Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Ven 30 Déc - 3:41

L'épopée du chat - c'est mal tombé !
● feat. Yuri Katsuki ●


 Sentant la petite brise glaciale, Otabek remonte son écharpe jusqu'à son nez, histoire de se protéger un peu de plus de cette attaque surprise. Le temps n'est pas désagréable pour une petite balade - excepté le vent capricieux, qui ne sait pas s'il doit souffler réellement ou juste venir faire quelques blagues pas vraiment marrantes.

Mais le désir de bouger ses fesses hors de son studio était bien plus grand et puissant que cet élément lunatique. Parce que même si l'entraînement du matin aura été intense, l'inactivité n'est pas son fort. D'ailleurs, à son grand regret, Yuri n'y était pas. Peut-être devrait-il demander les horaires au russe, histoire de pouvoir l'y croiser, voir venir le regarder pratiquer.

L'idée n'est pas mauvaise. Enfonçant les mains dans les poches, il continue de marcher, ignorant certains regards suspicieux - sa médaille d'or aura fait pas mal de bruit, attirant une attention un chouilla trop débordante. Pour ne pas dire qu'apparemment trop. Le solitaire peine un peu avec cette facette de son talent - heureusement, il n'y a pas masse de monde s'intéressant au patinage qui le croise. Ceux qui le fixent plus d'une seconde, c'est qu'ils ont déjà dû l'entre-apercevoir à la télévision et rien de plus.

Quelque chose qui hurte sa jambe le fait s'arrêter un peu brutalement. Il baisse les yeux, découvrant ni plus ni moins... un chat. ... un chat ?

Le kazakh fronce les sourcils, s'acroupissant à la hauteur de l'animal pour passer une main sur sa tête. Ce dernier lui rend d'un miaulement déformé par ses ronronnements.

« C'est comme ça que tu me reproches de t'avoir donné un coup de pied ? » il demande avec un petit sourire. Il aime bien les animaux. Il n'a jamais eu l'occasion d'en avoir, mais n'a jamais rechigné à passer ses doigts dans le pelage doux d'un chien ou d'un chat. Bien que celui-ci soit un peu rêche - peut-être l'âge, ou l'alimentation. D'ailleurs, cette dernière ne doit pas être des plus floriscentes - ce qu'il constate en passant ses doigts sur la croupe décharnue.

Le gratouillant derrière l'oreille, il finit par se redresser - le patineur aurait bien tenu la conversation à monsieur chat encore cinq petites minutes. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Cependant, il n'a même pas le temps de faire un pas, qu'il manque de recogner dans l'animal. ... bien sûr. S'il s'amuse à venir se frotter à ses jambes pendant qu'il marche...

« Rentre chez toi, l'animal, » il grogne, essayant vainement de marcher. Mais son nouvel ami n'est pas convaincu - après tout, il en faut bien plus pour impressionner en chat en demande d'affection ! Otabek a une grimace, cette fois-ci un peu dérangé. Il ne peut pas l'éloigner davantage de cette place - si le chat le suit jusqu'à son studio, il aura probablement du mal à retourner à sa propre maison. ... s'il en a une.  « Pch ! »

Quelle scène désastreuse. Ce jeune homme, généralement si peu expressif, tentant désespéremment de faire s'éloigner une boule de poils ne désirant qu'affection... sans succès.

Il se sent désagréablement rougir en entendant le rire d'une demoiselle - manquait plus que ça. Lui qui ne supporte pas se faire remarquer devient un véritable clown aux emprises d'un matou.

Fixant ce dernier droit dans ses prunelles noires, il finit par l'attraper par dessous les épaules, le soulevant du sol pour l'amener jusqu'à hauteur de son visage.

« T'as pas son regard de soldat, désolé, » il constate, prononçant ces paroles tout en conservant une expression parfaitement stoïque. Mais le pot de colle semble ravi de la remarque, continuant à ronronner tel un tracteur. Le patineur cherche un endroit où pouvoir déposer l'animal, histoire qu'il le lâche définitivement - mais c'est mal tombé. Parce que sous ses yeux... il reconnaît bien Yuri Katsuki, son adversaire durant le Grand Prix.

Ses épaules retombent à cette échange visuelle, tandis que son visage se durcit. Super. Une connaissance...
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Lun 2 Jan - 4:04


► L'épopée du chat  ◄
feat. otabek altin



Yuri avait toujours eu pour habitude de passer son temps libre à s'entrainer, à courir, à s'exercer. Tous les sportifs n'étaient pas aussi consciencieux mais pour le japonais c'était plutôt comme une sorte de besoin. Il n'était pas aussi bon que les autres, il était loin d'être un génie, alors pour s'améliorer il devait s'entrainer plus longtemps, plus durement que les autres. Mais lorsqu'il avait commencé le patinage sérieusement, il était aussi très loin du physique du sportif. Il était petit, joufflu, tout le portrait de sa mère en somme. Alors pour cela il avait commencé à courir, pour prendre de l'endurance, pour perdre du poids. Et au final c'était devenu comme une seconde nature pour lui. Lorsqu'il n'était pas sur la glace mais qu'il avait du temps libre, il courait, tout simplement.

Et maintenant qu'il était adulte, cette habitude était loin de l'avoir quitté. Il courait toujours pour s'entrainer, pour passer le temps et bien souvent pour fuir. Fuir ses problèmes, fuir ses pensées, fuir Viktor parfois. Il avait beau aimer Viktor de toute son âme, parfois la présence du russe était envahissante, oppressante. Yuri n'avait jamais eu de relation avec qui que se soit, il ne savait pas se comporter dans certaines situations et son nouveau statut officiel de petit ami le ravissait autant qu'il le mettait mal à l'aise. Les choses étaient plus simple lorsqu'ils n'étaient qu'un entraineur et son protégé. Certes Viktor avait toujours été plutôt tactile, mais il n'avait attendu aucune réciprocité de la part du japonais. Enfin, pas ouvertement du moins. Maintenant qu'ils sortaient ensemble, il était logique que les échanges physiques du russe soient réciproques. C'était assez déconcertant pour Yuri qui n'avait jamais réellement été tactile avec un autre être humain.

Et c'était pourquoi, en cette belle fin de matinée, Yuri était dehors en train de courir. Il avait lâchement abandonné Viktor aux mains de Yurio et pris le large en enfilant une paire de basket et une veste de sport. Yurio était un autre sujet sensible pour le japonais. Il avait conscience que l'adolescent ne le portait pas spécialement dans son cœur, surtout après ce qu'il s'était passé entre Viktor et lui, et pourtant il n'avait pas été spécialement désagréable avec lui. Enfin pas plus que d'habitude. Mais se retrouver dans la même pièce que les deux russes était encore trop pour lui, et il avait choisi la solution de facilité.

Enfin donc, alors qu'il courait dans les rues de la ville, prenant tout de même garde à ne pas trop s'éloigner de son secteur initial, il tomba sur un visage familier. Otabek Altin, vainqueur du Grand Prix était à quelques mètres devant lui, en grande conversation avec ... un chat. De base, Yuri ne trouve pas spécialement étrange de converser avec un animal, il le faisait avec Vicchan et maintenant Makkachin. Non ce qui est étrange c'est de voir le kazahk parler, tout court. Lui qui n'adresse jamais la parole aux autres sans une bonne raison, échange volontairement des paroles avec un chat. Enfin, ce ne sont pas ses affaires.

Alors qu'il se demandait s'il pouvait tout simplement passer à côté de cette étrange scène en faisant comme s'il n'avait rien vu, Otabek tourna la tête dans sa direction. Mince, il ne pouvait plus prétendre ne pas l'avoir vu. Ce serait très impoli de continuer son chemin, surtout qu'ils risquaient de se côtoyer régulièrement maintenant qu'Otabek était lui aussi à Chicago. Yuri ralenti donc au niveau du garçon et son chat, leur adressant un petit sourire.


« Euh... Bonjour ! C'est ton chat ? »

Il fallait bien l'avouer, Yuri était un peu perdu. Il n'était déjà pas très à l'aise avec les gens en général, mais Otabek n'aidait en rien. Avec son air froid et impassible, il donnait l'impression que tous les êtres humains autour de lui l'importunaient. Pourtant il l'avait déjà vu sourire avec Yurio. Peut-être que le blond était la seule exception ?

« Tu t'habitues à Chicago ? Je ne sais même pas si tu es déjà venu aux États-Unis en fait... »

Yuri ne savait absolument rien de celui qui avait été son concurrent au Grand Prix et le serait de nouveau pour les prochaines compétitions. Phichit lui avait souvent dit d'être un peu plus ouvert avec les autres, mais il n'avait peut-être pas choisi la meilleure personne avec Otabek...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Lun 2 Jan - 12:28

L'épopée du chat - c'est mal tombé !
● feat. Yuri Katsuki ●


  Visiblement, le si bien nommé katsudon semble plutôt gêné d'avoir croisé son regard - peut-être ne veut-il pas engager de conversation, ce à quoi Otabek l'encourage. Il n'a aucun priori vis-à-vis de Yuri, mais ça ne signifie pas non plus qu'il souhaite passer du temps avec lui, ou tout simplement entretenir un échange qui serait probablement forcé.

Mais s'il avait eu un brin d'espoir à ce niveau là, ça s'envole en fumée lorsque le garçon esquisse un sourire poli.

« Euh... Bonjour ! C'est ton chat ? »

Ah, oui, le chat. Ce dernier commence à s'agiter, en ayant assez d'être maintenu ainsi - il le pose par terre, espérant du fond de son coeur que ce dernier irait se coller à Yuri et lui foutre la paix - ainsi, il pourrait partir sans remord pour le petit animal, et ce serait au patineur de le gérer. Mais si c'était si facile, il en serait pas là à l'instant...

« Non... » il répond, tandis que la bestiole revient à la charge avec un coup de tête. Avec un soupir, Otabek s'accroupit de nouveau pour lui poser une petite caresse sur la croupe, et reporte son regard sur le brun. « Il ne me lâche plus. »

Le cri du désespoir. Bon, ce n'est pas en le papouillant que ça l'aidera à le faire partir, mais il faut reconnaître que c'est plutôt dur de résister à de telles attaques.

« Tu t'habitues à Chicago ? Je ne sais même pas si tu es déjà venu aux États-Unis en fait... »

Il y a déjà été quelques fois, en Amérique - pour des entraînements, mais aussi pour la Skate America... une des compétitions qui l'a menée à cette médaille d'or. En y pensant, ça paraît loin et assez vague - pourtant, ce n'est pas si vieux. Mais l'intensité des évènements à tendance à amoindrir celle des autres, ne faisait de ses souvenirs qu'une sorte de rêve.

Quant à s'habituer à la ville, bah... à part repérer quelques petites nécessités, il n'y a rien de plus à faire. A force de voyager, peut-être s'est-il fait d'une habitude ces changements ? Partir tantôt dans un pays, tantôt dans l'autre... il y en a des plus compliqués que d'autres, mais jamais rien d'insurmontable. Bien que ce soit rare qu'il se retrouve seulement, Obatek est capable de vite s'adapter. Il n'est pas quelqu'un de spécialement inquiet, ce qui doit jouer en sa saveur pour ce type de dépaysement.

« C'est correct. Je me suis même fait un copain, » il maugrée - ç'aurait pu être une petite blague, mais de sa part, c'est plus désespéré. « Tu n'es pas avec ton coach ? »

C'est la seule question qu'il a trouvé à poser, en retour à la sienne. Il est vrai qu'il est rare de voir les deux hommes séparés - ou du moins, ne les ayant notamment vus qu'au Grand Prix... et au café. C'est vrai ça. Ils ne comptaient pas se marier si le patineur remportait la médaille d'or ? Enfin, vu sa place, il en est loin.

M'enfin, ça, il s'en fiche. Parce que son souci actuel, c'est le petit chat.
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Mer 18 Jan - 17:01


► L'épopée du chat  ◄
feat. otabek altin



Lorsqu'il était parti courir, c'était dans l'intention d'être seul, de se retrouver un peu tranquille. Il n'avait pas pensé tomber sur un autre patineur pendant sa course. Même si certains visages plus ou moins familiers avait commencé à débarquer au centre d'entrainement -ce qui était tout à fait logique, vu la réputation grandissante du centre- la ville était bien assez grande pour se fondre facilement dans la masse et disparaitre aux yeux des autres. Mais voila, il était tombé sur quelqu'un qu'il connaissait, même s'ils n'avaient jamais eu de réelle discussion. En même temps, Otabek n'était pas connu pour être un grand loquace non plus. Mais le japonais à défaut d'être très ouvert, était au moins poli, et donc lorsqu'il se retrouva devant le jeune homme et son compagnon félin, ne put que s'arrêter.

Lorsque Yuri lui demanda si c'était son chat qu'il tenait en main, Otabek lui répondit par la négative, reposant la boule de poil au sol. Mais celle-ci au lieu de s'en aller, revint se coller au Kazakh de plus belle.


« Il a l'air de bien t'aimer. »

Yuri ne put s'empêcher de sourire. Otabek avait vraiment le don d'attirer les félins, qu'ils soient russes ou américains.

Par politesse, Yuri lui demanda s'il s'habituait à la ville. Le japonais avait vécu à Detroit pendant quelques années, il savait bien à quel point cela pouvait être difficile d'arriver dans une nouvelle ville sans connaitre personne. Même si Otabek s'entendait bien avec Yurio, il n'avait pas l'air d'être accompagné de quelqu'un, et la solitude pouvait peser parfois.

Lorsque le Kazakh lui demanda si Viktor n'était pas avec lui, Yuri détourna le regard. Ce n'était pas comme s'ils étaient siamois, ils n'étaient pas toujours ensemble. Même s'il fallait avouer que c'était assez rare quand même.

« Ah ! Euh non. Il est à l'appartement avec Yurio. Enfin, Yuri Plisetsky. On a commencer à l'appeller Yurio pour éviter la confusion entre nos prénoms, quand il est venu au Japon. Et à force c'est resté. Il s'y est fait aussi.  »

Préférant changer de sujet, Yuri reporta la conversation sur le chat. Il n'avait pas envie de recevoir d'autres questions sur sa relation avec Viktor.

« Et donc, tu comptes garder le chat ? On dirait qu'il s'est déjà attaché à toi. »


La petite bête ronronnait sous les attentions d'Otabek, tout en se collant contre lui. C'était un animal bien affectueux, alors Yuri tenta sa chance pour une petite caresse. Il se pencha vers le chat, la main tendue. Mais il n'avait pas encore touché la fourrure de l'animal que celui-ci se retournait sur lui, toutes griffes dehors. Changement de caractère totalement radical ! Il n'avait pas eu le temps de se reculer assez vite et se prit un coup de griffe dans la main, qu'il serra contre lui par réflexe.

« Ah... Je crois qu'il ne m'aime pas. Peut-être parce que je sens le chien. Enfin je me suis lavé hein ! Mais j'ai caressé Makkachin avant de sortir ! Donc euh voila, je dois sentir un peu... »

Le japonais se mit à rougir légèrement, se rendant compte qu'il commençait à raconter n'importe quoi. Il observa sa main, constatant que deux fines lignes rouges étaient apparues, le chat avait des griffes bien acérées.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Mer 18 Jan - 22:18

L'épopée du chat - c'est mal tombé !
● feat. Yuri Katsuki ●


Yurio... ça ne lui avait pas échappé, ce petit surnom. Et l'explication en est des plus logiques -effectivement, malgré les kilomètres séparant les deux garçons, leurs prénoms se rejoignent dans une surprenante similarité. Enfin bon, visiblement, le coach était occupé avec le russe blond.

Comme pour reprendre son attention, l'animal lui assène un coup de boule, avant de frotter le coin de sa bouche contre sa jambe. Et c'est sans parler de son ronronnement qui, malgré les bruits alentours, ne passe pas inaperçu. D'ailleurs, Yuri en profite pour l'interroger sur sa propre future relation avec ce pot de colle.

L'adopter ? Il n'a aucune idée de si l'animal a une maison ou non - en apparence, il ne lui semble pas. Pas de collier ni de trace, pas de tatouage non plus... mais n'importe quel chat ayant une demeure où retourner peut être dans une telle situation. C'est là que ça se complique. Le ramener dans son studio pourrait le séparer de sa famille, comme lui permettre de s'en trouver une.

Quant à se décider à devenir l'heureux propriétaire de cette boule de poils, ça se complique. Déjà, qu'en diraient ses parents ; ensuite, le transport. C'est bien beau de vouloir recueillir un chat américain, mais autant faudrait-il qu'il n'est pas à le laisser à l'aéroport par incapacité de l'embarquer à ses côtés. Il ne connaît pas vraiment le règlement à ce sujet là - pour sa moto, il peut les réciter en fermant les yeux. Mais pour un animal...

Il regarde le patineur japonais se baisser pour tendre la main vers le chat - mais ce dernier l’interprète visiblement comme une agression. Plaçant un bon coup de patte faisant reculer son adversaire, il cède à sa bipolarité et revient se coller aux jambes d'Otabek. Si les ronronnements se sont tus, les réclamations ne cessent pas.

Avec un soupir, le kazakh s'accroupit pour tapoter la tête de l'animal. C'est quand même pas très gentil de griffer une main amicale. Ni très intelligent de l'en féliciter, mais le motard n'est pas quelqu'un de très instruit concernant l'éducation d'un animal.

D'ailleurs, Yuri tente de s'en justifier en parlant de sentir le chien. Et de s'être lavé. Mais de sentir le chien quand même. Quelle importance ?

Il se redresse, jetant un coup d'oeil à la main de son vis-à-vis. Deux belles marques étaient dessinées, perlant légèrement d'une couleur rouge. Ne pourrait-il pas tout simplement le faire fuir ? Non, visiblement, le chat a un caractère plus courageux que son instinct de fuyard. Et bien sûr, son surplus d'amour à donner à dû tomber sur Otabek.

« Ca serait délicat de le ramener au Kazakhtsan, » il répond. « Je devrais peut être l'amener à un vétérinaire. Ils savent mieux y faire avec les chats err- »

Il s'interrompt, fronçant les sourcils. A quoi bon ? Il n'a rien pour le transporter, et n'a pas envie de s'amuser à le balader dans ses bras - Dieu seul sait quelle réaction pourrait avoir un chat après en avoir eu assez d'être bloqué ainsi bien au dessus du sol.

« ... »

Le kazakh fait un pas sur le côté, la bestiole lui fonçant dans les jambes encore une fois. Il s'avance vers Yuri, s'approchant un peu trop du patineur - tout en restant, cependant, concentré sur l'animal. Peut-être qu'en étant assez proche de lui, il décidera de partir en voyant le brun comme une méchante personne du côté de son ennemi...

Et c'est en conservant une mimique un peu agacé qu'il relève la tête vers son aîné, se rendant finalement compte de ce qu'il est en train de faire. Lui qui tient tant à son espace vital est en train de le restreindre, uniquement pour se sauver d'un envahisseur à poils.

Et pour le coup, il trouve ça gênant.  

Il s'écarte d'un pas assez vif, avant de détourner la tête. Non, je n'ai rien fait, tu n'as rien vu. Oh, un chat.

Et le voilà en train de caresser de nouveau l'animal, ne faisant que confirmer le lien que la boule de poils a décidé d'imposer.

 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Jeu 19 Jan - 2:49


► L'épopée du chat  ◄
feat. otabek altin




Malgré son côté renfermé et difficile à approcher, Otabek à l'air d'avoir un certain feeling avec les animaux. Ou les chats tout au moins. La bestiole ne le quitte pas, réclamant encore et toujours plus d'attention. Attention que le brun lui donne sans rechigner. Il s'agenouille pour le caresser, le grattouiller. A ce rythme, s'il ne voulait vraiment pas du chat, il semblerait bien que ce soit trop tard, le chat voulait de lui.

La différence de comportement du Kazakh entre les humains et les animaux était pour le moins flagrante. Alors qu'il semblait n'apporter aucun intérêt aux gens -à l'exception d'un certain punk russe- il n'avait quasiment d'yeux que pour la petite boule de poil devant lui. C'était surprenant. Et mignon. Enfin, en quelque sorte...

Lorsqu'il se fit griffer, Yuri préféra garder ses distances avec le petit fauve. Il ne s'agissait que de sa main, mais il préférait ne mettre aucun autre membre à portée de la bête sauvage, qui était repartie câliner son meilleur ami Otabek. Heureusement qu'il n'avait pas approcher assez pour se faire griffer le visage. Pas qu'il était du genre narcissique, mais il savait très bien que Viktor en aurait fait tout une pantomine. Le russe avait tendance a souvent exagérer les choses les plus simples.

Otabek se mit à parler de la difficulté à ramener l'animal au Kazakhstan, et il fallait reconnaître qu'il n'avait pas tord. Viktor avait souvent du abandonner Mkkachin pour ses compétitions, et il fallait bien avouer que ce n'était pas toujours une vie pour un animal de compagnie. Viktor avait eu la chance d'avoir quelqu'un qui pouvait s'occuper de son fidèle compagnon canin lors de ses déplacements, mais Yuri ne savait pas si c'était réciproque pour Otabek. Et c'était une question bien trop personnelle à poser à quelqu'un que l'on ne connaissait pas plus que ça.

« Un vétérinaire pourra au moins voir si l'animal a une puce.  »

Car même si le chat ne semblait porter aucune marque d'identification, il ne fallait pas exclure ces petites puces implantées dans les nuques des animaux de compagnie.

Regarder Otabek et 'son' chat était assez amusant en fait. Le jeune adulte gardait un air impassible, mais il s'occupait tout de même du chat, répondant à ses coupes de têtes et miaulements. Yuri ne put s'empêcher de sourire. Sourire qui retomba bien vite lorsque le gagnant du dernier Grand Prix lui arriva dessus la mine renfrognée. Pensait-il que le japonais se moquait de lui ?

Yuri se retrouva bien vite avec un Kazakh en plein dans son espace vital et il ne sut quoi dire ou faire. D'habitude il n'y avait que Viktor pour s'immiscer ainsi dans sa bulle, la plupart des gens comprenant le concept d'espace minimal entre deux personnes. Peu habitué à ce genre de proximité, surtout venant 'd'inconnu', Yuri sentit le rouge lui monter aux joues.


« Otabek ... ? »

Le jeune homme releva la tête vers lui, et son regard fit taire toute question qu'aurait pu émettre son aîné. Aîné qui ne put s'empêcher de faire un pas en arrière avec un petit couinement très peu viril. La situation lui sembla étrangement familière d'ailleurs...

Alors que Yuril reculait avec toute la grâce et l'élégance qu'on lui connaissait en dehors de la glace, Otabek reporta de nouveau son attention sur le chat, comme s'il ne s'était rien passé. Okay, c'était tout à faire dans les cordes du japonais d'oublier cette brève intrusion de son espace.
Relancer un sujet. Ne pas parler de ce qui venait de se passer -et qu'il n'avait absolument pas compris d'ailleurs. Le chat. Un vétérinaire. Bingo !


« Euh, si tu veux je peux te donner le numéro et l'adresse d'un bon vétérinaire. C'est celui qu'on a choisi pour Makkachin. Il n'est pas très loin du centre non plus.  »

Le rouge disparaissait de ses joues. À regarder Otabek et le chat, il avait une image assez drôle qui lui venait en tête.

« Tu devrais appeler le chat Yurio si tu le gardes. Il lui ressemble. Fougeux mais adorable. Et il t'aime bien. Tout comme le vrai.  »






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Sam 21 Jan - 23:04

L'épopée du chat - c'est mal tombé !
● feat. Yuri Katsuki ●


 Bien qu'il ait tout fait pour ignorer la réaction de Yuri face à son comportement des plus étranges, ça ne lui a pas échappé. Le japonais n'a pas apprécié ce mouvement insensé. Alors tout en caressant ce stupide chat, il râle mentalement contre ce dernier - s'il n'avait pas été là, premièrement, il n'aurait pas interrompu sa marche. Il ne l'aurait pas forcé à croiser le patineur. Et en prime, il n'aurait absolument pas eu l'idée débile de se coller à ce dernier pour tenter de faire fuir l'animal !

Mais si Otabek a un peu de mal à se remettre de la gêne ressentie, Katsuki fait un peu plus preuve de maturité en changeant de sujet - pourquoi n'a-t-il pas profité pour s'éclipser, d'ailleurs ? Le kazakh, lui, l'aurait fait.

« Comment tu veux que j'amène le chat au vétérinaire ? » il répond un peu sèchement. Le fait de s'être mis lui-même dans une position malaisante lui fait un peu perdre le contrôle de ses mots, prenant un ton plus brutal qu'il ne l'aurait voulu. Le jeune homme a dû mal avec les autres, et ce n'est pas nouveau. « ... à moins qu'il soit décidé à m'y suivre, » il rajoute, adoucissant ses paroles.

Il se redresse, tentant d'essuyer vainement les poils ayant décidé de s'accrocher à son pantalon. C'est que ça va vite, ces choses là. On s'en rend pas compte, et de noir, on passe à blanc. Un peu comme Michael Jackson.

« Tu devrais appeler le chat Yurio si tu le gardes. Il lui ressemble. Fougeux mais adorable. Et il t'aime bien. Tout comme le vrai. »

... Yuri voit donc son concurrent russe comme une chose fougueuse mais adorable ? C'est amusant. Certes, il ne s'imagine pas être le seul à voir le russe tel qu'il est réellement, mais il n'a pas pour habitude de cotoyer son entourage. Et visiblement, il est plus grand que ce qu'il ne laisse paraître.

L'idée que son ami soit choyer de la sorte le rassure - le patineur blond le mérite amplement.

« C'est vrai, » il confirme, un peu plus détendu. Ah bah oui, dès qu'il s'agit de son petit préféré, monsieur se détend ! Non, c'est plutôt l'idée que son vis-à-vis ait une certaine entente avec son ami. Ca lui permet de se dire que ça ne peut pas être une mauvaise personne. Yuri n'irait pas s'ouvrir avec des personnes indécentes. « Mais j'ai quand même plus d'imagination que ça pour les prénoms, » il rajoute, un peu dépité à l'idée qu'on veuille appeler un animal par le surnom d'un camarade.

Voyez la scène.

" Hé, Yurio, arrête de pisser à côté de ta litière gros dégueulasse !! "  

Nan. Trop ridicule.

« ... ce véto. Il est où ? » il finit par demander, lâchant les armes. C'est vrai que ça serait pas plus mal d'amener l'animal dans un lieu spécialisé, quitte à l'y déposer et que son propriétaire puisse le récupérer...
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Katsuki
Japon
Japon
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Mer 1 Fév - 23:51


► L'épopée du chat  ◄
feat. otabek altin



Il aurait pu profiter que l'attention du kazakh se soit reportée sur le chat pour s'en aller. Mais ce n'était pas très poli. Et la politesse était l'une des valeurs principale des japonais, instruite dès leur plus tendre enfance. Et il devait bien avouer qu'il était curieux de savoir si Otabek allait vraiment garder le chat ou non. Quelque soit sa décision, le chat, lui, avait déjà pris la sienne. C'était Otabek et pas un autre, comme pouvaient l'attester les traces de griffes sur sa main. Yuri avait plus de succès avec les chiens que les chats décidément. Il avait aussi plus de succès avec les chiens qu'avec les kazakhs aussi...

Il fit un petit pas en arrière au ton du brun devant lui.
« Il est assez amical avec toi, tu pourrais peut-être le porter, s'il ne veut pas te suivre... Ou j'ai croisé des cartons pas loin, je peux aller en récupérer un ? Ils n'avaient pas l'air sale.   »

Il pourrait aussi aller emprunter une caisse de transport à Yurio, mais le temps de revenir il avait le pressentiment que le champion et le chat ne seraient plus là à l'attendre bien gentiment. Sans compter que Viktor demanderait à venir aussi, et il doutait que cela enchante Otabek et sa grande envie de côtoyer d'autres êtres humains. Mais peut-être que la présence de Yurio le calmerait ?

Justement, pourquoi ne pas appeler le chat Yurio, il semblait tout autant sympathique envers le kazakh que le russe.


« Mais j'ai quand même plus d'imagination que ça pour les prénoms, »

Il fallait avouer que Yuri avait la fâcheuse tendance à donner des noms de personnes réelles aux animaux, comme en témoignait le défunt Vicchan.

« Ah, désolé, je ne suis pas doué pour nommer les animaux. Le chien que j'ai eu enfant avait même le nom d'un patineur ! »

Finalement, Otabek se décide pour le vétérinaire et Yuri en souffle presque de soulagement. Le suspens devenait terrible entre le kazakh et son chat.

« Euh, c'est à côté du centre. C'est à quelques rues d'ici, il suffit de tourner à gauche la bas et après à droite, euh non c'est tout droit ! »

En voyant la tête du kazakh, il comprit que ses explications n'étaient pas spécialement claires. Mais ce n'était pas de sa faute, il avait encore du mal à se repérer dans cette ville. Heureusement pour lui, son téléphone avait un gps intégré, ce qui était bien pratique pour ne pas se perdre.

« J'ai l'adresse dans mon téléphone, si tu veux je t'y accompagne ?  Je te proposerai bien de porter le chat à ta place, mais j'ai l'impression qu'il ne sera pas d'accord... »

Sortant son téléphone de sa poche, Yuri activa le gps indiquant l'adresse du vétérinaire.

« C'est par là bas. »

Il avança lentement, laissant le temps à l'humain et son chat de le suivre.

« Tu as des animaux chez toi ? Enfin au Kazakhstan. C'est dur de devoir les laisser derrière quand on part en compétition. Makkachin est beaucoup plus heureux depuis que Viktor ne fait plus de compétition, ils peuvent passer plus de temps ensemble.  »





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   Jeu 2 Mar - 22:26

L'épopée du chat - c'est mal tombé !
● feat. Yuri Katsuki ●


 Il avait donc donné le prénom d'un patineur à son chien... ? Bwarf, ça peut se faire. Quand on ne connait pas la personne, c'est un peu moins dérangeant - que lorsque c'est un ami, voilà le moment déplacé lors des présentations. Ou juste pour raconter une anecdote - à la fin, on se demande même de qui on parle !

Et lorsque Yuri tente de lui indiquer l'emplacement du vétérinaire, Otabek lui exprime clairement son incompréhension à travers son regard. Heureusement qu'il est plus doué pour patiner que pour expliquer comment accéder à un lieu, parce que sinon...

« J'ai l'adresse dans mon téléphone, si tu veux je t'y accompagne ?  Je te proposerai bien de porter le chat à ta place, mais j'ai l'impression qu'il ne sera pas d'accord... »

Là, le patineur fronce les sourcils. L'idée de se faire accompagner ne lui ait pas mauvaise - après tout, il n'a aucune idée de ce qu'il pourra faire une fois chez le vétérinaire. Le japonais est bien plus mature et expérimenté pour ce genre de situations, et s'en sortira largement mieux que lui.

Mais lorsqu'il parle de porter son nouvel ami, ça l'agace. Pourquoi s'y proposer alors qu'il ne lui a rien demandé ? D'ailleurs, il ne se prive pas de lui en glisser la remarque - pas forcément méchamment. Mais il faut le reconnaître : même s'il veut être sincère, Otabek manque complètement de tact. Ce qui peut rendre les situations tout aussi marrantes que malaisantes...

« Je te n'ai rien demandé. Pour le chat, » il rajoute - parce que oui, il est bien décidé à ce que Yuri l'amène jusqu'au vétérinaire. « Allons-y, alors. »

D'ailleurs, aucun besoin de porter la boule de poils : au moindre pas, la voilà à se ravir de suivre Otabek en trottinant, s'a rrêtant par moment quelques petites secondes avant de le rejoindre au pas de course. Cette marche s'apparente davantage à un jeu pour l'animal, bien qu'intérieurement, le patineur craigne qu'il ne décide de s'échapper avant d'atteindre leur destination. Ca ferait un souci en moins, certes ; mais il aurait dérangé son aîné pour rien. Et il se serait forcé à tout cela pour un échec.

Mais bon, ça ne semble pas tourner dans ce sens. La petite bestiole a adopté Otabek sans même lui demander sa permission - n'est-ce pas ce qui arrive souvent avec les chats ? Ils se croient tout permis...

Et voilà que Yuri tente de lancer la discussion. Bon, il peut au moins faire l'effort d'y répondre. C'est la moindre des politesses.

« Je n'ai pas d'animaux, non, » il dit simplement. « J'aime beaucoup ça, mais il faut prendre le temps de s'en occuper. ... Et toi ? »

Il laisse son guide lui répondre, puis ils se permettent de laisser un petit silence s'installer. Ce n'est pas forcément désagréable, ni gênant - Otabek n'est pas du genre bavard. Ils continuent leur petit chemin, ce dernier craignant de plus en plus que Yuri ne les ait perdus - vu ses indications foireuses, ça ne l'étonnerait pas qu'il ne sache pas se servir de son gps. Bon, il est pas sympa. Mais il ne connaît rien des rues de Chicago, et n'est pas là pour faire confiance au premier venu non plus.

Puis ils finissent par arriver devant la clinique vétérinaire, le petit chat toujours sur les talons. Et sans vraiment préméditer son geste, plus un réflexe pour le moment à suivre, il attrape l'animal dans ses bras, et le fourre dans sa veste. Histoire que, s'il y ait un chien, ce dernier n'est pas la possibilité de lui sauter dessus. Par contre, espérons que le chat n'est pas l'idée d'essayer de fuir et de lui arracher tout ce qui se trouve en dessous de la veste...
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'épopée du chat - c'est mal tombé ! [PV Yuri Katsuki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fille, le chat et l'oiseau...
» hymne du chat- foin
» l'oeuf chat
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» dessin de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago-
Sauter vers: