Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Règle numéro 1 de l'amitié: parcours les cieux pour être présent. [Ft Yuri Katsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phichit Chulanont
Thaïlande
Thaïlande
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 09/12/2016

MessageSujet: Règle numéro 1 de l'amitié: parcours les cieux pour être présent. [Ft Yuri Katsuki]   Jeu 22 Déc - 19:44


« Bon, j'y vais moi ! À la prochaine ! » Affaires prêtes, je cours rapidement, passant devant Ciao-Ciao en le saluant. Le taxi m'attends... je dois... l'atteindre ! J'évite la première tentative de mon entraîneur pour m'attraper, c'était chaud. Mince ! La deuxième ! Je feinte pour esquiver à nouveau. Oui ! Je vais réussir à sortir ! Ouiiiii.... Eh bah non. Jamais deux sans trois, ça ne marche pas vraiment pour le coup. C'est ainsi que commence la grande explication. « Blabla blabla blablablabla ! » Il n'a pas l'air convaincu, me répondant avant que je reprenne la parole. « Blablablabla ! Blabla ! » Je pose mes mains l'une contre l'autre, dans un espoir d'avoir un accord, même silencieux. Il ne lui faut pas cinq minutes pour accepter en me souhaitant bonne chance. Yeah ! Je le salue alors avant d'entrer rapidement dans le taxi – la voiture, bien entendu – et de lui demander d'aller à l'aéroport. Direction... le Japon !

Quoi ? Pourquoi j'y vais ? Pour entrer chez les Yakuza bien entendu et devenir un des plus grands criminels, un ponte dans le commerce illégal ! Si ce n'est pas crédible, c'est normal. Par contre si c'est crédible.... je prends note de votre remarque. Plus sérieusement, j'y vais sans savoir si je pourrais y rester, au final. J'abandonne mes petites boules de poiles – non elles ne sont pas poilues les autres... #Blaguetrèslourde – et tout le reste pour rejoindre mon meilleur ami. Katsuki Yuri. Je crois que je n'ai jamais fait ça avant... j'aime bien l’inattendu, mais j'ai toujours voyagé pour quelque chose de précis. Le travail de ma mère, ou encore  le retour dans ma patrie natale. Je n'ai jamais voyagé sans me dire : il y a un risque que ça se passe mal. Après tout, je ne préviens pas Yuri et si je n'avais pas été découvert, Celestino n'aurait même pas été au courant. C'est bête, je sais... mais quand un ami ne va pas bien, la seule chose que je souhaite faire est de le rejoindre, sans lui dire, pour pouvoir le surprendre et l'empêcher de fuir toute relation sociale – concept très difficile à comprendre par moment pour mon joueur ! –. C'est pour cette raison que je vais au Japon, pour cette seule raison... Pourtant, certains diraient que je devrais prendre soin de moi. Faire attention à ma santé. La défaite au Grand Prix, en Espagne. Le décès de la seule personne qui m'a élevé. Oui, j'ai mal. Mais, il y a une règle que je me suis toujours donnée : avant de penser aux défaites, avant de penser aux disparus, tout en se souvenant d'eux, il faut aussi s'occuper des vivants. Et je ne compte pas laisser mon ami seul. Mais est-ce difficile ? « Hey, p'tit gars ? » Je sursaute légèrement, essuyant rapidement mes yeux humides, avant de regarder autour de moi. Payant alors le chauffeur, je prends congé de cette voiture, pour ensuite attendre... et monter dans l'avion. La réponse est oui, c'est difficile... Parfois.

***

Je baille. Mon dieu, que c'est épuisant de prendre l'avion ! Et encore plus de rejoindre ensuite la destination précise. M'étirant, je regarde le panneau souhaitant la bienvenue à Hasetsu, penchant légèrement la tête. « Selfie Phichit style ! » Je m'arrête alors, avant de ranger le téléphone. Non, il faut pas que Yuri comprenne que je suis ici. Tient... ça me rappelle un anime japonais que j'ai vu, avec ce petit blond qui faisait tout pour pas que son entraîneur ne le découvre pas. Uhmm... Bref ! Je sors un plan de la ville, commençant à marcher en le suivant. « Désolé madame la bouche à incendie. » Un air de déjà vu, mais avec une porte... Bref. Je tourne un peu la plan, penchant un peu plus la tête. Levant alors la tête, je regarde autour de moi... « Bienvenue à Hasetsu... J'suis revenu au point de départ. » Pourtant j'ai un bon sens de l'orientation ! Enfin... je crois... Quand ça concerne trouver un monument haut de plusieurs mètres, ça va, je gère... Par contre. Je saute alors sur un muret, fléchissant les genoux pour m'installer sur mes talons en regardant le plan. « Bon ! Je suis un touriste professionnel ou non ? ! » Je lis de nouveau le plan, suivant du doigt les rues les plus importantes pour arriver jusqu'à la zone encerclée de rouge. « Alors.. par là... ici... » Je baille à nouveau, avant de sauter du muret, reprenant ma route. Enfin, après une heure de marche – pour arriver deux fois à mon point de départ, de nouveau – je suis enfin face à mon objectif !

Une angoisse commence à apparaître. Et s'il ne voulait pas me voir ? Et s'il refusait totalement de voir du monde, ou des gens venant du patinage ? Je me gratte rapidement la tête, grognant un peu dans ma barbe inexistante avant de chercher une solution à cette perte subite de courage. Que lui dire ? Est-ce que je dois l'enchaîner à un mur et lui obliger d'écouter des musiques françaises de qualité très médiocres ? Non, il va déprimer bien plus, le pauvre... Je dois sauter sur lui... Aaah j'aurais dû emmener un hamster ! Cela aurait été bien plus simple. Je l'aurais utilisé comme un piège pour attirer Yuri... Sinon je peux utiliser du fromage. Non, Yuri n'est pas une souris. Uhm... bon, allons à la Phichit style : on s'en fout, on entre, on dit bonjour, et on câline. En fait je reviens à mon plan initial.

Craquant alors mes poignets, mes doigts, et ma nuque, je récupère mes affaires, faisant un premier pas. Puis un second. Oui bon, j'avance, tout en vérifiant que je suis bien au bon endroit, avant d'ouvrir. Retirant ma casquette et mon masque de tissu sur la bouche, j'approche du comptoir. Il n'y a personne. Enfin, lorsque quelqu'un arrive, je suis assez simple, direct. « Bonjour, je viens voir Yuri. » J'ai bien fait de ne pas sauter dessus... il semble que ce soit sa sœur. Je me serais retrouvé le visage au niveau des... Bref, cela aurait fait une Phichit boulette style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Règle numéro 1 de l'amitié: parcours les cieux pour être présent. [Ft Yuri Katsuki]   Mer 18 Jan - 16:45


► Règle N°1 de l'amitié...  ◄
feat. phichit



Le patinage. Les compétitions. Barcelone. Viktor.

Tout cela était derrière lui. Yuri Katsuki avait renoncé à son passé pour se concentrer sur son futur. De bien grands mots lorsque l'on savait ce que cela donnait en pratique. Certaines choses n'étaient pas faciles à laisser derrières soi. Elles aimaient se rappeler à votre bon souvenir dans les circonstances les plus importunes. Ainsi, même si le patineur -l'ancien patineur !- japonais avait pris tout un tas de bonnes résolutions, les mettre en pratique n'était pas toujours évident. Mais il faisait du mieux qu'il le pouvait compte tenu des circonstances particulières.

Yuri secoua la tête, tentant de chasser toute pensée du patinage -et surtout d'un certain patineur- hors de sa tête. Il marchait contre le vent, serrant son manteau contre lui, rentrant d'un entretien pour du travail. Trouver un travail n'était jamais facile, mais lorsqu'on avait qu'un diplôme et aucune expérience sous le bras c'était encore plus difficile. La plupart de ses possibles employeurs posaient tous la même question. Qu'avait-il fait tous ces mois après l'obtention de son diplôme ? Et à chaque fois la réponse le renvoyait à un monde qu'il tentait d'oublier. Un monde dont l'un des représentants se trouvait justement chez lui...


« Phichit ? »

Yuri venait à peine d'ouvrir la porte de l'auberge qu'il reconnu instinctivement la personne qui lui tournait le dos. D'après son manteau et son sac, le jeune homme venait très certainement lui aussi d'arriver. Mais la question était de savoir ce qu'il faisait la.

Mari jeta un coup d'œil à son frère avant de faire demi-tour, invitation silencieuse au garçon à s'occuper lui même de son invité. Même si ce n'était pas lui qui avait demandé au Thai de venir, il s'agissait de son ami, et donc forcément de son invité. Yuri retira rapidement ses chaussures et s'approcha de son ami, un petit sourire perplexe sur le visage.


« Qu'est-ce que tu fais la ? Je suis content de te voir hein, mais... Et Celestino ? Il sait que tu es là ? Et ton entrainement ? »

Les questions se bousculaient dans la tête du japonais qui ne comprenait pas la venue de son ami. Il imaginait mal Celestino laisser son poulain s'offrir des vacances en pleine saison de compétition. La Coupe des 4 Continents approchait vite et Phichit avait encore beaucoup à travailler pour être certain de se qualifier. Yuri était un peu perdu. mais cela ne l'empêcha pas d'aller prendre son meilleur ami dans ses bras.

Phichit était l'une des rares personnes dont il acceptait -et appréciait- le contact physique. Yuri n'était pas du genre extraverti de base, plutôt même l'inverse. Alors que Phichit était quelqu'un d'enjoué, toujours prêt à faire les quatre cent coups. Rencontrer le Thai avait été une bénédiction pour Yuri lorsqu'il avait débarqué à Détroit. Sans lui, il aurait surement eu beaucoup plus de mal à s'adapter à la vie américaine et aurait passé son temps enfermé dans sa chambre à pleurer sur le manque de katsudon et de sa famille. Mais lorsqu'il avait le mal du pays, Phichit avait toujours été là pour lui remonter le moral, que se soit avec ses blagues ou tout simplement en restant avec lui à regarder des films dans leur chambre. Les deux s'étaient soutenu mutuellement et avaient forgé des liens forts.

Et c'était pour cela que Yuri était si étonné de la présence surprise de son ami. Il ne l'avait pas prévenu d'une visite. Et pourtant lorsque l'on connaissait le caractère du Thai, ce n'était pas si étonnant que ça. C'était bien son genre de traverser des océans pour aller retrouver un ami, même si celui-ci ne lui avait rien demandé.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Règle numéro 1 de l'amitié: parcours les cieux pour être présent. [Ft Yuri Katsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre parcours idéal pour notre mini-séjour?
» Numericable va fournire des cartes seule a 40€
» [PROBLEME] CorePlayer
» Les règles de composition d'une photo
» La fibre dans les appartements et ses avantages.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: Section hors RPG :: Game over :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: