Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]   Ven 16 Déc - 14:14


Nouveau départ, nouvelle rencontre !  
○ feat. Castiel Hotchner ○


Chicago…

La ville du nouveau départ !

Ils avaient été nombreux à roder tels des rapaces au-dessus de leur séparation. Viktor en avait été parfaitement conscient. Il les avaient bien vu, tous ces médias, accabler Yuri de leurs accusations affreuses et infondées. S’ils avaient songé que Viktor reprendrait le patinage artistique une fois loin de Yuri, ils se mettaient le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! La vérité était toute différente ! En dépits de leur violente dispute et des longues semaines de séparation, Yuri et Viktor avaient finalement réussi à se réconcilier ! Jamais le russe n’avait été aussi heureux que lorsque Yuri avait consenti à reprendre le chemin de la glace avec lui. Le chemin de la glace ? Pas seulement ! Viktor avait réussi à lui faire comprendre que les sentiments qu’il éprouvait à son égard ne se limitaient pas qu’à leur relation d’entraineur et d’élève. Il l’aimait… Sincèrement…. Profondément…. Sans limite et frontière !

Ensemble à la patinoire comme dans la vie, les deux garçons avaient pris la route de Chicago là où se trouvait le plus grand centre spécialisé dans le patinage artistique. Un complexe aussi immense que moderne permettait aux professionnels de ce sport de pouvoir s’entrainer et loger sur place durant la période nécessaire à leur perfectionnement.

En cette saison d’entre-deux compétition, il n’était pas étonnant de croiser de nombreux visages familiers comme d’autres, bien plus inconnus. Pour Viktor, c’était toujours un réel plaisir que de se promener en bordure de patinoire pour regarder évoluer les patineurs et patineuses. C’est aussi en observant les autres que lui venait parfois l’inspiration de ses propres chorégraphies. Il ressentait parfois des émotions, des vibrations, il faisait des rencontres…. Tout cela influençait sa façon de patiner et sa manière de composer ses programmes.

Cela ne faisait que quelques jours que Yuri et lui venaient d’arriver. Alors que Yuri prenait un repos amplement mérité dans leur chambre, Viktor, lui, en avait profité pour venir se perdre du côté des patinoires. Il avait emporté avec lui ses patins plus par précaution que pour en faire réellement usage.

Tenant ses chaussures par les lacets noués, Viktor s’arrêta et s’accouda sur le rebord de la patinoire. Il n’y avait pas grand monde à cette heure-là. Il y avait une école de patinage qui occupait le tiers droit de la patinoire. Visiblement, l’axel était le sujet de la leçon du jour. Les futures étoiles du patinage s’essayaient à cette figure de base qui semblait leur donner du fil à retordre. Nombreux étaient ceux qui tombaient à leur premier essai. De son regard expert, Viktor savait que c’était le pied d’appel de l’axel qui leur faisait défaut. Débuter son saut sans un appel solide n’allait pas leur permettre de se réceptionner dans la meilleure de condition. Et c’est exactement ce que leur professeur, une belle fille aux cheveux dorés, était en train de leur expliquer.

Sur l’autre moitié de la patinoire, c’était un homme blond bien plus mature qui était en train de s’entrainer. Viktor posa ses patins et, sourire aux lèvres, il s’avachit complément contre le rebord sans quitter le jeune homme. Il lui semblait l’avoir déjà rencontré quelque part sans pour autant arriver à remettre un nom sur ce visage…. Un visage empreint d’une certaine tristesse…. Même sa façon de patiner paraissait triste… mélancolique… nostalgique. Il se dégageait une certaine beauté dans les pas et les enchainements de ce garçon. Mais Viktor avait une drôle d’impression. Comme s’il manquait quelque chose…

Viktor ne cessait de retourner dans sa tête tous les souvenirs qu’il possédait. Il voulait vraiment retrouver où il avait déjà croisé ce garçon. Il n’avait jamais été extrêmement physionomiste mais à ce point c’était quand même limite…. Le regard turquoise ne le lâchait plus. Il le sondait presque. Il le vit prendre de l’impulsion pour essayer un triple salchow qui se termina en une chute. Dommage… Le nombre de tours étaient bons. Il ne manquait pas grand-chose pour le passer ce saut-là.

Un petit sourire aux lèvres, Viktor retira sa veste qu’il posa proprement sur un banc. Il s’assit juste à côté et commença à se déchausser avant d’enfiler ses patins. Il avait bien fait de penser à les prendre ! Il fit glisser les protèges lames qu’il laissa tomber par terre à l’entrée de la patinoire avant de monter sur la glace.

Immédiatement, cette sensation agréable et unique l’envahie. Celle de glisser…. Cette vitesse…. Cette sensation de liberté… Le patinage était réellement une passion dont il ne pourrait jamais se passer. Même durant ces deux mois de dépression loin de Yuri il n’avait pas pu s’empêcher de patiner. Il s’était même réfugier dedans ce sport. Les résultats avaient été catastrophiques mais qu’importe, son cœur et son ame morcelée allaient légèrement mieux quand il était sur une surface gelée.

Viktor s’approcha du garçon blond qui venait une nouvelle fois de chuter. Il lui tendit la main avec le sourire pour l’aider à se relever

« Ca va ? Rien de cassé ? »

Il l’aida à se remettre sur pieds avant de croiser les bras sur ses hanches sans se défaire de son éternel sourire

« Pour le Salchow, je pense que c’est la réception qui ne va pas. Si tu mettais davantage la pointe de ton pied vers l’intérieur, tu aurais plus de facilité à garder l’équilibre. Quant à ton dernier lutz…. C’est bizarre cette manière que tu as de prendre appel… Je n’ai jamais vu ça avant. »

Les yeux de Viktor se rivèrent sur ceux de son camarade. Oh ! Ca y est !!! Il savait où il l’avait déjà vu !!! Mais à l’époque il n’avait pas cette mine si sérieuse et remplie de tristesse…. C’est pour cela qu’il ne l’avait pas reconnu d’emblé

« Hey !!! Mais tu es Hotchner ! L’américain qui patine en couple avec…. » Viktor ferma un œil et se concentra pour réfléchir «  Ashley ! Oui ! C’est ça le prénom de ta partenaire ! On s’est croisé au Grand Prix il y a quelques temps ! Tu t’entraines seul ? Elle n’est pas là ton amie ? »



Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Castiel Hotchner
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 07/12/2016

MessageSujet: Re: Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]   Dim 18 Déc - 18:40



❝ Je rêve ou j'hallucine ? Ah ... Non apparemment cette rencontre est réelle❞


Viktor & Castiel
Quand tu rencontre une de tes idoles, tu as l'esprit aussi brillant qu'un pois chiche. △
Il s’étire longuement et baille à s’en décrocher la mâchoire encore assit sur son lit. Il passe une main dans ses cheveux, les entremêlant d’avantage et frotte ses yeux à moitié ouvert. Pourquoi est-ce qu’il s’était réveillé maintenant ? Ah oui, parce que depuis quelques temps déjà, des insomnies venaient chambouler sa vie. Donc, Castiel n’avait pas énormément dormi, en regardant son réveil, cette réalité vient s’insinuer dans son cerveau. Trois heures … Trois heures de sommeil seulement. Urgh … Il y avait quelqu’un en haut qui devait détester Castiel. Avec un nouveau bâillement, il se lève enfin, sort de sa chambre pour se rendre à la cuisine pour se faire un petit déjeuner comme il en avait l’habitude. Ensuite, direction salle de bain et c’est après s’être mouillé qu’il s’est rendu compte qu’il n’avait pas pris ses affaires. Oui, il n’était pas encore très bien réveillé. Après une bonne douche revigorante, il est allé dans sa chambre prendre des vêtements pour s’habiller. Un tee-shirt noir à manche longue surmonté d’un pull couleur crème, un pantalon rouge et le tour est joué. Un style simple mais qui reste tout de même assez classe. Il se coiffe rapidement avant de prendre ses affaires. Avant de partir de l’appartement, il laisse un mot :

« Salut Monsieur Lune, Pancake,
Ne me cherchez pas, je suis au Centre.
A plus les sirop d’érable »

Vous l’aurez devinez, ce n’était que des surnoms qu’il donnait à ses amis d’enfance, ses plus proches amis à qui il pouvait tout confier et devant qui il pouvait craquer sans crainte de jugement. Ils étaient en colocation depuis qu’ils étaient à Chicago et, bien que ça ne soit pas tout rose tous les jours, il était heureux de les avoir à ses côtés. Il ferme la porte de l’appartement et fais un petit jogging jusqu’au Centre d’entraînement sportif où l’attendait la patinoire. Il n’a repris le patin que depuis quelques semaines mais il se rend compte à quel point cela lui avait manqué. Il avait tenté de ne pas penser à ça durant les quelques mois loin de sa passion mais ça avait été très difficile. Quand on est mordu, on est mordu un point c’est tout. Oh bien sûr, patiner seul était pour lui un crève-cœur mais il devait le faire.

Arrivé au Centre, il change son pantalon rouge contre un autre noir, plus ample qui plus permet de mieux bouger et il enlève son pull pour rester en tee-shirt. Là, il s’échauffe longuement mais en silence. Habituellement, il y a toujours quelqu’un avec lui donc, c’est un changement mais cela lui permet de se concentrer. Il inspire profondément avant d’enfiler ses patins et ensuite déboucher sur la patinoire. Quelques personnes étaient présentent mais cela ne dérangent pas Castiel, il a l’habitude. Il retire ses protège lames et entre sur la glace. Quand il rentre sur la piste, il a l’impression d’être libre. Libre de tous soucis, libre de s’exprimer comme il le souhaite, libre de ses mouvements. Bref, il y est bien. Complètement dans son monde, il ne se rend pas compte des regards qui, parfois ce pose sur lui, de l’enseignante qui le montre alors qu’il fait un axel sans tomber ou bien même de la personne qui vient d’arriver dans la patinoire alors même qu’il admire beaucoup cette personne. Sa concentration est totale et presque unique en son genre. Quand il est concentré sur quelque chose, il occulte tout. Même les chutes qu’il fait après ses triples salchow et lutz. Habituellement, il les passait mais il est probable que le manque de sommeil et le fait qu’il n’est pas encore tous ses repères en tant que patineur solo soient en cause … Pourtant, il ne se décourage pas, ce n’est pas le genre de la maison et il continue, continue jusqu’à ce que ses fesses touchent une nouvelle fois la surface gelée et qu’une main vient « brusquement » se mettre dans son champ de vision. Castiel sursaute légèrement avant de lever le regard vers cette personne et écarquille les yeux … Nom d’un petit bonhomme en mousse … Viktor Nikiforov était juste devant lui …

Castiel reste surpris quelques instants avant de se rendre compte que ses fesses commencent à geler et que Viktor lui tend toujours la main. Main qu’il prend alors. Il se relève avec souplesse et répond :

« Ca va merci beaucoup. »

Quoi dire d’autres. Il doit avoir l’air d’un idiot complètement bouche bée. Pourtant, il avait déjà vu Viktor, il lui avait même parlé quand il était plus jeune et il se demande bien comment il avait fait son compte alors qu’aujourd’hui, il était comme un poisson rouge. Il détourne le regard pour éviter de faire malpolie et soupir doucement. Que faisait Viktor ici ? Comme s’il allait poser cette question, vous êtes dingues vous hein … Il le regarde de nouveau lorsqu’il lui donne des conseils … Viktor est entrain de lui donner des conseils … OK … C’est vraiment hallucinant, est-ce qu’il est entrain de rêver ou … Nan, c’était probablement la réalité. Il lui lance un léger sourire avant de dire :

« Je n’ai pas encore tous mes repères, je reviens sur la glace après une … absence. » Il avait hésité sur le mot mais c’était certainement ce qui convenait le mieux. « La plupart du temps, j’arrive à faire mes triples et pour le lutz, j’ai toujours fait comme ça mais je crois qu’il va falloir que je trouve une nouvelle méthode si je dois tomber aussi souvent que ça … »

Oui, là, il était carrément partie dans son univers de technique. Pour lui, la technique est la chose la plus importante, l’artistique passe en second. Et puis, il se fige quand Viktor parle d’Ashley, c’est surtout ça qui le fige plus que le fait qu’il est oublié son nom, ce n’est pas un problème et il aurait d’ailleurs dû se présenter. Enfin, ce qui est fait est fait. Il avale la boule qu’il a dans la gorge de façon un peu tremblante avant de dire, le visage baissé pour ne pas que Viktor voit la douleur inscrite sur son visage :

« Ashley … elle … elle n’est plus là. Elle est décédée il y a presque six mois maintenant … »

Incapable d’en dire plus, il s’arrête de parler. Il se rend compte qu’il a lancé une bombe et il décide de reprendre le contrôle de la situation :

« Je suis content que vous vous souveniez de nous. Merci. »

Et c’est sincère, il lui lance un sourire avant de se tourner vers l’école de patinage pour les observer :

« Ca fait remonter pas mal de souvenir ça ahaha. Ce n’est pas si vieux et pourtant, j’ai l’impression que c’est dans une autre vie. »

C’était nul mais c’était pour cacher tous les sentiments qui l’envahissaient à ce moment-là. Il glisse un peu sur la glace avant de lui demander :

« Dites Monsieur Nikiforov, selon vous, la meilleure manière de faire un lutz ce serait comment ? »

Oui, il a déjà un entraîneur mais avoir les conseils d’un grand patineur comme Viktor ne pouvait pas faire de mal n’est-ce pas ?
©BESIDETHECROCODILE
>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]   Mar 20 Déc - 1:01


Nouveau départ, nouvelle rencontre !  
○ feat. Castiel Hotchner ○


Viktor était typiquement le genre de personne à agir et à réfléchir ensuite aux éventuelles conséquences de ses actes. Ça avait toujours été ainsi depuis qu’il était tout petit. Combien de fois sa mère lui avait répété de tourner la langue dans sa bouche avant de parler ? De trop nombreuses fois sans que jamais cela ne change rien à son comportement.

Il suffisait d’ailleurs de voir comment Viktor avait claqué tout sa vie et sa carrière sur un simple coup de tête pour aller rejoindre Yuri Katsuki au Japon. Une nouvelle fois, le russe n’avait pas réfléchi. Il avait été envouté, captivé, hypnotisé par ce jeune homme reprenant sa chorégraphie de façon si émouvante. Il avait préparé sa valise, son chien et réservé un vol pour le premier avion en direction de Tokyo. Dès le lendemain, Viktor était déjà à Yu-topia se fichant éperdument de savoir si sa présence était appréciée ou non par Yuri. Il avait décidé seul, égoïstement peut être, de devenir son entraineur.

Il était intéressant de voir comment un simple choix pouvait changer une vie. Si Viktor n’était pas allé voir cette fameuse vidéo que ses nombreuses connaissances dans le monde du patinage lui avait relayé presque instantanément, jamais il n’aurait vu Yuri et son charme caché. Jamais il n’aurait été à Hasetsu. Et jamais Yuri et lui ne seraient actuellement en couple, logeant dans le même appartement près du centre d’entrainement de Chicago.

Une seule décision… Et toute une vie métamorphosée. C’était beau… Mais ça pouvait aussi devenir effrayant car si tout pouvait basculer dans le bon sens, ça pouvait aussi basculer dans le mauvais. Viktor craignait qu’une de ses décisions peu judicieuses finisse par éloigner Yuri de lui… Comme lorsque ce fut le cas à Barcelone après cette dispute qui les avait séparés pendant plusieurs semaines, les plongeant simultanément dans une spirale dépressive et destructrice…

Mais tout ça ce n’était plus que du passé. Yuri était maintenant à ses cotés et Viktor ferait tout ce qui était en son pouvoir pour qu’il le reste le plus longtemps possible. Enfin… à ses cotés… A l’instant T, Yuri était en train de roupiller pendant que Viktor, lui, patins aux pieds, venait d’aider l’un de ces camarades à se relever après une chute qu’il imaginait douloureuse

Une nouvelle fois, la délicatesse et la spontanéité du russe lui permirent de sauter à pieds joints directement dans le plat ! S’il avait cru se montrer agréable et sympathique auprès du patineur blond face à lui, il déchanta rapidement dès que ce dernier lui expliqua la raison de l’absence de sa partenaire.

Morte…. Il y a de ça quelques mois…. Viktor en était sidéré. Son corps serait raidi et il était devenu aussi livide que la neige. Il ne put s’empêcher de s’insulter mentalement d’idiot. Fallait-il vraiment être qu’un parfait abrutit pour commettre une erreur aussi stupide !

« Je… je suis désolé… sincèrement… je l’ignorai. Je ne lis jamais la presse spécialisée sur le patinage et … Je te présente mes plus sincères excuses… »

C’était la moindre des choses à faire ! Comme il venait de l’expliquer, Viktor n’était pas le genre de personne à prêter attention à la presse. Que ce soit la presse sportive ou les informations plus générales. Pour avoir déjà eu quelques démêlés avec des journalistes, il avait appris à se méfier de tout ce qui pouvait être raconté et déformé dans les pages des journaux. Même les plus sérieux.

« Je suis content que vous vous souveniez de nous. Merci.  Ca fait remonter pas mal de souvenir ça ahaha. Ce n’est pas si vieux et pourtant, j’ai l’impression que c’est dans une autre vie. »


Viktor lui adressa un sourire avant de lui passer doucement la main dans le dos pour le réconforter d’un geste affectueux. Là aussi, Viktor se montrait spontanée. On lui avait toujours reproché son côté tactile avec les personnes qu’il ne connait pas mais il s’en fichait. C’était dans sa nature et il ne pouvait pas aller contre. Et puis, ça n’avait jamais semblé déranger Yuri… Pourtant il était japonais et tout le monde sait à quel point ce peuple est attaché aux valeurs telles que le respect et les distances de proximité à respecter. Faire une courbette ? Hors de question ! Viktor préférait serrer Yuri contre lui !

Une fois, Yakov lui avait dit qu’il finirait par tomber sur un mec moins compréhensif et qu’il se prendrait une droite magistrale. Ce moment n’était, fort heureusement, jamais arrivé et Viktor espérait que ça n’arriverait pas.

« C’est vrai que ça fait bien longtemps… »

Il marqua un temps d’hésitation pour ne pas recommencer les mêmes erreurs que  précédent

« Est-ce que tu es décidé à poursuivre le patinage en solo ? C’est pour ça que tu t’entraines sur les sauts ? »

Et c’est ce qui explique les difficultés nombreuses qu’il rencontrait sur des sauts qu’à son âge il aurait été capable de passer sans problème

« Dites Monsieur Nikiforov, selon vous, la meilleure manière de faire un lutz ce serait comment ? »

Viktor attrapa le poignet du garçon avant de se placer devant lui. Avec son grand sourire un peu béat, il agita les mains devant lui

« Non non non … pas de « Monsieur Nikiforov »…. J’ai l’impression d’être un vieux croulant…. Je sais bien que la fin de ma carrière est proche mais quand même »

Il lui fit un clin d’œil amusé

« Et on se tutoie aussi. Tout le monde me tutoie et c’est très bien comme ça ! Tu ne crois pas ? »
Viktor croisa les bras sur la poitrine et son regard se posa sur le patineur juste en face de lui. Il regardait les moindres détails de sa posture. Il y avait du positif, comme la mise en place de ses jambes et de ses appuis. Et il y avait du négatif aussi… Il s’agissait là des mauvaises habitudes que le patinage de couple lui avait fait prendre et qu’il lui faudrait oublier s’il souhaitait se lancer dans une carrière solo.

« Je pense que le problème ne vient pas tant de la manière de réussir à passer ou non un Lutz. »

Hum…. Pour évoquer tout ça, il fallait que Viktor revienne sur une partie assez douloureuse de l’histoire du garçon… Il ne pouvait pas l’aider sans lui parler de sa défunte partenaire. Est-ce que Castiel serait assez résistant pour entendre les mots que Viktor allait lui dire ? Car même si le russe y mettait un ton complaisant, ça ne serait malgré tout pas spécialement agréable

« Pendant des années tu as patiné avec Ashley. Tu n’étais pas seul …. Les figures se faisaient à deux. Vos programmes comportaient des éléments tels que des portés. Tu as dû développer ton corps et ta façon de patiner en prenant tout ça en compte… »

Une nouvelle fois Viktor lui prit la main et l’entraina à sa suite sur la patinoire. Il se positionna entre les bras de Castiel comme s’il était sa partenaire. La main droite de Viktor se posa sur son épaule et la gauche au niveau de sa taille

« Quand tu patinais en couple, vous sous souteniez…. Vous aviez un contact… Tu devais être capable d’être présent pour Ashley à chaque instant mais maintenant qu’elle n’est plus la… »

Viktor se dégagea des bras de Castiel

« Tu dois revoir toute ta position… Ton dos est beaucoup trop rigide. Tes jambes pas assez fléchies. Tes bras trop raides… ta nuque trop fixe…. »

Viktor encra son regard dans celui du garçon de manière douce, presque protectrice. Il lui adressa un petit sourire teinté de tristesse et de désolation

« Si tu veux patiner en solo, passer plus aisément les Lutz et autres sauts… tu dois effacer tout ce que tu as appris auprès d’Ashley…. »



Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ, nouvelle rencontre [ PV Castiel Hotchner ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago :: Centre d'entrainement Sportif-
Sauter vers: