ; trop de chaleur etc.


Histoire


« Madame Hotchner, un dernier petit effort, l’enfant est presque là ! »
« J’aimerais bien t’y voir espèce de médecin de pacotille !!! »

Le médecin ignora superbement la remarque acerbe de la femme qui tentait de donner la vie, il avait l’habitude après plus de 20 ans d’exercice. Il fallait dire que l’enfant ne semblait pas tellement pressé de voir les lumières de la clinique et qu’il préférait rester au chaud dans le ventre de sa mère. Cela faisait presque 14 heures qu’elle était arrivée, vous savez ce que c’est, les accouchements ça peut être très très long. Et puis, le médecin a enfin vu le crâne de l’enfant passé et le reste du corps arriva presque immédiatement. Le bébé poussa ses premiers cris avec une force remarquable et la mère posa sa tête sur l’oreiller, essoufflée, épuisée mais tellement heureuse. Elle se redressa avec effort et attrapa son enfant et lui sourit tendrement.

« C’est un garçon madame. »
« Merci Doc’, désolée de vous avoir hurlé dessus. Ce garçon se prénommera Castiel Spencer Hotchner. »

Une sage-femme inscrivit sur un bracelet d’hôpital le nom, le prénom de l’enfant ainsi que le numéro de chambre dans lequel sa mère serait et l’emporta pour lui donner un bain mais également, pour pouvoir l’examiner et vérifier les réflexes de Moro. La mère a été emmenée dans sa chambre, vite rejoint par son mari et leur fille aîné qui n’avait que deux ans à l’époque. Elle s’était cependant endormie entre le transport de la salle d’accouchement et sa chambre. Son mari avait alors demandé à une sage-femme un rapport détaillé mais à la place, elle l’emmena dans une salle où plusieurs bébés étaient présents et elle lui désigna son fils avec un sourire et un mot de félicitation. Tout comme pour Lisa, il était très ému. Sa fille tira sa jambe de pantalon et il l’attrapa dans ses bras pour lui montrer son petit frère. Sceptique, la petite avait penché la tête d’un côté puis de l’autre avant de regarder son père qui se retenait à grand peine de rire. Sa fille était tellement adorable. Il avait alors posé un doigt sur la bouche de sa fille et il s’en alla de la salle, sur la pointe des pieds, faisant glousser de rire Lisa.

Quelques jours plus tard, Castiel et sa mère étaient sortis de l’hôpital pour rentrer enfin dans l’univers où il pourrait s’épanouir. Enfin, Castiel ne serait pas le dernier né de la famille, deux autres viendraient derrière lui, un garçon et une fille et, bien plus tard, ses parents adopteront les deux enfants des voisins. Castiel a grandi dans une famille dynamique, toujours optimiste, joyeuse … Bruyante surtout. Le blondinet adorait cette ambiance et ne donnait pas sa part au lion quand il s’agissait d’être dynamique, souriant, joyeux même s’il était un peu moins bruyant que le reste de la famille et plus calme. Oui, être dynamique et calme ne sont pas incompatibles … Il avait une famille originale mais soudée et il l’aimait plus que tout.

********************

Castiel a maintenant 5 ans. C’est un petit garçon intelligent, assez populaire dans sa classe. Ce jour-là, l’institutrice à emmener les enfants dans une patinoire. Il faisait froid mais Castiel était totalement fasciné, comment est-ce qu’il pouvait faire si froid et avoir du gel sur le sol alors que dehors, il faisait bon ? C’était un mystère. L’institutrice expliqua alors quelques petites choses et Castiel s’assit sur un banc pour mettre les chaussures spéciales. Il avait compris comment les mettre en regardant le gardien faire et il était le premier à aller sur la glace. Evidemment, dès le premier pas, il glissa et tomba sur les fesses. C’était froid, vraiment froid. Le gardien l’aida à se relever et le tient avec ses deux mains, lui montrant comment tenir sur la glace. Une fois qu’il avait réussi, Castiel resta sur la glace jusqu’à la fin. Il n’avait pas envie de quitter l’endroit, c’était tellement bien. L’institutrice avait dû se fâcher pour qu’il revienne sur la terre ferme. Lors du chemin du retour, Castiel boudait, il avait envie de retourner sur la glace et, dès qu’il retourna chez lui, il détailla tout ce qu’il avait fait. Surtout la sortie scolaire en fait. Le samedi suivant, la famille Hotchner était à la patinoire où il avait été et Castiel sprinta jusqu’à la glace où il glissait avec facilité tandis que ses parents et sa sœur s’accrochaient au rebord pour ne pas tomber. Le gardien était arrivé et avait fait quelques sauts sous le regard émerveillé du petit garçon :

« Je peux faire pareil moi ? »
« Avant, il faut apprendre. »
« Comment on fait pour apprendre ? »
« Il y a des cours assez souvent. »
« Vraiment ? »
« Oui. »

L’enfant s’était tourné vers ses parents qui avaient parfaitement compris le message. Pourquoi pas. Après tout Lisa faisait bien de la peinture alors pourquoi ils ne pourraient pas offrir des cours à Castiel.

Quelques jours plus tard, Castiel était de nouveau sur la patinoire, avec des enfants de son âge qui commençait, comme lui, le patinage. Avec lui, il y avait notamment une petite fille de quatre ans prénomme Ashley Benett. Tous les deux sont devenus amis tout de suite, comme si c’était naturel, comme si c’était inscrit. Un vrai coup de foudre amical et ils étaient très souvent fourré ensemble. Ce n’est que l’année suivante qu’ils avaient commencé le patinage artistique en couple et entre eux … c’était une harmonie parfaite. Castiel était déjà très exigeant envers lui-même et ne jurait que par la technique tandis qu’Ashley était plus sur l’artistique. Harmonie et complémentarité. Bien entendu, il y avait des clashes entre eux parfois mais cela se réglaient assez facilement.  

************************

Castiel était toujours le premier arrivé des deux et il commençait à s’échauffer et à s’entraîner. Ce qu’il ignorait c’est qu’Ashley le regardait faire avec l’entraîneur qu’ils avaient pour eux. L’amour qu’il portait au patinage artistique était vif et elle savait qu’il ne laissait personne ce moqué de cette discipline et encore moins des patineurs. Avec sa franchise naturelle, il avait fait comprendre à de nombreuses personnes que cette discipline était extrêmement sportive et qu’il fallait de l’endurance. Castiel était très fier d’être un patineur. Toujours est-il que les années avaient passés et qu’il se trouve qu’Ashley et Castiel avaient été repérés par leur entraîneur actuel qui trouvait à ce jeune couple toutes les qualités qu’il recherchait pour des champions. Ils avaient du talent oui mais ils travaillent beaucoup et surtout, surtout ils étaient complémentaires, ce qui était un très gros avantage. C’est pourquoi il avait commencé à les entraîner. Simon Carpenter était un entraîneur strict mais juste et Castiel aimait beaucoup s’entraîner avec lui. Certes, Ashley et lui avaient eu quelques pépins, quelques blessures heureusement sans gravité mais au moins, ils avaient appris la rigueur et la technique.

A l’âge de 10 ans et ce pour la première fois, Ashley et Castiel ont fait une grande compétition. Ils étaient tellement stressés qu’ils ne savaient pas s’ils se souviendraient de la chorégraphie mais Simon était arrivé et avait dit :

« Le stress, le trac, c'est une bonne chose à condition qu’ils vous permettent de vous surpasser. »

Il avait ensuite offert une petite mignardise aux enfants qui c’étaient petit à petit détendu et qui s’étaient échauffer, restant dans la bulle qu’ils avaient toujours quand ils étaient tous les deux. Un simple regard suffisait pour qu’ils se comprennent. Lorsque le présentateur appela les enfants, ils c’étaient regardés et avait enlacé leur entraîneur avant d’aller sur la glace. Leur programme était complet et malgré une petite faute, ils s’étaient assez bien classés pour une première compétition. Les famille des deux enfants étaient présente et ils avaient encouragé les deux comme de petits fous, surexcités qu’ils étaient. Ils ont ensuite fêté ça et Castiel avait, pour la première fois chanté devant eux et, pour quelqu’un qui avait appris seul, il se démerdait assez bien.

*******************

Castiel grandissait bien plus que les autres, ce qui ne lui faisait pas tellement plaisir, il aurait préféré être à la même taille que ses camarades mais la génétique avait parlé pour lui. Toujours est-il que depuis quelques temps, le jeune homme qui avait 14 ans, ne savait pas ce qu’il lui arrivait. En effet, à chaque fois qu’il voyait Ashley parler et rire avec un autre garçon, il ressentait une grande colère et un pincement au cœur. C’était vraiment bizarre mais il ne voulait pas en parler avec quelqu’un, pensant que ça passerait facilement. Ses yeux d’ailleurs suivaient beaucoup un jeune garçon de son âge qui patinait seul. Il admirait la facilité qu’il avait à faire les quadruples qu’il n’arrivait pas à faire et donc, il l’avait abordé sans trop de difficultés, pensant qu’il pourrait lui faire comprendre comment passer les quadruples de manière régulières. Cependant, tout ne s’est pas passé de cette façon et Josh l’avait embrassé sans même qu’il ne puisse comprendre ce qu’il se passait. Etonné était un mot assez faible mais, pour autant, le fait d’être embrassé par un autre garçon ne l’avait pas dégoûté. Malgré tout, l’envie de savoir pourquoi il avait fait ça l’avait poussé à parler, à sortir de son état de transe :

« Pourquoi tu m’as embrassé ? »
« Parce que tu m’aimes. »
« Hein ? »
« Tu me regardes tout le temps. »
« Parce que j’admire ta façon de patiner. »
« Oh … Barf, c’est pas grave, te prend pas la tête pour le baiser. »
« Euh … OK ? »

C’est ainsi que Castiel découvrit sa bisexualité. Avec Josh, ils se rapprochèrent sans jamais dépasser le stade de l’amitié. Josh lui donnait des conseils dans tout sauf le patinage parce qu’il pensait qu’il valait mieux pour Castiel qu’il découvre seul comment faire ses quadruples de manière parfaite. Le blondinet avait accepté le défi mais n’avait pas vraiment le temps de s’entraîner sur ses faiblesses car il avait d’autres choses à faire pour son couple de patinage.

Un soir, alors qu’il avait 15 ans, il était rentré chez lui pour trouver ses parents dans la cuisine. Ils parlaient entre eux et il s’immisça dans la conversation. Il apprit que les voisins étaient morts dans un accident de voiture, laissant ainsi deux enfants en bas âge derrière eux. Enfants qui étaient chez eux pour la nuit mais ils ne savaient pas pour le lendemain et ils n’avaient pas envie que les enfants soient séparés. Ils n’avaient plus de parents alors s’ils se perdaient aussi, ils se demandaient comment ils allaient grandir.

« Pourquoi on ne les garderait pas à la maison ? »
« Tu veux dire les adopter ? »
« Oui, ce n’est pas possible ? »

Les parents s’étaient regardés et son père avait dit :

« On y a pensé mais ce sont des démarches longues et puis, comme nous avons déjà quatre enfants, nous ne sommes pas prioritaires … Sauf si les parents d’Angel et de Judy ont écrit dans un testament quelque chose. »

Pour Castiel, ça restait assez flou tout cela alors, il préférait laisser ses parents faire leur propre choix. Etre grand-frère deux autres fois, même s’ils n’étaient pas du même sang ne le gênait pas plus que cela. Finalement, les parents ont commencé des démarches pour adopter les deux enfants.

***********************

C’est l’année suivante que Castiel a enfin comprit ce qu’il ressentait pour Ashley : il l’aimait. Il l’aimait différemment de ses sœurs, de sa mère, de ses amies. Il était amoureux d’elle. Comme un idiot, à chaque fois qu’il tentait de le lui dire, il se prenait les pieds dans le plat et il finissait par dire tout autre chose. Il se sentait tellement ridicule. C’est en lisant les Liaisons Dangereuses, un livre français traduit en anglais, qu’il a eu l’idée de lui écrire une lettre. Le lendemain, alors qu’elle tournait le dos à Castiel, ce dernier engouffra sa lettre dans le sac d’Ashley dans un endroit où il savait qu’elle regarderait. Ensuite, il a fait comme si de rien n’était et s’était entraîné avec plus d’acharnement que d’habitude. C’était probablement le seul signe de nervosité de sa part. Le soir même, il recevait un sms d’Ashley qui lui demandait de regarder dans sa boîte aux lettres. Lorsqu’il s’installa à son bureau, il sortit de l’enveloppe, une lettre aussi longue que la sienne et à la fin de la lettre, il envoya un sms à Ashley. Quelques mots tout au plus. Ces quelques mots marquèrent les premiers instants de leur histoire d’amour. Car oui, ils étaient à présent ensemble.

Le fait d’être un couple sur la glace comme à la ville donna un autre souffle à leur chorégraphie. Eux qui étaient déjà connus comme d’excellents patineurs de couples, eux qui étaient décrit comme un des meilleurs couples de leur génération, avaient de nouveaux des critiques positives et des mots de félicitations. Castiel emmenait souvent Ashley ce baladé dans leur ville sachant qu’elle aimait se promener. Il l’emmenait dans des endroits auxquels il n’aurait jamais pensé avant elle. Bref, dans ses yeux, il n’y avait qu’Ashley quand elle était avec lui. Le couple marchait à merveille. Vraiment. Il ne s’était jamais senti aussi heureux avec quelqu’un. Cependant, Ashley avait souvent des migraines depuis quelques temps et ses migraines la minaient beaucoup. Elle devenait irritable, ne supportait pas la lumière ou le moindre son et Castiel se retrouvait avec une Ashley dans ses bras, enfermé dans un placard à balais ou tout autre endroit calme et sombre. Bien entendu, en tant que partenaire et petit-ami, il s’inquiétait beaucoup pour elle et l’incitait à passer des examens ou voir quelqu’un parce que ce n’était pas normal. Elle n’avait jamais souffert de migraines avant et sa vue était toujours aussi bonne. Castiel ne comprenait pas et n’avait pas la moindre idée des conséquences que cela aurait sur sa vie et celle de la femme qu’il aimait.

Finalement, elle accepta de voir quelqu’un quand ils ont eu 17 ans parce que les migraines empiraient et qu’elle voulait patiner correctement avec Castiel. Cependant, elle supplia Castiel de venir avec elle, n’ayant pas le courage d’y aller seule. Il n’était pas extrêmement fan des hôpitaux et des piqures mais pour elle, il aurait pu aller en enfer sur la tête que cela ne l’aurait pas dérangé. Pendant qu’Ashley était en train de passer ses examens, Castiel lui attendait dans la salle d’attente, tentant de se concentrer sur ses révisions, en vain. Finalement, elle était revenue à lui et ils avaient dû attendre le temps qu’un médecin puisse regarder les résultats et ce n’est que deux heures plus tard qu’ils se sont retrouvés dans un bureau. Le médecin avait le visage grave et Ashley attrapa la main de son compagnon pour se rassurer. Après les politesses, le médecin arriva au vif du sujet :

« Les migraines peuvent être bénignes tandis que d’autres sont annonciatrices d’une maladie plus grave. C’est le cas pour vous Mlle Benett, nous avons décelé un glioblastome, c’est une protubérance maligne qui se révèle être agressive. »

Un silence s’était installé et c’est Castiel qui a parlé en premier :

« Mais elle se guéri n’est-ce pas ? »
« Oui, elle peut se guérir avec de la chimiothérapie et parfois de la chirurgie. J’ai lu que vous étiez une athlète de haut niveau Mlle Benett ?»
« Oui, c’est vrai. »
« Pendant la chimiothérapie nous déconseillons une trop forte activité sportive. »
« Mais … »
« Ashley, ta santé est bien plus importante pour moi. J’attendrais ton retour et nous serons de nouveau réunis sur la glace. »

Castiel avait posé son front sur le sien, la regardant dans les yeux. Son regard ne comportait pas le moindre doute et Ashley décida de croire en son optimisme. Simon, l’entraîneur et les deux familles ont été informées de tout cela. Evidemment, les parents et les frères et sœurs d’Ashley étaient complètement bouleversés mais ils allaient tous ensemble faire face et ils allaient passer cette épreuve. Ainsi, le couple phare disparut des patinoires et quelques journalistes ont su pour la maladie d’Ashley, qu’ils ont bien sûr inscrit sur un article. Castiel avait été fou de rage mais Ashley, elle, était très calme à ce propos et lui avait demandé de ne pas en faire cas.

Cependant, quelques mois plus tard, Ashley était étendue sur un lit d’hôpital, les yeux clos. Castiel tenait sa main, des larmes roulant le long de ses joues. Ashley venait de mourir. En quelques mois, malgré la chirurgie, malgré la chimiothérapie, rien n’avait fonctionné. La tumeur était déjà trop avancée. Castiel avait vu Ashley souffrir sans qu’il ne puisse rien faire pour l’aider. Il l’avait vu s’affaiblir, s’amaigrir. Elle avait essayé de le repousser mais il n’était jamais parti, ne l’avait jamais laissé tomber. Il l’aimait trop pour cela. Ashley s’était finalement éteinte après avoir vu une dernière fois sa famille et Castiel était resté à ses côtés jusqu’à ce qu’elle ne respire plus. Le blond était anéanti. Quelqu’un avait posé sa main sur son épaule, c’était une infirmière qui lui demandait de sortir pour que son équipe puisse préparer Ashley. Il s’était levé, avait embrassé Ashley et était sorti dans le couloir, chancelant comme un homme bourré. Il s’était effondré contre un mur et c’est la mère d’Ashley qui l’attrapa par la main pour qu’il se lève et rentre chez lui.

Quelques jours plus tard, il assista à l’enterrement d’Ashley. Il avait préparé un discours mais il avait été incapable de le lire, ce fût alors sa sœur aîné qui l’avait lu pour lui, tout aussi émue et triste que lui. Sur la tombe de son aimé, Castiel renonça au patinage artistique, si ce n’était pas Ashley sa partenaire alors ce ne serait personne. Il rangea ses patins dans un coin de son placard, refusa de s’approcher de la patinoire et se plongea à fond dans ses études, tentant d’oublier la peine qu’il avait. Ses frères et sœurs ne reconnaissaient plus le Castiel qu’ils avaient toujours connus. Un garçon brillant de vie, de joie. A la place, ils voyaient un fantôme dont ils ressentaient la tristesse.

Il avait maintenant 18 ans et cela faisait cinq mois qu’Ashley était morte. Il allait tous les jours sur sa tombe ou rendre visite à ses parents. Il évitait de regarder le patinage artistique à la télé, il évitait d’en parler, il évitait même son ancien entraîneur qui tentait de lui faire comprendre qu’il fallait qu’il reprenne le patinage. Cependant, bientôt, tout pourrait changer pour lui … Bientôt … Très bientôt ….



Derrière l'écran
PSEUDO • Castiel ira très bien 
SEXE • Oh my, bande de pervers /SSBAF/
ÂGE • 25 ans

DOUBLE COMPTE ? • Je suis unique voyons Ahem
PRÉSENCE SUR LE FORUM • Autant que possible ?
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? • Top site
AUTRE • Pas pour le moment !

© renako_dream


Dernière édition par Castiel Hotchner le Ven 9 Déc - 19:03, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 256
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Jeu 8 Déc - 8:06

Hey Casty !

Bienvenue sur le forum ^^ j'espère que tu passeras de bons moments en notre compagnie !!

Excellent choix d'avatar ! J'approuve ~

Bon courage pour la suite et fin de ta fiche <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Jeu 8 Déc - 17:28

Avec un nom comme Castiel Spencer Hotchner je ne peux que t'aimer ! Castiel et Spencer, my precious litlle baby ♥

Bref XD BIENVENUE A TOI !! =)

Attention à ta fiche, tu avais coupé un morceau de code, ce qui faisait tout moche x) ( J'ai corrigé )

Bon courage pour ton histoire ! =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Hotchner
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Ven 9 Déc - 19:04

Hello tous les deux ♥

Merci à vous pour vos petits mots ** vous êtes totalement adorable. Je vous n'aime ♥

Je vous annonce que ma fiche est TERMINEE ! Enfin, normalement !
Voilà voilà, merci par avance ♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkachin

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Sam 10 Déc - 10:48




Tu es validé(e) !



Avis de Yuri
validation
La fiche est plutôt bien écrite, malgré les petites fautes. Il faudra quand même faire attention à la concordance des temps. Tu sautes du passé au présent au passé sans raison.

Pour le physique, plutôt que blond j'aurais dit roux ou châtain tirant sur le roux.

Au niveau de l'histoire, le début est un peu confus, surtout que tu reviens sur ces passages par la suite. Essaye de faire attention au niveau de tes rps pour que ça ne soit pas le cas. Pauvre pitoune quand même pour sa petite amie. Par contre j'ai adoré la passage "Pourquoi tu m'embrasses ? Parce que tu m'aimes, tu me regardes tout le temps." Ah vive la logique des enfants XD

Bref, tout ça pour dire que je te valide, mais fait attention aux fautes dans les rps x)

Avis de Viktor
validation
Alros alors... Je ne vais pas répéter tout ce qu'à dit mon petit Yuri mais je suis d'accord avec ces propos. Pour ma part, j'ajouterai que le poids de ton personnage est vraiment dans la limite basse compte tenu de sa taille. Même pour un patineur. Attention donc à ne pas en faire un anorexique qui ne pourrait plus patiner faute de condition physique.

L'histoire est très complète. Tu maitrises ton personnage. Une histoire toute en romance et tout en tristesse aussi. J'ai hâte de voir comment tu feras évoluer ton personnage sur le forum. Est ce qu'il va se réorienter vers du patinage de couple et trouver une partenaire ? J'avoue que ca me plairait assez d'avoir un couple sur glace ici ! En tout cas je te valide ^^ N'oublie pas de demander ton rang de forum et de faire recenser ton avatar ( utilises les liens ci-après ^^)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Hotchner
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   Sam 10 Déc - 13:01

Merci à tous les deux pour vos remarques, vos conseils et surtout, pour la validation ♥
Je ferais de mon mieux pour faire gaffe mais je crois que les changements de temps font parti de mon style (on me le dit assez souvent que je change de temps mais TT j'arrive pas à arrêter /SBAFF/)
En tout cas merci ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Castiel ♦ You'll be in my heart (terminée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offre terminée.
» raketa open heart (avec deux photos odieusement pillées à Alexandr2 du forum watch.ru)
» Angel Heart
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» jose gonzalez-heart beats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: Administratif :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: