Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Lun 19 Déc - 12:53

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Yuri Plisestky ●


La musique dans la petite pièce brise le silence du lieu. C'est d'ailleurs sa seule source de bruit - la nuit étant tombée depuis un petit moment déjà, il n'y a plus grand chose à entendre. Il fixe les motifs qui s'affichent sur l'écran en rythme pendant quelques secondes, avant d'en détourner le regard. Ah.

C'est exactement le genre de moment où il n'a rien à faire, et que son esprit est bien trop occupé pour qu'il daigne s'atteler à une quelconque activité. Notamment celle d'aller faire quelques courses - son ventre grogne depuis un moment déjà, mais se lever et s'acquitter de sa tâche lui donne la sensation que la faim n'est finalement que le cadet de ses soucis.

Depuis qu'il a remporté la médaille d'or, et qu'il est rentré chez lui au Kazakhstan, il n'a pas vraiment eu de nouvelles de Yuri - malgré quelques sms échangés, il n'a pas eu le plaisir de le revoir. Chose logique, vu les centaines de kilomètres qui les sépare. Mais curieusement, ça a eu son effet, et ces derniers temps, il peine à se sortir l'ange Russe du crâne.

Bon ok, c'est évident. Aujourd'hui, la centaine de kilomètres s'est retrouvée raccourcie à une dizaine, tout au plus, alors bien sûr qu'il pense à son compagnon. Et malgré ses airs de m'enfoutisme complet, Otabek est plutôt... enthousiaste, à l'idée de revoir Yuri. Que ce soit un plaisir est une chose, mais avec lui, c'est un peu différent. Il a hâte. Cette relation encore toute fraiche lui est précieuse, d'une certaine manière. On pourrait dire qu'il s'attache un peu vite, mais il a surtout confiance en ce qu'il perçoit entre les deux garçons.

Alors c'est pour ça qu'il laisse bêtement le temps passer. Il a envoyé un message à son ami pour l'avertir de son arrivée à Chicago, et attend tout simplement la réponse - Yuri, qui, d'habitude, répond rapidement, a soudainement décidé de le faire patienter ?

Le patineur a un soupir, jetant un coup d'oeil à ses affaires encore emballées. Il n'a aucune idée pour combien de temps il va rester dans ce studio - sûrement un petit moment. Alors il a le temps avant de s'amuser à tout ranger.

... après deux petites minutes de réflexion sur ses valises, il cède. Il attrape son sac à dos, où doit encore résister une ou deux conneries qu'il s'est acheté sur le chemin pour grignoter pendant le voyage - parce que l'avion, ça creuse ! Il attrape une barre de céréales - et il a à peine le temps de la déballer, qu'il entend son téléphone vibrer.

Il engouffre son repas dans la bouche, et attrape son portable, le déverrouille, et constate la réponse de son ami. Qui lui indique être au centre de patinage - d'où l'absence de réponse, alors. Il était en train de s'entraîner...

Otabek a un petit sourire, fermant son ordinateur portable. Il range le téléphone dans sa poche, se lève pour aller récupérer sa veste de motard étalé sur le lit. Le patineur ne pense pas à prévenir Yuri de sa future arrivée - sûrement s'en doute-il déjà... et au pire des cas, ça lui fera une petite surprise.

Socialement, Otabek n'est pas le plus prévenant, de toute manière.

La veste en main, le champion passe la porte, fermant à clé derrière lui. Le coeur un peu plus léger qu'après toute cette attente, il file en direction de sa moto, terminant son goûter. Sa coquille extérieure n'est qu'un mensonge face à la chaleur qu'il ressent en ce moment-même, malgré la fraicheur de la soirée.


Kuroko's Basket RPG



Dernière édition par Otabek Altin le Lun 2 Jan - 1:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Lun 19 Déc - 21:08

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Otabek Altin ●


Cela maintenant un peu plus d’une semaine que Yuri était à Chicago.

La décision c’était imposée d’elle-même lorsque Yakov le lui avait proposé et il n’avait pas hésité à dire oui, étant donné qu’il en avait déjà entendu parler de la part de Yuri Katsuki, qui lui avait justement demandé s’il aurait le « plaisir » de le voir au centre d’entrainement.

Plaisir non partagé –en apparence- mais où Yuri va, Viktor le suis, alors s’il pouvait en profiter pour essayer de le convaincre de ne pas renoncer au patinage, c’était une occasion à saisir. Et il allait d’ailleurs demander de l’aide au petit porcelet pour ça tient, on était jamais assez de deux Yuri pour cette tête de mule.

Outre Viktor, le blond devait aussi se concentrer sur lui-même et ses propres compétences. Il ne cessait de progresser mais cela n’était encore assez à son goût, malheureusement il avait parfois l’impression que Yakov lui avait déjà appris tout ce qu’il pouvait, il devait donc chercher ailleurs des conseils ou des idées, et c’était bel et bien le but de ce centre où des patineurs du monde entier se réunissaient.

Et le monde entier, ça veut aussi dire Kazakhstan...

Yuri venait de finir une série de boucles piquées quand il décida de faire une petite pause, histoire de boire un coup et de checker son portable, il avait l’âge où on était accro à ces choses là et où les réseaux sociaux nous empêchaient parfois de dormir.

Un petit sourire étira ses lèvres lorsqu’il eu l’agréable surprise de trouver un message de son ami Otabek lui expliquant qu’il serait lui aussi au centre, et qu’il venait d’ailleurs de poser le pied à Chicago. C’était une bonne nouvelle qui eu le don de le réchauffer un peu malgré la froideur des lieux.

Le pauvre d’ailleurs, ça faisait un bon quart d’heure qu’il lui avait envoyé ça et Yuri espérait qu’il n’attende pas la réponse... Qu’il pianota d’ailleurs rapidement pour s’excuser de l’avoir fait aussi lentement, mais bon l’entrainement était une très bonne excuse et il allait comprendre.

Il reposa son portable et retourna sur la glace en souriant, avant de reprendre ses exercices avec sérieux.

Maintenant qu’il y pensait, il revoyait bien les performances du brun pendant le Grand Prix, et il était forcé d’avouer qu’il n’avait pas volé sa première place. Il avait été tout bonnement merveilleux, et le Russe ne s’était pas attendu à de telles performances. Otabek ne possédait peut-être pas sa souplesse –on en était loin- mais il avait une sacrée puissance et ses sauts étaient vertigineux. Il avait d’ailleurs l’impression de faire pâle figure à côté de lui.

Pourtant, l’optique de pouvoir peut-être s’entrainer avec lui était très tentante et plaisante. Le blond n’avait pas beaucoup d’amis, et la façon qu’il avait eut de lui demander pour devenir le sien l’avait touché, c’était audacieux et surprenant, et il aimait ça.

Finalement, il avait pu découvrir qu’Otabek était quelqu’un de très intéressant et attachant, outre le premier abord qu’il dégage, un peu comme lui d’ailleurs, les deux adolescents se ressemblaient beaucoup dans le fond et c’était plaisant de discuter avec le brun, de tout comme de rien.

Lorsqu’il était sur la glace, Yuri pouvait être si concentré qu’il ne pensait qu’à cela, arrachant son esprit au monde qui l’entourait, il était dans sa bulle et se perdait dans ses pensées, dans ses gestes et les sensations que le patinage lui procurait.

Il ne remettait les pieds sur Terre que lorsqu’il avait terminé sa session ou son enchainement, et cette fois, il eut presque l’impression que ses yeux lui jouaient des tours. Avait-il trop pensé à Otabek ces dernières minutes pour le voir au bord de la patinoire... ?

Le blond cligna des yeux pour être sûr de lui, et un sourire étira ses lèvres avant qu’il ne se rapproche du bord de la patinoire pour rejoindre le brun qui l’attendait là. Un homme plein de surprises je vous dit.

-Bonsoir...

Il passa sa main dans ses cheveux pour dégager une mèche de cheveux qui le gênait et s’arrêta pile devant le Kazakh.

-Je ne m’attendais pas à te voir ici ce soir...

Mais c’était tout à fait le bienvenu !! Malgré l'impression un peu froide qu'il pouvait dégager, Yuri était sincèrement heureux de le voir ici, tout en sachant qu'il avait fait la route exclusivement pour sa petite personne, cela lui faisait chaud au coeur.

-Tu as fait bonne route au moins ?



Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Lun 19 Déc - 21:59

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Yuri Plisestky ●


La route ne s'est pas faite sans difficulté - à vrai dire, venant tout juste d'arriver, il n'a aucune idée du plan de la ville. Il peut remercier le GPS de son téléphone portable pour lui avoir plus ou moins indiqué vers quel endroit se trouvait la patinoire ! Mais il y est parvenu - d'ailleurs, il est en train d'ôter son casque, qu'il cale sous son bras. Il range les clés dans sa poche arrière, avant de jeter un coup d'oeil à l'entrée qu'il risquera de passer de nombreuses fois pendant un moment...

Il pousse la porte, accueilli par un bonjour de la part du gardien - Otabek fait un signe de tête, plus intrigué par ce qui était en train de se dérouler sur la piste de glace. Passage par les vestiaires oblige, il en profite pour poser son casque sur un des bancs, avant de passer la dernière porte qui le sépare de son ami.

Ce dernier, emporté dans son patinage, ne semble pas l'avoir remarqué arriver. Le jeune homme ne se gêne pas pour en profiter, croisant les bras tout en observant attentivement le russe. Si on doit bien tirer une remarque sur sa manière de faire, c'est sa souplesse, rendant ses mouvements d'une beauté sans égale. Qu'est-ce qu'il avait pu les éblouir, au Grand Prix. Une belle étoile montante. Et encore, belle ? Le mot est faible.

A cette pensée naisillarde, le kazakh a une moue - et c'est cet instant précis que choisi Yuri pour l'apercevoir enfin. Et ce sourire qu'il lui offre le force à finalement l'imiter - au moins, les sentiments sont réciproques. C'est un sourire doux et sincère - celui qui vient du coeur, qu'on ne peut pas obtenir sur commande.

« Bonsoir...  Je ne m’attendais pas à te voir ici ce soir... »

Ne serait-ce que pour le voir esquisser une telle mimique, Otabek se félicite intérieurement d'avoir oublié de le prévenir. Il le fixe quelques secondes - mais Yuri ne lui laisse pas le temps de formuler la réponse, lui demandant quant à sa route jusqu'ici. Ah, ça...

« Je voulais te voir, » il lâche d'un ton un peu brut.  « Au moins, ça m'a permis de repérer où était le centre. »

Ses sourcils se froncent légèrement.

« Mais ne t'interromps pas pour moi. Finis ton entraînement. Je t'invite à manger après - si tu n'as rien d'autre à faire. »

Ah bah oui. A prévoir des plans à la dernière minute, Otabek n'a pas pensé que Yuri aurait pu être occupé à mener sa propre petite vie. Un désir assez égoïste, nourri par une trop longue absence - ils ne sont pas vraiment habitués à se voir en tête-à-tête, mais les rares occasions lui ont laissé un excellent souvenir. Alors en profiter tant qu'ils le peuvent encore...

« Je pense qu'on a beaucoup à rattraper, » il conclut avec un léger sourire. Bon sang, qu'est-ce que ça peut lui faire plaisir de le revoir ! Imaginer leurs retrouvailles et les vivre, ça n'a absolument rien à voir. C'est mille fois mieux l'instant présent.
 


Kuroko's Basket RPG



Dernière édition par Otabek Altin le Mar 20 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Mar 20 Déc - 15:09

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Otabek Altin ●


Otabek était un garçon surprenant.

Lorsque Yuri essayait de prévoir ses agissements ou ses paroles, le brun semblait faire exprès de faire tout ce que le russe n’avait pas prévu ou envisager. C’était déroutant... Mais Yuri avait appris à aimer ce pan de sa personnalité, c’était même devenu plutôt attrayant maintenant.

La première fois, c’était à Barcelone, lorsqu’il lui avait demandé de devenir son ami. Théoriquement, Yuri trouvait cela totalement ridicule et il aurait pu se moquer du Kazakh ouvertement, mais dans les faits, c’était quelque chose qui l’avait bouleversé. On ne lui avait jamais posé une telle question avant, la conviction et la force avec laquelle il avait exposé sa requête l’avaient complètement séduit et il n’en avait pas fallu plus pour que les deux garçons se serrent la main.

Ensuite, c’était au Grand Prix qu’il l’avait surpris. Du plus loin qu’il s’en souvienne, il n’avait jamais été marqué par l’une des prestations de son ami par le passé, mais les deux qui lui avaient apporté la victoire avaient été vraiment fabuleuses, d’un très haut niveau.

Et depuis, il n’avait de cesse de le prendre à contrepied avec un message ou un petit geste imprévu. C’était agréable dans un sens, surtout concernant sa visite de ce soir. Il venait seulement d’apprendre sa présence ici et n’avait même pas penser à une sortie tous les deux qu’il était déjà là.

-Je voulais te voir. Au moins, ça m'a permis de repérer où était le centre.

Yurio esquissa un petit sourire. Ca aussi c’était surprenant, sa façon de parler. Il avait une voix assez grave –et belle- mais cette dernière le paraissait encore plus à cause de sa façon froide de s’exprimer, et puis son manque général de sourire n’aidait pas des masses non plus. En fait, Le blond ne l’avait jamais vu en faire à d’autres que lui.

-Mais ne t'interromps pas pour moi. Finis ton entraînement. Je t'invite à manger après - si tu n'as rien d'autre à faire.

-J’ai bientôt terminé... Dommage que tu n’as pas tes patins on aurait pu faire quelques tours ensembles...


L’idée était vachement plaisante, Yurio n’avait jamais vraiment patiné à deux, sauf avec Viktor lorsqu’il tentait de lui apprendre certaines techniques, mais s’entrainer avec Otabek devait sans doute être intéressant et passionnant. Le blond espérait avoir le temps et l’occasion de la faire d’ici les prochaines semaines.

-Mais sinon j’suis libre, une invitation à manger ça ne se refuse pas...

-Je pense qu'on a beaucoup à rattraper.


-En effet tu vas devoir me raconter ta nouvelle vie de médaillé d’or~


Il lui tira la langue en rigolant avant de retourner au milieu de la glace toujours sans le quitter des yeux. Pour terminer son entrainement, il lui semblait être une bonne idée de reprendre le programme court de son ami ici présent afin de le refaire à sa sauce, en espérant qu’il le reconnaisse si le blond ne se trompait pas.

A force de l’avoir regardé sur internet il le connaissait par cœur, il n’y avait que la puissance dans les jambes qui lui manquait. Mais il pouvait y ajouter sa petite touche personnelle malgré tout.

Les pas et les sauts se suivaient les uns après les autres jusqu’à ce que le programme se termine, il releva la tête, essoufflé et les joues roses, avant de sourire à Otabek qui le regardait. En quelques coups de patins il se retrouvait devant l’entrée de l’étendue de glace et il en sorti pour retirer ses patins et se rapprocher du bruns, le cœur encore battant de l’effort fourni.

-On peut y aller maintenant... Tu as reconnu ?


Il espérait quand même, sinon tant pis il n’avait plus qu’à s’entrainer encore pour qu’il soit aussi parfait que les siens.

Les deux garçons se dirigeaient vers les vestiaires où le blond avait ses affaires dans un casier avec son nom et son prénom dessus. Il en sorti son sac et leva le bras pour essayer de sentir s’il puait ou pas, et ainsi déterminer la nécéssité de faire attendre Otabek pour une douche.

-Je vais me laver j’arrive dans 5 minutes...

Il emporta son sac avec lui pour aller dans les sanitaires, il n’avait pas le temps de laisser chauffer l’eau de la douche pour filer en dessous, au moins ça avait le mérite de le réveiller... Et aussi de se dépêcher pour se savonner et faire partir la désagréable sensation de sueur sur son corps. L’eau était maintenant tiède lorsqu’il se rinça, et qu’il attrapa sa serviette pour se sécher.

C’était quand même plus agréable d’être propre et le blond se rhabilla en enfilant un sweat léopard avec un petit jean noir. Il rangea ses affaires avant d’enfin rejoindre le pauvre brun qui ne faisait que l’attendre depuis son arrivée.

-Je suis tout à toi maintenant...



Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Mar 20 Déc - 20:00

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Yuri Plisestky ●


« J’ai bientôt terminé... Dommage que tu n’as pas tes patins, on aurait pu faire quelques tours ensemble... »

C'est vrai, ça. Ses patins. Il aurait pu les embarquer - mais bien qu'il soit plutôt jeune, Otabek reste prévenant. Il serait stupide de se lancer dans un entraînement après la fatigue du voyage, et surtout, l'estomac vide. Et quelques tours ne lui aurait pas suffit, excepté à le frustrer.

Mais l'idée de patiner librement avec Yuri ne lui est pas désagréable - au Grand Prix, l'un et l'autre étaient tout particulièrement concentrés sur leur programme, alors hors de question de perdre du temps pour un désir futil. Peut-être une prochaine fois, qui sait ?

« Mais sinon j’suis libre, une invitation à manger ça ne se refuse pas... »

Intérieurement, il sent comme un soulagement - malgré son air stoïque, il reste humain, et inquiet de la réaction de son prochain. ... enfin, d'un prochain qui l'intéresse un minimum, on s'entend.

Citant sa vie de médaillé d'or, Yuri accompagne cette remarque en tirant la langue. Il gratifie son ami d'un sourire, content à l'idée que ce dernier ne lui en veuille pas - après tout, ça serait normal. En compétition, on se dépasse pour atteindre le sommet. Forcément, quand un compagnon nous passe devant, il y a toujours un ressentiment, même infime. Une fierté peut l'accompagner, l'un n'empêche pas l'autre. Mais lorsqu'on vise l'or, on ne peut pas se réjouir totalement d'une autre place.

Il s'éloigne de nouveau, et Otabek s'appuie contre la rembarde, contemplant le jeune russe. Et rien que sa position de départ fait s'ouvrir avec surprise ses yeux. Il n'a pas rêvé. Il ne rêve pas. Yuri est réellement en train de patiner son programme.

Incapable de le lâcher du regard, le jeune homme ne sait pas vraiment quoi en penser - certes, voir son programme se faire exécuter par quelqu'un d'autre est assez perturbant en soi. Les sauts n'ont pas grand chose à voir avec ce qu'il est capable de faire - mais l'effet est tout autre. Encore une fois, Yuri démontre sa valeur par sa souplesse et un équilibre tout à fait fascinant.

Au final, c'est à son tour de le surprendre ? Il sent une douce chaleur l'envahir. C'est agréable. Ce n'est pas grand chose - après tout, n'importe qui peut s'amuser à refaire le programme de quelqu'un d'autre, ça n'a rien d'extraordinaire. Mais le fait que ça soit Yuri, son ami... c'est bien plus que simplement reprendre un programme. Et c'est ça, qui lui provoque cette sensation de confort.

Yuri termine le programme avec succès, essoufflé et les joues rougies. Il rejoint Otabek, qui lui offre un énième sourire - c'est qu'il va avoir des crampes aux zygomatiques, celui-là !! Si ses sourires sont rares - ou du moins, réservés à certaines personnes -, le russe a le don de lui en faire sortir à la pelle. Ce n'est pas qu'il se retienne de sourire - c'est qu'il a besoin d'en avoir l'occasion.

« On peut y aller maintenant... Tu as reconnu ? »

« ... » Il hoche la tête. « Bien sûr. »

Ca semble le rassurer - comment aurait-il pu en douter ? Otabek lui-même connait son programme par coeur, le reconnaître une fois produit par une autre personne n'est pas un enjeu très difficile. Il fixe quelques secondes Yuri s'éloigner vers les vestiaires, avant de l'imiter - il repère le banc où il a posé ses affaires, et va s'y installer, tandis que son ami file à la douche.

D'ailleurs, lui aussi aurait pu en prendre une. Avant de partir. Ah, cette précipitation puérile... bah, tant pis. Yuri n'a pas fait de grimace de dégoût en le voyant arriver, et il ne se sent pas spécialement sale.

Attendant son ami, il fixe un peu les alentours - après tout, il ne connaît pas encore le lieu. Il jette un coup d'oeil à son téléphone pour voir l'heure affichée - décidément, c'est l'heure de manger. Et à cette pensée, son estomac émet un grognement affirmatif. Il faudra vraiment qu'il aille faire les courses... demain, il partira en exploration dans Chicago pour repérer un peu les lieux, et pouvoir se débrouiller tout seul.

Il en profite pour enfiler sa veste.

Il ne faut pas plus de ces cinq minutes promises pour que Yuri réapparaisse, vêtu d'un vêtement typé léopard - étrangement, c'est un style qui lui va bien. Ce n'est pas son motif favori - Otabek favorise les tenues sobres et dépourvus de motifs. Mais ça lui correspond.  Ce chaton qui essaie de se faire passer pour un tigre...

« Je suis tout à toi maintenant...  »

« Sortons, » il dit simplement, attrapant son casque sous le bras et sortant au préalable les clés de sa poche. Il devance le patineur, quittant les vestiaires et saluant une dernière fois le gardien - cette fois-ci, avec des mots. Ils passent la porte de sortie, et face à sa moto, Otabek ouvre le coffre pour en sortir un casque.

Il le tend à Yuri sans un mot, et fronce les sourcils.

« Je n'ai aucune idée d'où on peut aller. » A tout prévoir sur un coup de tête, dans une ville complètement étrangère... « On regardera en chemin, » il conclut. « Quelque chose de simple et tranquille... »

Son esprit s'égare une seconde - il détourne la tête, enfilant son casque, avant de grimper sur la moto. Il attend de sentir le poids de son compagnon à l'arrière, avant de démarrer l'engin, et filer à une allure confortable pour pouvoir repérer un lieu qui pourrait les intéresser.

 


Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Mer 21 Déc - 10:04

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Otabek Altin ●


Il n’y avait pas pensé avant qu’Otabek en parle, mais finalement, Yuri avait faim.

Le blond n’était pas un gros mangeur, bien au contraire, il avait un appétit de moineau et en plus il était particulièrement difficile dans ses goûts. Il n’y avait que quelques plats qu’il mangeait en quantité impressionnantes –comme le Katsudon- mais cela restait exceptionnel.

Son dernier repas remontait d’ailleurs à 7 heures auparavant, et si son ami ne l’avait pas invité il se serait contenté d’un yaourt en rentrant à son hôtel... Yurio savait que ce n’était pas raisonnable vu son activité physique, mais d’un autre côté il n’aimait pas patiner le ventre plein, il avait l’impression de se sentir beaucoup trop lourd pour bien faire son travail.

Mais bon, là son entrainement était terminé alors il n’avait aucune raison de se retenir –surtout si c’était gratuit. Bien que le blond ne soit pas un pingre, il aimait bien se faire inviter malgré tout, même s’il n’y avait finalement que le Kazakh pour le faire. Faudrait qu’il pense à lui rendre la pareille un jour, question de politesse.

-Sortons.

Yuri ne se fit pas prier pour le suivre, traversant tout le centre en silence. Otabek n’était pas particulièrement bavard en règle générale mais cela n’était pas dérangeant, au contraire, au moins il n’était pas chiant à crier et sauter partout comme certaines personnes qu’il connaissait. Il fallait seulement s’habituer à sa manière d’être un peu froide et stoïque. Et en le connaissant, on savait que ce n’était qu’une façade, parce que le brun était quelqu’un de vraiment chaleureux, à sa manière donc.

Une fois devant la rutilante moto –vraiment trop la classe !!!- Otabek lui tendit un casque que le blond attrapa pour enfoncer sur sa tête.

-Je n'ai aucune idée d'où on peut aller.

-Hm...J'en sais rien... Je suis pas là depuis longtemps alors je connais pas vraiment...

- On regardera en chemin, quelque chose de simple et tranquille...

Yuri hocha la tête pour donner son consentement. Pour le coup il se sentait un peu con et inutile... Faut dire que depuis une semaine il n’avait vu que le centre d’entrainement et son hôtel... Même pas le temps de faire les boutiques c’était quand même un comble.... Yuri allait devoir prendre un peu de temps pour ça mine de rien.

Mais bon pour le coup il n’avait pas d’idée ou de conseil à donner pour leur repas du soir... Bon, la ville ne devait pas manquer de restaurants sympas quand même... On était à Chicago bordel !

-Au pire je te préviens si je vois un truc qui a l’air sympa.


Yuri ajusta correctement le casque avant de monter derrière Otabek, s’installant correctement avant de passer ses bras autour de sa taille pour s’accrocher. Au début qu’il montait derrière lui, il avait un peu honte et n’osait pas trop se coller comme ça contre le brun, mais après avoir failli tomber plusieurs fois et s’être fait quelques frayeurs, il n’hésitait plus. Et puis c’était bien agréable de sentir la chaleur qu’il dégageait le réchauffer comparé aux courants d’airs que la vitesse prodiguait. Des fois on aurait presque pu croire qu’il en profitait un peu...

Une fois en route, le russe regardait autour d’eux afin de remarquer ou non un endroit qui avait l’air pas mal, Otabek avait d’ailleurs la présence d’esprit de ne pas aller trop vite. Malheureusement la moitié des établissements étaient des fast food genre MacDo, et le blond n’avait pas spécialement envie de ça, déjà c’était bruyant, gras, et ça sentait mauvais.

Yurio tourna la tête du côté opposé pour regarder ailleurs et il tira doucement sur le tshirt du brun pour lui montrer un petit restaurant au loin dont la devanture l’attirait étrangement. C’était un petit japonais avec des rideaux rouges, c’était mignon.

Il attendit que le Kazakh se gare devant pour descendre et retirer le casque.

-T’es sûr que ça te va ? On peut aller ailleurs sinon...

Mais le brun n’opposa aucune résistance alors il lui rendit le casque pour qu’il le range et les deux adolescents entrèrent dans l’établissement avant de se faire accueillir par une serveuse. Ils prirent place à une table au fond un peu isolée et tranquille, c’était parfait non ? Le russe se plaça en face de son ami et lui sourit légèrement.

La serveuse leur apporta la carte à peine qu’ils furent assis pour enfin les laisser en tête à tête.

-Tu vas rester longtemps dans le coin ?

Il espérait que ce soit le cas, au moins ils allaient pouvoir passer un peu de temps ensemble, surtout que ça faisait déjà un petit moment qu’ils ne s’étaient pas vus... Notamment que la Russie et le Kazakhstan c’était pas la porte à côté...

-D’ailleurs tu loges où ?

Connaissant son ami qui n’était pas spécialement sociable, il se doutait qu’il n’était pas dans un internat. Peut-être un hôtel comme lui ? Ou un studio vu qu’il avait un peu d’argent maintenant...

Le blond finit par ouvrir la carte pour la lire rapidement et regarder ce qui leur était proposé.



Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Mer 21 Déc - 22:44

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Yuri Plisestky ●


 En sentant les mains de Yuri passer autour de sa taille, le kazakh a un instant de surprise - les rares personnes qu'il trimballe à l'arrière de sa moto évite tout particulièrement ce genre de geste. Peut-être par souci d'intimité. Otabek apprécie cette retenue, bien que l'inverse ne lui soit pas forcément désagréable - on peut plutôt dire qu'il s'en fiche - et puis, l'arrière d'une moto n'est pas le plus rassurant, ni le plus agréable. Excepté quand, par peur, on lui labourre la taille avec les doigts...

Alors il ne relève pas, se concentrant sur la route et un peu moins sur les possibles restaurants pouvant croiser son regard. La sécurité prime sur la faim qui maltraîte son pauvre estomac. Et son compagnon à l'arrière peut s'en charger - il lui fait confiance. Ne sont-ils pas similaires, l'un et l'autre ?

Sentant une pression se faire sur le t-shirt, le patineur ralentit - et c'est en apercevant le doigt de son ami désigner un petit restaurant qu'il en comprend le geste. Amusé, il constate que l'accueil correspond bien aux goûts de Yuri. Des couleurs chaudes, attirantes. De plus, l'idée de prendre un dîner aux saveurs japonaises ne lui est pas désagréable - les repas sont généralement légers pour l'estomac, tout en s'accordant très bien à ses papilles gustatives.

Repérant le parking, il s'y gare, ôtant la clé du contact. Il se libère du casque - entre le goût de liberté qu'offre la moto, et celui qu'offre le fait d'ôter le casque, il ne sait pas lequel est le plus agréable.

« T’es sûr que ça te va ? On peut aller ailleurs sinon... »

« Ca me va, » il répond, posant ses yeux sur le visage de son compagnon - il a perdu les rougeurs de l'entraînement, gardant un nez légèrement coloré par le froid. Sans un mot, il accepte le casque que lui tend Yuri, le rangeant à l'emplacement fait pour, avant de mettre la sécurité sur sa moto - autant devant la patinoire, pour quelques minutes, il n'a pas pris de précaution, mais face à une telle circulation, hors de question de mettre sa précieuse  chérie.

Une fois les choses faites, ils rentrent dans le restaurant, prenant des places à l'écart du monde déjà installé. En espérant qu'il ne s'en rajoute pas trop non plus... bien que, vu la position, c'est un sacré risque. Mais bon. L'important, ce n'est pas les autres - c'est Yuri, et le repas dont ils vont pouvoir se régaler.

Sans parler de ce sourire.

« Tu vas rester longtemps dans le coin ? » il lui demande, une fois les cartes apportées - Otabek l'ouvre, la parcourant vaguement du regard - avant de reporter son attention sur le plus jeune.

« Autant que nécessaire, » il répond - une réponse absolument pas claire. Mais il n'a pas vraiment d'idée de la durée de son séjour ici. Ca dépendra de ses résultats, de son entraîneur... peut-être devrait-il lui poser la question.  « Assez de temps pour pouvoir profiter un peu de ta présence, » il rajoute, tout naturellement - il n'y a pas vraiment d'intentions derrière ses paroles. Elles sont juste sincères.  « J'ai pris un studio. Et toi ? A l'hôtel ? » il le questionne, recherchant une nouvelle fois son regard.

Sans véritable raison, il cherche ce contact - peut-être pour s'assurer que cet instant est bien réel. C'est assez incroyable de le retrouver à Chicago, alors qu'il vient tout juste d'arriver. Il en avait véritablement envie. Ce n'est pas une visite de politesse, mais plus un désir un peu égoïste de revoir son ami.

Il finit par retourner sur le menu, curieux des plats proposés - bon, ça reste le typique que l'on voit un peu partout. Des sushis, des makis, des brochettes...

En espérant que le service ne soit pas trop long. Il ne dispose pas d'une patience sans faille - il en a suffisamment pour encaisser les entraînements, les échecs... mais certaines choses ne sont pas épargnées. Otabek reste humain, après tout.

Le champion repère rapidement ce qu'il désire - des brochettes de boeuf, et des sushis au saumon. Et en boisson, il se satisfera de l'eau proposée. Il n'est pas spécialement friand des sodas ou autres sucreries - il préfère largement les plats salés, sans pour autant dire non à un dessert.

« Et toi ? Ton retour en Russie ? » il le questionne doucement, se décontractant légèrement. Ils sont là, tous les deux face à face. Plus besoin de s'inquiéter de se revoir, de la réaction, des réponses... Otabek se laisse juste porter par le courant, appréciant le moment actuel.

Il veut en profiter un maximum. C'est ce qu'il lui a dit. Parce que leur vie, leur relation, ne sera faite que de départs et de retrouvailles. Et lui qui a décidé de créer ce lien n'est pas prêt de le voir se défaire, distance ou non.
 


Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Sam 24 Déc - 13:22

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Otabek Altin ●


Même si ce n’était pas prévu, Yurio était content que son ami ait décidé de faire le déplacement pour cette entrevue.

Maintenant qu’ils étaient tous les deux tranquilles autour d’une table, il se rendait pleinement compte de la nécessité qu’une telle chose arrive, et le blond en était arrivé à la conclusion que le brun lui avait manqué. Mais il n’allait pas l’avouer à vois haute pour autant, ce n’était pas dans son genre, et il préférait garder tout ça pour lui...

Cependant, le russe ne parvint pas à garder une expression neutre lorsqu’il entendit la réponse d’Otabek concernant son temps de présence...

-Autant que nécessaire... Assez de temps pour pouvoir profiter un peu de ta présence.

Un sourire tout content étira ses lèvres, ce qui était quelque chose de rare, de trop rare selon certains, et Yurio préféra se cacher timidement derrière la mèche de ses cheveux pour se cacher un peu, conscient qu’il devait avoir une tête de crétin actuellement.

Le temps qu’il puisse contrôler a nouveau ses zygomatiques, son ami avait déjà répondu à son autre question.

-J'ai pris un studio. Et toi ? A l'hôtel ?

-Ouais, on m’a d’abord foutu dans un internat mais ça s’est mal passé alors je suis dans un petit hôtel pas trop loin...


L’endroit n’avait rien d’extravagant sans être miteux pour autant, c’était juste assez pour le temps qu’il y passait en fin de compte. Du moment que son lit était assez confortable il n’avait aucune raison de s’en plaindre.

-J’espère que tu me feras visiter ton palace à l’occasion !

Et c’était clairement de la curiosité mal placée. Outre le fait qu’il voulait voir la tête de l’endroit, c’était surtout pour observer le genre d’environnement dans lequel Otabek pouvait vivre, et peut-être découvrir des secrets inavoués (peut-être que sous ses grands airs le motard dort avec des peluches).

Yurio leva à nouveau les yeux pour croiser le regard de son ami, c’était quelque chose qu’il aimait bien et qui lui donnait parfois des frissons à cause de l’intensité avec laquelle Otabek le regardait. Malgré le fait qu’il garde la plupart du temps un regard stoïque, le blond avait déjà remarqué cette petite étincelle au fond de ses yeux, et il l’appréciait, c’était la preuve pour lui qu’il appréciait ce moment, et il en était soulagé.

-Et toi ? Ton retour en Russie ?

-Hm... C’était pas trop ce que j’avais espérer...


Déjà parce qu’il aurait bien voulu rentrer fièrement avec la médaille d’or, mais bon, pas la peine de revenir la dessus n’est-ce pas ?

Mais ensuite et surtout, il n’avait pas prévu que le retour de Viktor à St-Petersbourg se fasse peu après le sien, et ça, il n’en avait eu aucune envie. Bien que les tensions soient maintenant apaisés, cela avait été le fruit d’un sacré règlement de compte dont Yurio se serait passé tant cela avait été difficile.

Le blond était conscient que sa réponse restait vague, mais le brun allait sans doute devoir se contenter de ça pour le moment.

-Et toi ton retour ? J’imagine que c’était quelque chose quand même...

Il lui servit un nouveau sourire, sincère, afin de lui prouver une fois de plus qu’il ne ressentait aucune rancœur à son égard. A vrai dire, il était même content pour lui,et plutôt fier de son parcours. Si Yuri n’avait pas gagné, ce n’était pas la faute d’Otabek mais la sienne, alors il n’avait pas de raison de lui en vouloir.

C’est à ce moment que la serveuse avait choisi de faire son apparition pour prendre la commande, et avec tout ça, le russe n’avait même pas vraiment lu les plats proposé... Il se sentait bien con alors il regarda en vitesse, laissant le brun choisir avant lui.

Il choisit finalement presque la même chose, à l’exception près qu’il demanda des brochettes de poulet plutôt que de bœuf.

La serveuse prit donc les commandes avant de repartir d’où elle venait, et Yurio reposa son regard sur la personne en face de lui. Malgré le fait qu’ils ne s’étaient pas vu depuis la final du Grand Prix, le russe était soulagé de voir qu’il n’avait pas changé. C’était un risque, après une victoire de cet acabit, rares sont ceux qui ne prennent pas la grosse tête... Mais ce n’était pas le genre du Kazakh qui restait quelqu’un de naturel et d’entier. Yurio aimait ce genre de personnes.

-Dis...Vu que tu viens d’arriver...et que j’ai passé tout mon temps au centre... J’ai pas vraiment eu le temps de faire un tour en ville. Ca te dirait qu’on y aille un peu ce week-end ?

Ce serait le moment de faire quelque chose tout les deux, d’apprendre à connaître l’autre, mais aussi de décompresser un peu pour le russe qui justement se mettait beaucoup trop la pression depuis sa défaite cuisante.

En plus il avait besoin de nouveaux pulls, alors il devait en acheter et il était certain que les magasins de Chicago regorgeaient de petites merveilles.



Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Sam 24 Déc - 16:17

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Yuri Plisestky ●


 Otabek a tout juste le temps d'apercevoir le sourire éclatant de son compagnon, avant que ce dernier ne tente désespéremment de le cacher derrière sa mèche blonde - à quoi bon masquer un sourire aussi beau ? Parce que oui, le kazakh n'a pas de mal à reconnaître la beauté que dégage Yuri, que ce soit sur la glace, ou ses mimiques. Avec ses longs cheveux blonds et son visage, il possède des airs androgynes... qu'il brise régulièrement avec ses froncements de sourcils et ses grimaces agacées. Bien que depuis leur échange au parc Guell, cette excentricité espagnole, ce sont des sourires qui ont pris place.

Quand il fait référence à son studio, il a une mine surprise face à l'idée de le faire visiter à Yuri - il n'y a pas grand chose à y voir, de toute manière. Il y a un lit, un bureau, et une petite cuisine dont il craint l'idée de s'en servir dans les jours à venir - décidément, faire la cuisine n'est pas une passion chez le patineur. Les séjours à l'hôtel sont tellement plus agréables ! Mais vu la longue période, il ne va pas se plaindre de ce confort d'être dans son chez-lui.

« A l'occasion, » il répond simplement, soutenant le regard de son ami. A l'occasion, oui... déjà faudrait-il qu'il trouve le courage de ranger ses affaires pour donner une image un peu meilleur du lieu où il séjourne. Le jeune homme n'invite que rarement des gens chez lui - pour cause, il peine à éprouver suffisamment d'intérêt pour le faire.

Il se perd quelques secondes à l'idée d'inviter Yuri - non, vraiment, plus il y pense, et moins ça a l'air d'être quelque chose de stupide. Et en plus, ça serait un peu plus intime qu'un restaurant. Le patineur se reprend rapidement, le questionnant quant à son retour en Russie - par curiosité, au fond. Et puis... il veut l'entendre parler.

Yuri est une des rares personnes - encore et toujours - dont il apprécie écouter les anecdotes, le quotidien. En savoir un peu plus sur son ami lui donne une sensation d'être... à ses côtés ? Ca les rapproche. Otabek n'est pas quelqu'un de bavard, et n'a pas la vie la plus fascinante qui soit. Alors écouter le russe...

« Hm... C’était pas trop ce que j’avais espérer... » Il s'attend à une suite, mais rien ne vient - si Yuri refuse d'en parler, ce n'est sûrement pas vain. Et loin de lui l'idée de le pousser à rentrer dans des détails pour assouvir sa curiosité.  « Et toi ton retour ? J’imagine que c’était quelque chose quand même... »

Oui, ça avait été quelque chose. Mais le problème avec le kazakh, c'est que même avec tous les efforts du monde, il a vraiment du mal avec les effets de foule et l'attention complètement dirigée sur lui. Bien sûr que la compétition ramène ce type d'effet ! Mais il ne fait pas ça pour le succès, les fans, les caméras... non, il fait ça pour son objectif personnel.

Se mesurer à d'autres patineurs, lutter, faire son maximum, prouver ses capacités.

Mais vraiment, les bousculades... il prend sur lui, fortement. Alors il ne prend pas la peine à de s'étendre sur le sujet - ce n'est pas intéressant d'en parler.

« Un peu trop mouvementé, » il lâche.  « Mais je suis content. »

Bien sûr. Il ne va pas se plaindre d'avoir remporté la médaille d'or parce que les médias l'ont embêté.

Et finalement, la serveuse arrive, prenant leur commande à tous les deux.

« Dis... vu que tu viens d’arriver... et que j’ai passé tout mon temps au centre... J’ai pas vraiment eu le temps de faire un tour en ville. Ca te dirait qu’on y aille un peu ce week-end ? »

Pour le coup, Otabek a un petit moment d'absence. L'invitation à son studio, et maintenant ce week-end... pas que ça ne le réjouisse pas - bien au contraire, le fait de titiller l'intérêt de Yuri lui fait énormément plaisir. Cela prouve que la recherche d'approfondissement de leur amitié est réciproque . Mais... ah. Ca lui donne envie de le taquiner, un peu. Il n'est pas forcément joueur, mais le désir est là, alors il n'hésite pas. Le jeune homme se rapproche de quelques centimètres, comme par souci d'intimité.

« Tu prends bien les devants, soudainement, » il fait la remarque, les sourcils légèrement froncés - mais il ne se retient pas de sourire, un peu amusé par ce qui est en train de se passer.  « On a le temps, tu sais. »

Il prononce cette dernière phrase sur un ton qui se veut rassurant - après tout, lui aussi a eu ses propres inquiétudes.

« Mais je veux bien, » rajoute le patineur, se redressant pour conclure sa petite blague.

 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   Lun 26 Déc - 15:41

L'histoire du héros et de son elfe russe
● feat. Otabek Altin ●


C’était peu dire que Yurio était déçu de ne pas avoir gagné le Grand Prix.

Mais le pire dans cette histoire, ce n’était même pas la honte de n’éêtre arrivé que cinquième, mais bien de devoir faire face à toutes ces personnes qui avaient cru en lui. Il avait du retourner auprès de Yakov et Lilia sans aucune médaille, il avait du affronter le regard fier de son grand-père qu’il ne comprenait pas, les cries des Yuri’s Angels qui le soutenaient malgré tout, et puis Viktor aussi qu’il avait promis de battre...

Et Otabek aussi, il l’avait encouragé, pour rien.

Pourtant ce n’était pas tellement dans le genre de son ami, pour preuve, il était le seul a s’être vu gratifier d’un « Davai ! » sincère et puissant... Mais cela n’avait pas suffit, le brun s’était fatigué pour rien, que c’était difficile et rageant.

-Un peu trop mouvementé. Mais je suis content.

-J’espère bien que t’es content...manquerais plus que ça...


Yurio laissa échapper un petit rire, ça permettait au moins de détendre ses propos qui auraient pu avoir l’air de reproches, mais ce n’était pas le cas.

Une fois la serveuse partie, toute son attention pu se reporter sur le brun en face de lui, auquel il venait de faire une proposition sans aucune arrière pensée, sauf celle de passer un peu de temps avec lui, et peut-être de lui acheter un joli pull vu que ses trucs unis sont d’un ennui mortel... Heureusement qu’il porte un perfecto super classe sinon il aurait déjà eu droit à un relooking made in Yuri Plisetsky.

Seulement voilà, s’il n’y avait rien de graveleux derrière ses paroles, ce n’était visiblement pas ce qu’avait compris le Kazakh qui se penche sur la table pour se rapprocher de lui...

-Tu prends bien les devants, soudainement, on a le temps, tu sais.

Hein... ?

Le cerveau de Yurio s’éteignit d’un coup, incapable de faire ou de dire quoi que ce soit. Il n’y avait que son visage qui se colorait petit à petit pour finir par être aussi rouge que les rideaux de la devanture du restaurant.

Les battements de son cœur avaient accélérer après sa phrase, et son cerveau avait enfin décidé de remarquer après quelques secondes d’absence, mais seulement pour lui mettre en tête des images de lui-même et Otabek en train de s’embrasser passionnément sur la moto du plus vieux, ce qui avait le don de le rendre d’autant plus rouge, si tant est que cela fut possible.

-Mais je veux bien.

-Je...je....je pense qu’il y a méprise...


Yurio se sentait vraiment con pour le coup, il fixait le brun avec les yeux ronds sans savoir comment réagir, vu que c’était la première fois qu’une telle chose se présentait à lui.

-C’est pas... c’est pas ce que je voulais dire tu...nous...oh...

Le russe avait vraiment du mal à construire une phrase correcte et pour le coup il était vraiment déboussoler. Il n’avait jamais songé à ce genre de chose avec le brun, non pas parce qu’il était moche, loin de là, il était même plutôt beau gosse et attirant, mais ce n’était tout simplement pas possible. Et puis Yurio était encore amoureux de Viktor, donc voilà c’était une preuve suffisante.

-Je...je t’apprécie hein, pas de soucis la dessus...mais...mais pas dans ce sens...enfin j’suis désolé... Si je t’ai laissé croire que...que... Enfin c’est pas contre toi...t’es beau gosse...et t’es sympa et tout... mais voilà...

S’il aurait pu se cacher derrière un aquarium ou sous la table, Yurio l’aurait fait d’office, évitant ainsi ses explications douteuses qui n’avaient ni queue ni tête.

-Mais....Mais t’es intéressé...... ?

Non.....non ce n’était pas possible. C’était surement à son tour de se faire des films. Il n’y avait rien d’attirant chez Yurio, il était tout mince, tout grognon et tout pas agréable, rien qui ne devait plaire au Kazakh en face de lui. Et puis c’était certain que les plus belles gonzesses de son pays, sans compter celles d’ailleurs, devaient baver devant et essayer de le draguer...

Yurio était un peu perdu actuellement...



Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire du héros et de son elfe russe [PV Yuri Plisetsky]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago :: Centre d'entrainement Sportif-
Sauter vers: