Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zackary Jenkins

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 28/02/2017

MessageSujet: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Mar 19 Sep - 10:30


 


 
feat. Thomas Ackerman

   
    → Non c’est pas un rencard ! ←

 
Le sourire de Zack ne l’avait pas quitté de toute la journée. Tout comme sa bonne humeur d’ailleurs. Même son cours super chiant de droit international n’avait pas réussi à entamer son allégresse ! Il aurait pu se farcir n’importe quel cours ennuyant et dû écouter n’importe quel prof déprimant que Zack n’en aurait pas pour autant perdu le sourire ! Non non non ! Cette journée, ça faisait deux jours qu’il l’attendait ! Il avait presque l’impression de retomber en enfance comme un gosse qui doit compter le nombre de dodo avant que ses parents ne l’amènent à Disneyworld !

Ce qui mettait Zack dans ce tel état de liesse n’était pas la perspective de se rendre chez la souris la plus célèbre du monde. Même s’il n’aurait jamais refusé de retourner un jour en Floride pour aller chez Mickey ! Et quitte à se rendre là-bas, ça aurait été encore mieux avec Thomas ! Le jeune garçon ne lui avait-il pas confié adorer les dessins animés Disney ? Cela leur faisait un point commun supplémentaire en plus de leur passion pour la glace !

Thomas ! C’était lui la raison du sourire perpétuel de Zack ! Le beau patineur français ( parce que Zack n’était pas stupide et avait parfaitement déduit la nationalité du garçon. Il n’y avait que les français pour être capables de manger des grenouilles et des escargots ! ) avait accepté de se rendre à un rendez-vous avec lui et Zack était tout émoustillé de pouvoir passer quelques heures en sa compagnie. Il était prévu qu’ils se retrouvent juste après l’entrainement de hockey auquel Thomas avait décrété vouloir assister. Il n’allait peut-être pas y comprendre grand-chose, le pauvre. Les entrainements n’étaient pas aussi passionnants que des matchs. Il s’agissait là de mettre en place des techniques ou d’ajuster certaines combinaisons. Bah…. Si Thomas n’ennuyait il pourrait toujours jouer à TsumTsum sur son portable va … En tant que fan inconditionnel de Disney il devait parfaitement connaitre ce jeu consistant à collectionner des petites peluches virtuelles et trop adorables issues des différents univers de Disney.

Zack lui avait promis qu’ils iraient manger ensemble le meilleur cheeseburger de leur vie ! Il fallait dire que le restaurant qui les servaient avait une excellente réputation et même pour un américain comme lui habitué aux burgers en tout genre, c’était les meilleurs qu’ils n’aient jamais goutés ! Pas étonnant que le restaurant affiche complet à chaque service ! Zack avait d’ailleurs pris ses précautions en leur téléphonant pour réserver une table pour deux ! Ca aurait été pas de chance de se pointer la bas pour se faire refouler…. A tous les coups Thomas aurait râlé. Zack ne savait pas pourquoi mais il avait l’impression que son beau français était du genre à râler pour pas grand-chose… Ne disait-on pas que c’était d’ailleurs dans la nature des français de râler tout le temps ?

Finalement Zack termina ses cours et il repassa jusqu’à sa chambre universitaire où il déposa ses affaires sur son lit. Son colocataire n’était pas là et il ne s’en inquiéta pas. Lui aussi avait sa propre petite vie. Zack prit quand même le soin de lui laisser un petit mot sur son bureau pour le prévenir qu’il rentrerait sans doute assez tard. Après quoi il attrapa son sac de sport qu’il jeta sur son épaule et sa casquette qu’il vissa sur sa tête. Voilà, il était prêt à partir ! OMFG ! Ça serait bien la première fois qu’il était si ponctuel pour se rendre à son entrainement ! Un exploit à marquer d’une croix rouge dans le calendrier ! Ses camarades de hockey ne se privèrent d’ailleurs pas de le chambrer quand il arriva dans les vestiaires parmi les premiers !

Zack se laissa taquiner sans broncher. Il ne pouvait que leur donner raison de toute façon ! Il enfila sa tenue d’entrainement et il lassa ses patins avec soin avant de rejoindre la patinoire. Un petit regard dans les gradins lui indiqua que Thomas n’était pas encore arrivé. De toute façon ils n’avaient rendez vous qu’à 20h30. Thomas allait certainement venir avant pour assister à une partie de l’entrainement mais rien ne l’obligeait d’être là dès la première minute

Zack sursauta quand on lui mit une petite tape sur l’épaule

« Qu’est-ce que tu regardes comme ça ? T’as donné rendez-vous à une minette ? »

Zack se mit à rire tout en s’imaginant que Thomas n’aurait certainement pas apprécié d’être qualifié de «  minette »

« Même pas ! Juste un ami qui doit passer nous voir ! »

«  Un ami tu dis ? Pourquoi j’ai du mal à croire que c’est qu’un ami…. Le beau Zack Jenkins, tombeur de ses dames et de ses messieurs aurait-il un rendez-vous amoureux ? »

Zack se mit à rougir malgré lui avant de pousser son camarade

« N’importe quoi ! Je saute pas sur tout ce qui bouge quand même ! Pour qui tu me fais passer ? »

Son coéquipier se mit à rire avant de lui mettre une petite accolade sur le bras

« Allez, enfile ton casque qu’on s’y mette… Tu pourras batifoler après »

Zack haussa les épaules et se mit à rire avant d’enfiler le casque dont il était question. L’entrainement put alors commencer et Zack s’y appliqua avec passion. Le championnat était déjà bien engagé et la position de leur club était plutôt confortable. Ils n’étaient plus qu’à quelques points de la première place et il leur restait encore quelques matchs pour essayer de s’emparer du titre de champion ! En tant que compétiteur hors pair, Zack avait une réelle envie de gagner ! Il n’avait pas quitté le Montana et parcourut autant de kilomètres pour échapper au podium ! Cette année la victoire leur appartiendrait coute que coute !

Trop impliqué dans son entrainement, Zack ne vit pas quand Thomas arriva dans les gradins. Il l’aperçut furtivement et il lui adressa un signe de la main pour que qu’il puisse le reconnaitre malgré le gros équipement qui ne facilitait pas l’identification des joueurs. Maintenant que Thomas le regardait, Zack sentait une pression supplémentaire peser sur les épaules. Il ne s’agissait pas de se ridiculiser mais il ne fallait pas non plus faire le mariolle et se rendre intéressant pour frimer. Il continua donc son entrainement avec sérieux jusqu’à ce que leur entraineur les libère enfin. Zack retira son casque et s’approcha de la bordure de la patinoire où Thomas l’attendait de l’autre côté de la vitre de protection

« J’arrive dans une dizaine de minutes ! Une douche rapide, je me change et je suis tout à toi ! »

Il lui offrit son sourire le plus ravi avant de s’éclipser dans les vestiaires. Zack avait toujours été du genre à prendre son temps sous la douche bien chaude. Mais cette fois, il se dépêcha et de se laver et de se rhabiller pour ne pas faire trop attendre Thomas qui avait, semblait-il, horreur de poireauter. C’est donc une dizaine de minutes plus tard et chargé de son sac de sport et de sa crosse encombrante que Zack rejoignit le jeune brun qui l’attendait dans les gradins

« Salut ! T’as vu ! Je suis ponctuel et je ne t’ai même pas posé de lapin ! Avoue que c’est déjà un bon point pour moi ça hein ! »

Il attendit que Thomas se lève de son siège avant de reprendre la parole

« Ca va ? T’as pas trop galéré à trouver la patinoire ? C’est carrément à l’autre bout des patinoires pour l’artistique mais c’est quand même bien indiqué… »

Il calla le sac sur son épaule

« Bon on va bouffer ? J’ai trop faim je crois que je vais tomber dans les pommes ! Tes vieux t’ont donné la permission de quelle heure ? Histoire que je sache hein… Tu m’as menacé de me faire péter la gueule pas ton frangin alors on va tacher de pas déconner et de respecter le couvre-feu ! »


   
 

© Livaï - Attack on Titan RPG

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Ackerman
France
France
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Mer 20 Sep - 17:02


Ft. Zack



Dix neuf heure. L'heure du crime. Enfin presque. Dix neuf heure, c'est l'heure à laquelle Hans quitta -enfin- l'appartement pour son rendez-vous, laissant Thomas se rendre au sien. Ce n'était pas du tout le même genre de rendez-vous, mais passons. Hans avait pris son temps pour se préparer et être présentable devant Lukas, ce qui avait agacé Thomas comme pas possible. Son frère qui d'habitude se contentait de ce qu'il avait dans ses placards s'était mis à faire des efforts pour le grand blond aux sourcils fournis. C'était du jamais vu. Mais Thomas n'avait rien dit, se contentant de faire comme si de rien n'était en se posant devant la télévision. Il avait écouté son frère lui rabâcher pour la centième fois qu'il lui avait laissé de l'argent pour son repas s'il avait envie de commander quelque chose et qu'il ne fallait pas hésiter à l'appeler en cas de problème.

« Ça va Hans, j'ai plus dix ans. Je sais commander une pizza tout seul sans me faire agresser par le livreur. » Pas qu'il commanderait une pizza, mais ça, son frère n'avait pas besoin de le savoir. Chacun avait sa propre soirée, et il n'était pas question qu'Hans vienne se mêler de la sienne. Il n'avait aucune idée de ce que son frère et son coach avait prévu, mais les connaissant il n'y avait aucun risque de les croiser lorsqu'il irait manger un burger avec Zack. Zack... Le pauvre garçon qu'il avait d'abord pris pour un pervers avant de se rendre compte qu'il ne s'agissait juste que d'un passionné de la glace, tout comme lui. Leur sport de prédilection n'était certes pas le même, mais chacun pouvait apprécier un minimum les efforts de l'autre en connaissant la difficulté de se mesurer à la glace.

Lorsqu'il avait accepté d'aller manger avec le jeune hockeyeur, Thomas avait d'emblée décidé qu'il n'en dirait rien à son frère. Déjà parce qu'il était toujours un peu jaloux de l'affection que se portait Hans et Lukas, et aussi parce qu'il savait que Hans ferait vivre un véritable interrogatoire à Zack pour pas grand chose. Le plus simple avait donc été de laisser croire qu'il passerait la soirée tranquillement à la maison pendant que son frère était sorti. Après tout, ce que Hans ne savait pas ne pouvait pas lui faire de mal. Et comme Hans ne rentrait jamais très tôt de ses rendez vous, Thomas ne risquait pas grand chose. Il serait rentré bien avant son frère.

L'inconvénient avait donc été d'attendre que son frère daigne enfin sortir sans pour autant laisser paraître son impatience. Il ne voulait pas manquer l'entraînement du hockeyeur, c'était un peu pour ça qu'il devait se voir à la base. Le patineur voulait voir comment se passait un entraînement pour l'autre garçon, et ensuite seulement ils iraient manger. Hans enfin parti, Thomas attendit une dizaine de minute afin de ne pas croiser son frère dans l'entrée et sorti à son tour. Direction, la patinoire.

Il n'avait jamais été dans une autre partie que celle désignée pour le patinage artistique, mais il réussi à trouver assez facilement celle des hockeyeurs. L'entraînement avait déjà commencé et Thomas s'installa au premier rang pour observer. Il devait avouer qu'il ne comprenait pas grand chose aux règles, mais c'était intéressant de les voir évoluer sur la glace. Leurs mouvements n'avaient rien à voir avec les siens. On pouvait difficilement trouver une quelconque forme de grâce dans le hockey. Avec tout l'équipement que les joueurs avaient sur le dos il était difficile de retrouver Zack. Il avait dit jouer sur le côté, mais pour Thomas toutes les positions se mélangeaient et Zack n'était pas le seul à avoir les cheveux bruns. Heureusement pour lui le jeune homme s'aperçu de sa présence et lui fit signe. Maintenant qu'il l'avait identifié il était beaucoup plus facile de suivre ses mouvements sur la glace. Enfin, quand il n'y avait pas de mêlée. Ce sport était vraiment trop bizarre.

Thomas ne vit pas le temps passer et bientôt quelqu'un siffla la fin de l'entraînement. Zack vint le prévenir qu'il se dépêchait à prendre une douche et qu'il arrivait. Thomas s'occupa avec son téléphone en l'attendant. Il avait un message de son frère qui lui demandait si tout allait bien et il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel avant de répondre. Tout va bien, j'me suis pas fait encore fait violer, tuer ou autre, alors profite de ton rencard et laisse moi mater mon film en paix. Et après on disait que c'était lui qui était trop dépendant de son aîné...

Thomas n'eut pas longtemps à attendre avant que Zack ne le rejoigne dans les gradins. Il fallait bien avouer que sans tout son équipement, il faisait beaucoup moins costaud. Il ne peut s'empêcher de rire à la remarque sur la ponctualité du jeune hockeyeur. « Hey. J'avoue, tu marques des points là. »

Il se leva de son siège, prêt à suivre son guide pour la soirée. « Non non c'était facile à trouver si on sait lire un panneau même si je suis jamais venu dans le coin. Et du coup je comprend que tu viennes chez nous pour réviser, c'est beaucoup plus calme que de votre côté. Mais une bibliothèque ça serait mieux non ? »

Thomas regarda tout l'attirail de Zack et pris pitié de lui. Ça ne devait pas être simple de se trimbaler tout ça à longueur de temps quand même. Il tendit la main vers le hockeyeur. « Donne moi ta crosse, je vais la porter, ça sera plus facile. »

Il ne put s'empêcher de sourire à la déclaration de famine de Zack. « Je te préviens, si tu t'évanouis je te laisse là. J'ai aucune envie de te porter. » Sans compter qu'il n'en aurait sûrement pas la force en fait. Au pire il pourrait toujours traîner ou faire rouler l'autre... « T'en fais pas pour mon frère, il n'est pas là ce soir, tu ne risques rien. Enfin, pour le moment. » C'était amusant de voir que Zack prenait au sérieux sa déclaration de l'autre jour. En vérité, il n'avait jamais demandé à Hans se frapper qui que se soit de sa part, même si certains l'auraient fortement mérité. « Et encore une fois j'ai pas douze ans, j'ai pas vraiment de couvre feu. Mais si on pouvait rentrer avant 23h ça serait bien, demain matin j'ai entraînement. » Et il ne mentait pas sur ce point là. Même si Lukas essayait de se faire son frère il restait professionnel avec Thomas et n'annulait jamais une séance parce qu'il serait rentré tard la veille. Sans compter que Hans lui ferait très certainement la misère si cela venait à se produire.

« Alors, Mr le pervers, où va-t-on manger ce soir ? Je te suis, ô grand guide du burger à l'américaine. » Ne sachant pas où aller, Thomas n'avait d'autre choix que de suivre le plus vieux jusqu'à ce fameux restaurant.

« Au fait, l'entraînement c'est bien passé ? J'ai eu l'impression que oui vu que votre coach n'a pas trop crié et que personne n'est mort, mais on ne sait jamais avec votre sport de barbare. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary Jenkins

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 28/02/2017

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Lun 9 Oct - 16:37


 


 
feat. Thomas Ackerman

   
    → Non c’est pas un rencard ! ←

 
Zack était vraiment content de pouvoir avoir ce rendez-vous avec Thomas. Déjà parce que le jeune garçon était sympathique – en plus d’être mignon – mais aussi parce que ça lui donnait une bonne excuse pour aller s’envoyer un de ces burger gigantesques et dégoulinants de fromage qu’il aimait tant. Les Etats-Unis étaient le pays où il y avait le plus d’obésité et il suffisait de regarder l’un de ses burgers titanesques pour en comprendre la raison. Rien que d’y penser Zack aurait pu avoir de la bave coulant le long de son menton ! Mais ce n’était pas vraiment la classe et s’il souhaitait faire bonne impression à Thomas ça ne serait pas de cette façon qu’il y arriverait !

A vrai dire, Thomas lui avait plus depuis l’instant où il l’avait vu. Bien assis sur dans les gradins, il avait été hypnotisé par la façon de patiner du garçon. Il n’y connaissait pas grand-chose en termes de patinage artistique mais de son humble avis Thomas était doué ! En plus d’être un travailleur acharné. Zack était persuadé qu’à sa place il se serait énervé et il aurait balancé ses patins avant de se tirer ! Combien de chutes Thomas avait-il fait avant de réussir ce saut ? Honnêtement Zack n’avait pas compté mais à chaque fois qu’il était tombé il s’était relevé pour essayer de nouveau, sous les conseils avisés de son entraineur patient. Zack le reconnaissait volontiers sans toutefois l’avouer ouvertement : Thomas lui avait tapé dans l’œil….

Alors un rendez-vous avec lui c’était super méga trop top génial ! Sauf qu’il n’était pas question de s’amuser à draguer le garçon ! D’une part parce que Thomas était justement un garçon et qu’il était toujours très délicat d’avoir ses sentiments pour une personne du même sexe sans savoir si cette personne était hermétique ou non à un la possibilité d’une relation homosexuelle…. Et puis Zack n’était un crevard non plus ! Loin de lui l’idée de vouloir mettre Thomas dans son lit ! Enfin si… mais pas de cette façon-là ! Il trouvait le jeune homme super sympa, super mignon et super intéressant ! Discuter avec lui et se lier d’amitié à lui suffisait au bonheur du hockeyeur !

« Non non c'était facile à trouver si on sait lire un panneau même si je suis jamais venu dans le coin. Et du coup je comprend que tu viennes chez nous pour réviser, c'est beaucoup plus calme que de votre côté. Mais une bibliothèque ça serait mieux non ? »

Zack remonta son sac sur son épaule avant de rire un peu.

« Une bibliothéque c’est trop calme ! Tu ne peux pas ouvrir ta trousse sans qu’il y ait une tête d’ampoule pour te faire «  chuuuuut » ! Vos patinoires c’est pile ce que j’aime ! C’est calme, c’est discret et en plus ça m’a permis de te rencontrer ! »

Zack laissa Thomas lui tenir sa crosse alors qu’il s’occupait de son sac de sport. Avec tout l’équipement, ce dernier était assez volumineux en plus d’être assez lourd. Ça aurait été tellement pratique d’avoir un casier ou un local où les joueurs pouvaient ranger leurs affaires personnelles pour ne pas avoir à les transporter constamment mais étant donné que de nombreuses équipes se partageaient les patinoires ce n’était vraiment pas possible d’avoir recours à cette option. Tant pis… Zack transportait à chaque fois son équipement quitte à ce que ça pèse une tonne et à ce que ça encombre sa piaule, au grand damne de son colocataire.

Zack ne put s’empêcher de rire à la menace de Thomas de le laisser sur place s’il venait à s’évanouir à cause de la faim. Il prit un air faussement désolé et attristé

« Tu as vu comme tu es Tom ? Même pas tu viendrais m’aider ! Tu me laisser crever dans le caniveau… Même pas tu me ferais du bouche à bouche pour me réanimer ! Tant de cruauté de ta part…. Jaime ça ! »

Il lui fit un petit clin d’œil. Bon… Il avait délibérément prit la liberté de massacrer son joli prénom pour en faire un diminutif bien plus pratique et il espérait que «  Tom » n’allait pas trop mal le prendre. Au Etats Unis, il était courant d’appeler les gens par un diminutif. Lui-même s’était d’ailleurs présenté sous le nom de Zack alors que son prénom complet était Zackary…. Mais ça, il n’allait certainement pas le dire ! Déjà parce qu’il n’aimait pas son prénom ! En plus c’était le même que celui de son père ! Encore une particularité typiquement américaine ! Zackary Junior Jenkins…. Il y avait fort à parier que si Thomas venait à apprendre ça il n’allait pas se priver pour se foutre de sa gueule pendant un sacré moment !

Alors qu’ils avançaient vers le restaurant, Zack écouta Tom le rassurer sur l’absence de son frère. Le hockeyeur se permis de souffler et de s’éponger le front, mimant ainsi un profond soulagement. Ouf ! Vu le caractère de Thomas, si son frère était encore pire ça ne devait pas être commode de se retrouver face à lui ! Alors même s’il savait se défendre et utiliser ses poings, Zack n’avait absolument pas envie de devoir en coller une au frangin ! Surtout qu’ils ne faisaient rien de mal !

« Et encore une fois j'ai pas douze ans, j'ai pas vraiment de couvre feu. Mais si on pouvait rentrer avant 23h ça serait bien, demain matin j'ai entraînement. »


« 23h ! Ok ça me va ! Je pense que ça devrait le faire ! Tu as entrainement les samedis toi ?  Mais tu te reposes quand ? »

Zack le regarda et une interrogation vint soudainement à son esprit. Thomas paraissait plus jeune que lui. Il devait être au lycée. Mais s’il était à Chicago pour un moment, il devait forcément être inscrit dans une école de la ville.

« Tu es dans quel lycée ? Ce n’est pas trop difficile pour toi d’être inscrit ici ? Tu te démerde bien avec la langue mais ça doit quand même pas être facile tous les jours…. En plus avec tes entrainements… Sérieux je sais pas comment tu fais ! »

Ils continuèrent à avancer. Le restaurant en question n’était pas trop loin du centre sportif mais il fallait quand même bien marcher une vingtaine de minutes. Ils auraient pu prendre les transports en commun pour gagner du temps mais ça n’aurait pas été aussi amusant que de marcher tout en papotant ! Au pire, ils prendraient le bus pour le retour s’ils étaient trop juste niveau timing pour que Thomas soit chez lui avant 23h.

« Alors, Mr le pervers, où va-t-on manger ce soir ? Je te suis, ô grand guide du burger à l'américaine. »

Zack lui offrit le plus joli sourire

« On y est presque ! C’est le restaurant qui fait le coin de la 104e ! Tu vois, tout droit puis à la prochaine intersection à gauche ! On y sera ! J’ai même pensé à réserver une table parce qu’un vendredi soit c’est souvent complet. Admire mon sens de l’organisation ! »

C’est vrai que là pour le coup Zack ne pouvait que se féliciter ! Il n’était pas souvent aussi organisé d’ailleurs ! Si il avait prit soin de tout préparer c’était bien pour ne pas offrir à Thomas une soirée toute moisie où ils seraient arrivés dans un resto affichant complet. Et puis c’était aussi pour lui faire bonne impression… Bah ouais, inviter un mec à un rencard et ne pas être foutu de trouver une place pour bouffer ça fait quand même sacrément pitié !

« Au fait, l'entraînement c'est bien passé ? J'ai eu l'impression que oui vu que votre coach n'a pas trop crié et que personne n'est mort, mais on ne sait jamais avec votre sport de barbare. »

Cette fois Zack ne put s’empêcher de rire ouvertement. Il donna un laisser coup de coude à Thomas

« Barbare toi-même dis donc ! On n’est pas des sauvages tu sais ! Il faudrait vraiment que tu essaies un jour, je suis sûre que ça te plairait ! Si ton coach est okay on fait des séances de découverte les mercredi matin ! Passe un jour, ça serait amusant ! En plus c’est moi qui m’en occupe ! Enfin… je m’occupe du groupe des gosses de 7-8 ans…. Mais tu verras ça sera drôle et puis ça te permettra de te faire une autre image de notre sport de barbare ! »

Il lui fit un clin d’œil alors qu’ils arrivaient au restaurant. Zack entra le premier et il indiqua au garçon de salle qu’il avait réservé pour deux personnes. Ce dernier les conduisit jusqu’à une table située près de la vitre du restaurant. Zack aimait bien ce genre de placement. Il pouvait ainsi regarder la ville s’animer et défiler sous ses yeux.

Le restaurant était dans l’esprit diners des années 50. Ce n’était pas une grande chaine de restauration comme on en trouve maintenant aux quatre coins du monde. Ce n’était rien de plus qu’un petit restaurant particulier qui avait su garder une certaine identité resto permettant de replonger dans l’âge d’or d’une Amérique en plein développement.

Zack posa son sac et il s’assit à la table qu’on leur indiqua. Il attendit que Thomas en fasse de même

« Ca te va ? Ça ne paie pas de mine hein ! Mais tu verras la bouffe est terrible ! »

Il prit la carte entre les mains mais il n’avait pas vraiment besoin de ça pour savoir ce qu’il allait commander ! Pour lui ça serait un double cheese bacon ! Il était tombé amoureux de ce burger avec son bacon croustillant, ce fromage dégoulinant et cette sauce au gout braisé décidément trop délicieuse ! Les autres burgers de la carte devaient être tout aussi bons mais à chaque fois qu’il venait ici, Zack s’arrêtait sur le même choix, fidèle au burger de son cœur ! Le tout arrosé par un Coca Cola avec une rondelle de citron frais dedans !

Zack plia la carte et attendit que Thomas fasse son choix.

« S’il y a des ingrédients que tu aimes pas tu peux demander à te les retirer ! Moi par exemple je déteste les pickles ! Donc je vais demander sans »

Le serveur revient avec un bloc note pour prendre la commande. Zack énonça son choix clairement avant de croiser les bras sur la table pour laisser à Thomas le loisir d’en faire de même. Il reporta ainsi son attention sur le jeune garçon quand un détail le frappa soudainement. Plongé dans l’obscurité du soir il n’avait pas encore remarqué ce détail-là. Il approcha son visage de celui de Thomas

« Hey, regarde moi…. »

Zack ancra ses yeux à ceux du jeune garçon. L’œil droit de Thomas était d’un vert lumineux et brillant alors que l’œil gauche était d’un jaune doré particulièrement envoutant . Zack en était un peu déconcerté sans trop comprendre ce qui se passait

« Tom…. Tu as des yeux vairons ? Je n’avais pas remarqué au magasin…. Mais … tu sais que cet œil-là » il lui désigna l’œil gauche du doigt « Il est doré…. C’est super méga trop beau ! Je n’ai jamais vu des yeux de cette couleur ! Il me semblait que tu avais les yeux verts à la boutique… »

Il se redressa et lui adressa un sourire

« Tu mets des lentilles ? C’est quoi alors ta vraie couleur de tes yeux ? Moi en tout cas je suis incapable de te dire celle que je préfère ! Jaune ou vert, ça te va super bien !!!! »


   
 

©️ Livaï - Attack on Titan RPG

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Ackerman
France
France
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Mar 17 Oct - 22:21


Ft. Zack



Une fois l'entraînement de hockey terminé, Zack avait rejoint Thomas et les deux avaient commencé à discuter. Thomas n'était peut-être pas aussi bavard que semblait l'être son compagnon, mais il savait tout de même tenir une conversation. Il n'était pas encore au niveau de son frère qui s'exprimait le plus souvent par des grognements et des froncements de sourcils. L'adolescent ne fut absolument pas surpris de découvrir que son camarade trouvait les bibliothèques trop calmes. Avec son caractère qui semblait déborder d'énergie, le silence et le calme imposé dans un tel lieu pouvaient vite devenir étouffants. À l'inverse Thomas aimait ce côté tranquille, mais n'aimait pas spécialement se retrouver au milieu de gens qu'il ne connaissait pas, ce pourquoi il se contentait d'emprunter les livres et les lisait chez lui. Et puis, de toute façon, ce n'était pas comme si leur appartement était spécialement agité non plus, il n'avait donc jamais eu de problèmes pour y faire ses devoirs. Il adressa un sourire à Zack avant de lui répondre. « Ça t'a aussi permis de passer pour un pervers au passage. » Non il ne laisserait jamais l'autre garçon oublier cela, c'était bien trop amusant.

Une fois la crosse passée dans les mains de Thomas c'était plus facile pour Zack de gérer son sac qui avait quand même l'air de peser une tonne. Heureusement que Thomas n'avait besoin que de ses patins et une tenue de rechange pour les entraînements, il aurait détesté se balader avec tout cet équipement dont les hockeyeurs avaient besoin tous les jours. Enfin, ça leur faisait les muscles au moins, c'était utile d'une certaine façon, même si très encombrant.

Zack ne prit pas mal du tout sa menace de le laisser en plan s'il s'évanouissait, ce qui était un bon signe. Des fois les gens manquaient cruellement d'humour, et parfois, l'humour un peu spécial de Thomas ne passait simplement pas. Thomas n'était pas du genre à faire des blagues comiques, il était plutôt du genre sarcastique, sûrement du à la personne qui l'avait élevé. Mais au moins il avait de l'humour ! « J'ai jamais dit que j'étais quelqu'un de gentil, je te signale. Tu sais le nombre de microbes qu'il y a dans une bouche ?! » Hans serait fier de lui pour cette dernière remarque... « Pour réanimer, un bon coup dans les côtes, c'est super efficace. » Thomas avait laissé passer le raccourci de son nom, peu surpris de son usage. Ce n'était pas la première fois qu'un américain le surnommait ainsi. Apparemment deux syllabes c'était trop long pour eux...

Lorsque la question de son couvre-feu fut abordée Thomas ne put s'empêcher de faire remarquer une nouvelle fois qu'il n'était plus un enfant. Zack fut choqué d'apprendre qu'il avait entraînement le samedi, ce qui pour Thomas n'était que chose normale. En France, avec les cours en semaine, il avait du apprendre à gérer son temps au mieux, et le samedi matin la patinoire était réservée aux entraînements contrairement aux après midi qui étaient libres au public. Thomas avait vite compris, que plus tôt il allait à la patinoire, plus vide elle était. Il avait donc très souvent été le premier à l'ouverture des portes, profitant d'une glace impeccable. Et même maintenant qu'il avait accès à un centre spécialisé et donc avec des horaires réservés pour les patineurs, il ne pouvait s'empêcher de venir le samedi matin. Il profitait de tout son temps libre pour le passer sur la glace, avec ou sans coach. Mais les entraînements du samedi matin arrangeaient aussi Lukas qui avait ainsi l'après-midi de libre pour les passer avec son frère si l'envie leur en prenait... « J'ai entraînement tous les jours oui. Mais c'est pas non plus comme si je faisais ça toute la journée. J'ai des moments de libre aussi. Si je passais mon temps à ne rien faire, je pourrais difficilement progresser. Je suppose que pour le hockey ça doit être plus difficile de trouver des horaires qui peuvent convenir à toute l'équipe, mais vous devez pratiquer souvent aussi non ? » Sachant que plusieurs personnes devaient coordonner leurs mouvements ils avaient sûrement besoin d'autant voir même de plus de temps que les patineurs non ?

Quand Zack lui demanda si ce n'était pas trop difficile pour lui d'assurer le lycée et le sport, Thomas soupira légèrement. Le lycée lui manquait un peu. Pas forcément les cours, mais l'ambiance détendue qu'il y avait dans sa classe, même s'il n'y était pas resté longtemps au final. Il se demandait ce que pensaient ses camarades de classe de sa disparition subite. Est-ce que Olaf avait au moins pris la peine de prévenir son lycée ? Il en doutait fortement vu le caractère de l'homme. « Ah, euh non je fais des cours à domicile. » C'était la vérité. En attendant d'être libéré officiellement de son géniteur, Hans et Thomas faisaient profil bas, ce qui les empêchaient d'avoir accès aux papiers nécessaires pour une inscription au lycée. En attendant, Thomas étudiait ce qu'il avait loupé en étant en Allemagne et se mettait à jour sur le programme des lycées aux États-Unis. « Comme je suis arrivé en cours d'année, on s'est dit que c'était mieux d'attendre la prochaine rentrée scolaire. Et comme ça je peux me mettre au point sur votre programme scolaire. C'est pas vraiment la même chose qu'en Europe ici. » Il restait juste à espérer que cette affaire serait réglée d'ici là et que Thomas n'aurait pas besoin de redoubler sa première année de lycée. L'adolescent préféra reporter la discussion vers Zack, avant qu'il ne lui pose d'autres questions sur le sujet. « Et toi, tu es trop vieux pour le lycée, donc l'université ? Tu étudies quoi ? Et tu as quel âge au fait ? » Il ne s'était même pas posé la question avant, mais Zack ne devait pas être beaucoup plus vieux que lui. Ou alors c'était son caractère qui donnait cette impression ? Pas que ça change grand chose pour Thomas, il n'était pas du genre à juger quelqu'un pour ce genre de chose -enfin, tant que l'autre n'avait pas 50 balais non plus-. Dans tous les cas, il était fort peu probable que Zack prenne de son temps pour un gamin beaucoup plus jeune que lui, la différence d'âge ne devait donc pas être si grande que ça.

Alors qu'ils avançaient dans les rues de Chicago, Thomas regardait autour de lui. Il ne connaissait pas très bien la ville et n'avait donc aucune idée d'où ils se trouvaient. Il était donc obligé de laisser Zack le guider ce qui ne semblait pas le déranger outre mesure. Un coup de vent dans la figure lui fit porter la main à son visage pour se frotter un œil. Les lentilles c'était bien, mais pas par tous les temps. Zack se mit à venter les mérites de son organisation et Thomas eut soudainement en tête l'image d'un chiot qui attendait une caresse sur la tête. « Bravo, j'applaudirai bien, mais j'ai les mains prises. »

La conversation se reporta bientôt sur l'entraînement auquel Thomas venait d'assister. Ne connaissant pas les règles, il n'aurait su dire si tout s'était bien passé ou non. Il ne résista pas à la tentation d'embêter le hockeyeur en qualifiant son sport de barbare, ce qui provoqua le rire de l'autre garçon ainsi qu'un léger coup de coude. Il repoussa le bras du hockeyeur en souriant. « Je meurs d'envie de me faire bousculer par des mecs bourrés à la testostérone. Mon rêve. » Même si Lukas le laissait faire, Hans opposerait très certainement son veto. Depuis leur retour d'Allemagne, Hans était devenu encore plus protecteur qu'avant. Au point où s'il avait pu enrouler Thomas dans du papier bulle pour l'empêcher de se faire le moindre mal, il l'aurait fait. Et Thomas lui même devait avouer que les traitements de son géniteur ne l'avaient pas laissé sans marques. Même si rationnellement il savait qu'il n'avait rien à craindre, il sursautait parfois au moindre mouvement brusque en sa direction. Alors le hockey n'était peut-être pas une bonne idée pour le moment. Mais il était assez curieux de voir Zack enseigner le sport qu'il pratiquait. « Tu sais quoi ? Si tu me laisses t'apprendre à faire un saut de patinage artistique, je te laisse m'apprendre le hockey. »

Arrivé au fameux restaurant, Thomas regarda autour de lui avec de grands yeux. On leur montra leur table et après avoir déposé la crosse il prit place face à Zack. Le garçon dut prendre sa façon de regarder autour de lui comme un mauvais signe, car très vite il souligna la qualité de la nourriture à défaut d'un décor plus moderne. « Ah non c'est super ! On dirait les p'tits resto rétro comme dans les films ! J'ai toujours voulu y aller. »

Suivant l'exemple de son aîné, il se concentra sur la carte. Il y avait un choix impressionnant de burgers, beaucoup plus que ce qu'il s'était attendu en fait. Zack avait apparemment déjà fait son choix puisqu'il rangea rapidement sa carte, expliquant que l'on pouvait supprimer les ingrédients non voulu. « Nan mais les pickles c'est le genre de gros cornichon c'est ça ? C'est trop bon je trouve ! » Soupirant, il reposa lui aussi sa carte. « Il y a trop de choix, qu'est-ce que tu me conseilles Mr le spécialiste ? Je suis pas difficile, j'aime tous les ingrédients que j'ai lu. Je te laisse choisir pour moi. » De toute façon, à moins de prendre un burger végétarien -mais où était l'intérêt dans ce cas?- tous les burgers lui paraissaient aussi gras les uns que les autres. Puis s'il laissait choisir Zack, s'il n'aimait pas il pourrait toujours dire que c'était de sa faute. Thomas, de mauvaise foi ? Jamais, voyons.

Leur serveur revint prendre leur commande et Thomas se fia à la recommandation du hockeyeur qu'il accompagna d'un coca zéro. Non il ne faisait pas ça pour éviter les calories -surtout quand on voyait ce qu'il allait manger à côté - mais tout simplement parce que le zéro était son coca préféré. Ils trouvait le normal trop sucré, ce qui était assez ironique quand on savait qu'il adorait les bonbons, même s'il n'en mangeait pas souvent.

Il regardait les tableaux accrochés aux murs quand Zack l'interpella. Se demandant ce qui se passait, Thomas tourna la tête et se retrouva fixé par son aîné qui s'était rapproché l'espace de quelques instants. Levant un sourcil interrogateur Thomas déchanta vite lorsqu'il entendit la question qui lui était posée. Instinctivement sa main se porta à son œil gauche, le cachant, alors qu'il baissait la tête, son regard se posant sur la table. Sa lentille avait du partir lorsqu'il s'était frotté les yeux dans la rue. Depuis qu'il était arrivé aux USA il avait du prendre une nouvelle marque de lentille, la sienne ne se faisant qu'en France, et apparemment la qualité américaine n'était pas au rendez-vous. Et forcément, il n'avait pas pensé à prendre de lentilles de rechange au cas où. De toute façon le mal était fait, Zack avait vu son œil doré. Thomas se mordilla la lèvre en réfléchissant à la meilleure option. Garder une seule lentille, ou aller enlever celle qui lui restait. Dans les deux cas son regard serait bizarre. Dans les deux cas il serait mal à l'aise. « Ils sont pas vairons, c'est des lentilles... »

Évidemment qu'il avait les les yeux verts lors de leur première rencontre puisqu'il ne sortait jamais sans ses lentilles. Et même dans l'intimité de leur appartement il gardait ses lentilles, surtout depuis que Lukas avait pris l'habitude de s'incruster chez eux. En dehors de Hans, personne de leur nouvel entourage ne se doutait que le vert de ses yeux n'était pas naturel, et il aurait aimé que cela reste ainsi. Même en ayant grandit, il n'aimait toujours pas son regard doré, malgré les compliments qu'Hans avait toujours fait sur son regard de chat. Et bien sur, Zack ne pouvait pas laisser tomber le sujet, il fallait qu'il se mette à poser des questions. « Mes yeux sont dorés à la base. C'est une sorte d'anomalie génétique ou un truc comme ça. On m'a expliqué quand j'étais gosse, j'ai pas vraiment retenu. Et ça me donne mal à la tête quand il y a trop de lumière, même avec des lentilles. »

Le serveur arriva avec leurs boissons, leur indiquant que leurs plats arriveraient sous peu et Thomas baissa sa main, la posant sur la table. Il pouvait difficilement passer la soirée avec une main collée sur la figure, il aurait l'air d'un parfait idiot. Son regard se détourna du garçon face à lui pour se concentrer sur la vitre qui leur offrait une vue sur l'extérieur. À défaut de pouvoir changer de lentilles, il pouvait toujours éviter de regarder le hockeyeur. Quelle belle soirée en perspective... Mais il sentait le regard de Zack posé sur lui et il soupira. « Arrête de me regarder comme ça. Mes yeux n'ont rien de beau. C'est bizarre et anormal. Y a que les animaux qui ont des yeux dorés, genre les chats. Et moi j'peux même pas voir la nuit, alors ça sert absolument à rien. »

Il se mit à jouer avec la paille dans son verre, se focalisant dessus. « Parle moi de toi. Qu'est-ce que tu aimes faire en dehors du hockey ? » Zack semblait du genre à aimer parler, donc autant détourner la discussion sur lui avec des questions sur ce qu'il aimait. Et au moins ça leur permettrait de faire un peu mieux connaissance. « Tu emmènes souvent des inconnus manger des burgers ? En général c'est plutôt sa petite copine qu'on invite, pas le type qu'on vient juste de rencontrer. Et qui vous a traité de pervers... »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary Jenkins

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 28/02/2017

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Dim 4 Mar - 22:35


 


 
feat. Thomas Ackerman

   
    → Non c’est pas un rencard ! ←

 
Zack avait été impatient toute la journée. Il avait attendu ce moment comme un enfant attend le réveillon de Noel pour pouvoir enfin ouvrir ses cadeaux qu’il attendait avait beaucoup d’impatience et d’espoir. Pour Zack, c’était la même chose. Son cadeau de noël à lui s’appelait Thomas ! Malheureusement c’était la seule et unique chose qu’il savait sur lui… Son prénom… A bien y réfléchir, Zack ne connaissait même pas son nom de famille. Enfin si… Ackerman… Il le connaissait maintenant parce qu’il avait effectué quelques recherches sur la personne titulaire de son rencard «  presque » amoureux ! Thomas Ackerman, franco-allemand, 16 ans et gagnant du dernier Grand Prix Junior. Il ne savait absolument pas ce qu’était ce fameux « Grand Prix » mais d’après ce qu’il en avait compris et conclu, c’était une sorte de compétition super réputée en patinage artistique. En bref, Thomas était un grand patineur et un excellent compétiteur ! Mais ça, Zack n’aurait pas eu besoin de le chercher dans la presse spécialisée pour s’en rendre compte ! Il avait suffi d’observer son acharnement à l’entrainement pour deviner et c’était un athlète accompli. Seuls les véritables passionnées s’acharnent à ce point. C’est l’apanage des champions.

«  Et toi tu es trop vieux pour le lycée. Donc l’université ? Tu étudies quoi ? Et tu as quel âge au fait ? »

Zack sourit

« Ohlala c’est un véritable interrogatoire ma parole ! J’étudie le droit… On a l’impression que c’est sympa, le code pénal tout ça ! Mais en fait c’est chiant… le droit du travail, des entreprises, la constitution…. » Il rit un peu et répondit à la suite de la question «  J’ai 22 ans ~ »

Durant le trajet la conversation s’était tranquillement orientée vers le patinage et le hockey. Les deux garçons partageaient le même amour pour la glace mais pas dans le même domaine. Thomas c’était l’élégance, l’art, la créativité et la souplesse. Zack lui c’était la puissance, la vitesse, la force et la cohésion d’une équipe. Il paraissait presque inimaginable de voir Zack exécute un saut tout comme il serait inconcevable d’imaginer Thomas crouler sous l’équipement imposant des hockeyeurs ! Mais c’est pourtant ce que proposa Thomas ! Un échange découverte de leur sport mutuel ! En tant que garçon qui adore les défis, Zack accueilli ce challenge avec un immense sourire

« Okay ! Je viens faire quelques pirouettes en tutu et toi, tu viens sur notre patinoire essayer de marquer un but ! Promis, on tachera de ne pas trop t’abimer ! Je ne voudrais pas avoir des soucis avec ton frérot, il n’a pas l’air commode d’après ce que j’en ai compris… »

Zack n’avait pas cherché à creuser le sujet profondément mais Tom n’avait pas parlé une seule fois de ses parents. Seulement de son frère à qui il devait demander l’autorisation de sortir ou qu’il devait alerter s’il rentrait trop tard. En tant que fin détective – et grand curieux accompli – Zack en avait donc déduit que Tom vivait avec son frère. Il en ignorait la raison mais il lui paraissait carrément inapproprié de demander le pourquoi du comment. C’était le genre de sujet qui pouvait mettre mal à l’aise. Si ça se trouve les parents de Tom n’étaient plus de ce monde. Ou bien peut être juste qu’ils étaient encore en France mais que c’était simplement le frangin qui s’occupait de son cadet le temps de l’entrainement. Dans le doute, Zack préférait passer le sujet sous silence se disant qu’un a moment ou un autre Tom se livrerait certainement de lui-même.


Ils arrivèrent au restaurant et ils se mirent à table. C’était un endroit vraiment sympa ! Il n’y avait pas grand monde et ça ne payait pas de mine mais il ne fallait pas se fier aux apparences ! Leur nourriture était tout simplement exquises ! Les burgers servis étaient presque aussi bons que ceux que son père faisait en été cuire au barbecue ! Il ne fallait surtout pas le répéter au papa de Zack qui se serait véritablement vexé ! Ses burgers à lui ne souffraient d’aucune rivalité ! Ils étaient les meilleurs du Montana et de tout les Etats Unis réunis !

Zack grimaça un peu

« Les pickles j’aime pas ça… ça croque de trop et puis ça a un gout aigre…. Mais c’est très bien que tu aimes ça ! On se complète !! »

Il lui adressa un clin d’œil avant que la personne ne vienne prendre leur commande. Comme Tom le lui demanda, Zack se permit de choisir pour lui. Un burger avec une tonne de fromage et une délicieuse sauce pour aller avec ! A coup sûr il allait adorer ! Pas d’autres possibilités !

Un détail attira toutefois l’attention du jeune américain. Les yeux de Thomas ne semblaient pas avoir la même couleur. Ça ne l’avait pas surpris jusqu’alors mais à la lumière du restaurant c’était clairement visible. Il avait un œil vert émeraude et un autre doré et brillant. Il ne put s’empêcher de poser à Thomas la question de savoir s’il avait des yeux dépareillés.

« Ils sont pas vairons, c’est des lentilles… »

Hypotonisé par le regard de Tom, Zack écouta ses explications. Des yeux dorés… Il n’avait jamais vu ça et il trouvait cela magnifiquement beau et captivant ! Il n’arrivait plus à décrocher son regard de ses yeux presque envoutants.

« Arrête de me regarder comme ça. Mes yeux n’ont rien de beau. C’est bizarre et anormal. Y a que des animaux qui ont les yeux dorés, genre les chats. Et moi j’peux même pas voir la nuit, alors ca sert absolument à rien. »

Zack se redressa et haussa les épaules. Il sourit et il s’accouda à table avant de replonger son regard d’un bleu-vert intense dans ceux de Tom

« Et bien moi je les trouve parfait tes yeux dorés ! Ça fait partie de toi ! C’est une particularité unique. Tu devrais en être fier plutôt que chercher à les dissimuler… après… je sais… les gens sont stupides et méchants. La société rejette ceux qui sont différents. Je comprends. Mais moi… tu vois, je ne te rejette pas. Au contraire ! Alors… tu veux bien retirer ta lentille restante que je puisse admirer le vrai Thomas ? »

Zack ne savait pas s’il allait trop loin dans ses propos. Il était du genre à dire les choses telles qu’elles lui venaient et tant pis si ça pouvait être trop criant de sincérité. Au pire, Thomas lui dirait non… Il ne se vexerait pas pour autant

« Parles moi de toi, qu’est ce que tu aimes faire en dehors du hockey ? »

Zack se recula un peu et s’enfonça dans sa chaise avant de sourire. Il croisa les bras sur la table alors que la serveuse apportait leurs boissons. Zack avait commandé un Coca Cherry. La particularité c’était qu’il s’agissait d’un coca cherry maison ! Avec du sirop de cerise dedans ! Juste trop bien ! Bien meilleur que celui acheté tout fait par la célèbre marque rouge et blanche !

«  Et bien… En fait je ne suis pas de Chicago. Je suis venu ici car c’est la seule université de droit avec une bonne équipe de Hockey… Je ne cherche pas à être professionnel dans ce sport hein ! Mais j’ai pas envie de moisir dans une équipe de guignols non plus ! »

Il rit un peu avant de prendre sa paille et de la touiller dans son verre

« Je viens du Montana. Mes parents tiennent un grand ranch là-bas… Alors en dehors du hockey ce que j’aime c’est m’occuper des chevaux. On en a plusieurs. Tout un élevage ! Mais pas des chevaux d’abattoir hein non ! Des cheveux de randonnée, de rodéo, de selles ! Et on a des chiens aussi… Trois gros pépères pantouflards ! Enfin… sauf Cloud… Lui c’est un petit fou ! »

La serveuse arriva ensuite et déposa devant eux les burgers colossaux accompagnés de panier dans lesquels les frites dorées et croustillantes attendaient d’être mangées.

« Tadaaaaa ! Alors ? Avoue que même sans les gouter ils sont déjà fabuleux non ? »

Zack prit une frite qu’il trempa dans la sauce barbecue avant de commencer à la manger. Le burger étaient tellement gros qu’il était impensable de le manger avec ses doigts ! Il n’aurait jamais réussi à tout mettre dans la bouche pour le croquer

« Tu emmènes souvent des inconnus manger des burgers ? En général c’est plutôt sa petite copine qu’on invite, pas le type qu’on vient juste de rencontrer. Et qui vous a traité de pervers… »

Zack sourit et se saisi de sa fourcher et de son couteau pour attaquer son burger. Les yeux rivés sur son assiette il répondit à Tom après avoir haussé les épaules

« Oh tu sais, moi les filles…. Ca parles toujours de maquillage, de parfum ou de trucs chiants…. J’ai toujours préféré les mecs. Alors bon…. »

Il laissa un petit silence pour laisser le temps à Tom de s’imprégner de cette information. Après quoi il releva le regard vers lui pour affronter le sien. Lui qui l’avait déjà traité de pervers allait certainement s’imaginer tout un tas de trucs après ça…

« Ne crois pas que j’essaie quoique ce soit avec toi…. Je veux dire…. Ouais t’es super mignon. Et tu me plais beaucoup…. J’aime bien ton caractère, ton répondant… et tes yeux dorés… entre autre… mais je t’ai juste invité sans arrières pensées. Déjà que tu me prends pour un pervers alors hein…. Va pas croire que je suis pédophile par-dessus le marché… »

Cela dit…. Si Tom lui proposait de sortir ensemble Zack ne serait pas assez fou pour refuser ! Depuis leur rencontrer impromptue au magasin, Zack pensait un peu trop souvent au joli patineur français pour ne pas en arriver à la conclusion qu’il était véritablement intéressé par lui. Mais… L’homosexualité est une chose encore pas facilement accepté ni avouable. Zack n’en avait jamais eu honte même si plusieurs de ses « copains » lui avaient bizarrement tourné le dos après qu’il leur ai confié en toute simplicité son attirance pour les hommes. Il en serait peut être de même pour Tom qui ne voudrait plus le revoir après ça…. Surtout s’il pensait que toute cette soirée était un coup monté pour le séduire ! Na na na !! Zack pouvait le jurer, il n’y avait jamais été question de ça ! Tom lui plaisait clairement mais il avait juste voulu passer un moment sympa en sa compagnie ! c’est tout ! promis !

« Enfin… je… hum… » Il enfourna un morceau de son burger dans sa bouche et il l’avala avant de reprendre la parole «  Tu es libre de penser ce que tu veux de moi…. mais je ne suis pas un coureur de patineur ! »



   
 

©️ Livaï - Attack on Titan RPG

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Ackerman
France
France
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Mer 8 Aoû - 21:47


Ft. Zack




Tout en se rendant à leur destination les deux garçons discutaient. Le but de cette sortie était d'apprendre à mieux se connaître. Peut être même que Thomas se ferait son premier ami dans le pays. On ne pouvait pas dire qu'il était du genre très ouvert, mais contrairement à la France où il allait au lycée et donc côtoyait pas mal de gens il se retrouvait maintenant seul une grande partie de la journée. Il aurait pu commencer par s'ouvrir aux autres patineurs du centre, mais il n'y arrivait pas. Ce n'était pas vraiment dans sa nature d'être très ouvert, et son passage avec Olaf n'avait en rien arrangé les choses. Mais Zack semblait assez social pour eux deux, ce qui n'empêchait pas Thomas de lui poser quand même quelques questions. Zack s'amusa de cet 'interrogatoire' mais répondit tout de même. Comme l'avait devinait Thomas, la différence d'âge entre les deux garçons n'était pas si grande que ça. Enfin, rien qui ne dérangeait l'adolescent en tout cas. Il avait tout de même un peu de mal à imaginer quelqu'un d'aussi remuant que Zack dans un domaine aussi sérieux que le droit. Après, il fallait avouer que sa conception du droit était beaucoup liée aux séries télés américaines et devait donc très peu refléter la réalité...

Les deux garçons se mirent d'accord pour essayer le sport de l'autre, ce qui promettait de sacrés moments. Bien entendu, Hans ne serait pas mis au courant sinon il refuserait tout net. Et c'est avec un petit soupir que Thomas se contenta de répondre « Je t'ai déjà dit qu'on ne mettait pas de tutu. Mais puisque tu veux tant en porter un, fais toi plaisir. »

Le début de soirée se passait plutôt bien, donc forcément, il fallait que quelque chose vienne gâcher tout ça. Thomas ne s'était pas rendu compte qu'il avait perdu une lentille, et lorsque Zack le remarqua et le questionna sur ses yeux, l'adolescent se renferma de nouveau dans sa coquille. Il avait beau avoir reçu des compliments de la part de son frère sur ses yeux, cela n'avait jamais réussi à compenser les moqueries dont il avait été victime pendant son enfance. Mais maintenant qu'il lui manquait une lentille et qu'il n'en avait pas de secours, il fallait admettre que c'était encore plus bizarre d'avoir deux yeux de couleurs différentes. Au final c'est ce qui le poussa à accepter ce que Zack lui demandait. « Ok... Je reviens tout de suite. »

Un coup d'œil autour d'eux lui indiqua la direction des toilettes et il s'y rendit aussi rapidement que possible. Heureusement ils étaient vides, et il put se laver les mains et enlever sa lentille restante en toute tranquillité. Même si Zack disait accepter ses yeux, il était très difficile pour Thomas d'en faire autant. Alors en être fier, encore moins. Puis, il n'y avait aucune fierté à avoir une différence génétique. Après un long soupir et sans même un regard dans la glace, Thomas regagna sa place comme si de rien n'était et relança la discussion sur Zack. Il ne voulait plus que l'on parle de ses yeux pour le moment, voir plus du tout même.

Thomas écouta le hockeyeur parler tout en buvant le coca qu'on lui avait servi. Ainsi, il n'était pas le seul à ne pas être de Chicago. Enfin, au moins Zack était du même pays contrairement à l'adolescent. Même si son aîné ne cherchait pas à intégrer une équipe professionnelle, il pouvait parfaitement comprendre le besoin de faire tout de même partie d'une bonne équipe. « Je comprends, personne n'a envie de savoir que ses efforts ne servent à rien. Donc autant faire partie d'une bonne équipe, c'est sûr. » Avant même de commencer à s'intéresser aux compétitions, Thomas avait toujours donné le meilleur de lui même. Au contraire, il ne comprenait pas les gens qui se lançaient dans un domaine sans vouloir y faire d'effort. Où était l'intérêt dans ce cas ?

L'adolescent se mit à sourire en écoutant Zack parler du Montana et du ranch de ses parents. Il ne connaissait pas cet état, mais il s'imaginait bien le brun entouré des animaux et se disait qu'au final ça lui correspondait plutôt bien. Il se retint de rire en imaginant le genre de discussion que le jeune homme pouvait avoir avec les chevaux ou les chiens, car il en était de plus en plus persuadé, peu importe l'espèce, Zack continuerait de parler. « Ça a l'air plutôt sympa chez toi. » Et ça n'avait absolument rien de comparable avec la vie urbaine à Paris.

Lorsque les burgers arrivèrent enfin, Thomas ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux. Ils étaient énormes ! Il releva la tête vers Zack quand celui ci lui adressa la parole et lui souffla « Je vais pas savoir tout manger. Rien que de regarder j'ai l'impression d'avoir prit 10kg. Hans va me tuer. » En vérité, grossir un peu ne lui ferait pas de mal, et son frère ne lui dirait jamais rien tant que sa santé n'était pas en jeu. Mais rien de regarder ces burgers était impressionnant. Ce n'était pas étonnant que les États Unis possèdent un pourcentage aussi élevé de personnes en surpoids avec ce genre de plats.

Thomas commença par grignoter quelques frites, le temps de décider comment il allait manger cette monstruosité devant lui, tout en demandant au brun si cela lui arrivait souvent d'inviter de parfaits inconnus à manger. Il avait beau être du genre social, il devait tout de même y avoir quelques limites non ? Lorsque Zack lui avoua préférer les garçons, il ne fut pas surpris plus que ça. Chacun faisait ce qu'il voulait, tant que tout le monde était consentant, il ne voyait pas le problème. « Oh, ok. » Que pouvait-il dire d'autre ? Il ne faisait pas parti de ces gens qui trouvaient ce genre de chose contre nature. Pour être tout à fait honnête, il se fichait complètement de ce genre de chose. Mais sa réaction -ou son manque de réaction plutôt- n'avait pas du faire comprendre à Zack qu'il n'y avait aucun problème puisqu'il continua sur sa lancée, lui assurant qu'il n'avait eu aucune arrière pensée en l'invitant. En même temps, si sa première réaction à quelqu'un le traitant de pervers était de vouloir sortir avec eux, c'est qu'il avait vraiment un problème...

Thomas leva légèrement la main, faisant signe à Zack de se calmer. « T'en fais pas, j'ai aucun soucis avec le fait que tu sois gay. Je sais pas si c'est parce que vous les américains vous êtes trop coincés ou quoi, mais en Europe c'est beaucoup plus courant. Je vais pas dire que c'est tout rose non plus, y a des idiots partout, surtout dans le milieu du sport, mais personnellement je m'en fiche. Fin, je veux dire, tu fais ce que tu veux de ta vie quoi ! » Il se gratta la nuque, un peu gêné tout de même d'avoir ce genre de conversation avec un garçon qu'il connaissait à peine. « Qui on aime ne devrait pas importer, homme, femme ou autre. Bon après si tu me sors que tu veux te marier avec un animal ou un lampadaire, je risque d'appeler la police et/ou l'asile, mais sinon je vois pas le problème. Chacun sa vie, pas besoin de se mêler de celle des autres pour ce genre de chose. »

Décidé à détendre un Zack qui avait l'air un peu nerveux suite à sa déclaration, Thomas préféra changer un peu de sujet. « Oh, j'espère bien, sinon je te rappelle que j'ai un frère qui ne manquerait pas de s'occuper de ton cas. Faut pas se fier à sa taille, il sait se battre mieux que personne. » Et Thomas ponctua sa déclaration d'un grand sourire, comme s'il ne venait pas de menacer quelqu'un de se faire casser la figure par son frère. Si Hans était là, il lui mettrait très certainement une baffe pour se servir de lui ainsi. Mais il n'était pas là et c'était bien trop amusant de le faire passer pour une sorte de pitbull humain.

Ayant regardé Zack commencer son burger, il attaqua lui aussi le sien, et malgré la taille et les calories, il fallait bien avouer que c'était plutôt bon. « Je vais très certainement devoir courir toute la semaine pour évacuer tout ça, mais tu as raison, c'est le meilleur burger que j'ai jamais mangé. Bon, étant donné que mes seules références sont des fast food, ça n'aide sûrement pas beaucoup... Je reviendrai peut être manger ici s'ils font des burgers plus petits. » Il pourrait peut-être emmené Hans aussi une fois, ça les changerait un peu. Ah, mais il faudrait qu'il explique comment il avait connu le restaurant. Il verrait bien, de toute façon son frère était trop occupé avec Lukas dernièrement. Thomas jeta un œil à l'assiette de Zack et constata que son contenu disparaissait bien plus vite que le sien. « Comment tu fais pour ne pas grossir avec ça ? Tu fais beaucoup de sport en dehors du hockey ? Parce que je doute que soit le fait de vous cogner les un les autres qui te fasse garder la ligne quand même... »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zackary Jenkins

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 28/02/2017

MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   Ven 31 Aoû - 15:25


 


 
feat. Thomas Ackerman

   
    → Non c’est pas un rencard ! ←

 
Zack était quelqu’un de gourmand et ce n’est certainement pas la taille de burger qu’un serveur leur apporta qui allait effrayer son estomac. Bien au contraire. C’était précisément pour ce rapport qualité prix qu’il avait délibérément choisi d’emmener Thomas ici ! Ajouté au fait que les plats étaient délicieux. Il n’avait jamais été déçu après avoir prit un repas ici et il aurait été surpris que Thomas vienne à se plaindre.

Mais ce qui le surpris davantage ce fut de constater que Thomas portait des lentilles. Il avait pourtant pensé que son beau patineur aux yeux verts avait naturellement les iris de cette couleur. Mais il n’était pas déçu pour autant ! Bien au contraire ! Car derrière la petite capsule verte émeraude se cachait en réalité des magnifiques prunelles dorées que Thomas essayait de dissimuler. Pourquoi ? Zack ne le savait absolument pas et quand il posa la question, son nouvel ami évinça rapidement la réponse. Il se contenta de s’excuser un moment le temps de se diriger vers les toilettes pour revenir cette fois avec ses deux yeux dorés. Hypnotisant, Zack en était presque envouté.

Mais Zack ne fit aucun commentaire que ce sujet qui semblait être pour le moins épineux. Il préféra parler de sport et de sa vie dans le Montana. Ha c’est vrai qu’il l’aimait bien son Etat. C’était toujours un moment de joie quand il pouvait retourner là-bas et retrouver ses parents. Certains auraient sans doute critiquer que c’était le bout du monde, un trou perdu où il n’y a rien à des kilomètres à la ronde. Et ils n’auraient pas tort ! Il fallait faire plus d’une vingtaine de kilomètres en pick-up pour trouver un commerce de proximité où se ravitailler. Mais il y avait de l’espace ! Il y avait la nature, le silence…. Autant de choses qui n’ont pas de prix quand on est obligé de vivre à la ville. Ce que Zack adorait – et ce qui lui manquait le plus aussi – était les rando à cheval. Quand il retournait chez ses parents il adorait prendre sa monture et s’en aller pour plusieurs heures de balades dans la nature.

« Ça a l'air plutôt sympa chez toi. »


Zack sourit

« C’est même plus que sympa ! Si tu veux un jour je t’emmènerai tu verras ! Bon…. faut aimer les chevaux, les chiens et les cowboys ! » il éclata de rire avant de reprendre la parole «  Tu as déjà vu «  l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » ? Robert Redford c’est mon père ! Le chapeau, la chemise, toute la panoplie ! Je te préviens et je te mets en condition comme ça ! »

Il commença à manger les plats qui étaient encore tout chauds. Zack commençait toujours par les frites ! Il les dévorait une a une et seulement quand il avait fini il attaquait son burger. C’était un petit tic alimentaire. Comme pour ceux qui mangent tout le tour de leur pizza avant d’attaquer le milieu ou ceux qui aiment effeuiller complétement leur croissant plutôt que de croquer dedans.

« Je vais pas savoir tout manger. Rien que de regarder j'ai l'impression d'avoir prit 10kg. Hans va me tuer. »

Zack le regarda et posa sa fourchette

« Hans…. J’imagine que c’est encore ce fameux frère dont tu m’as déjà parlé. Et bah dis donc, il n’a pas l’air commode en tout cas. Je ne sais pas si j’ai envie de le rencontrer un jour…. »

Ce n’était sans doute pas voulu mais Tom parlait régulièrement de son frère et jamais de ses parents. Zack en avait donc déduit que ce fameux «  Hans » devait être le tuteur de Thomas mais il ignorait le pourquoi du comment sans oser poser la question à son ami de peur de mettre les pieds dans le plat. Certain que ce n’était pas la dernière fois qu’il reverrait Thomas, il se consola en se disant qu’il finirait un jour par comprendre pourquoi.

En attendant, Zack essayait de s’imaginer comment pouvait bien être son frère. Il se l’imaginait plutôt baraqué… Genre armoire à glace protecteur avec une grosse voix du genre «  hey, c’est toi qui touche à mon frérot là ! » ! Si ça se trouve c’était un hipster ! Ou un biker ! Un mec super viril, ça Zack en était certain vu comment Tom en parlait !

Il ne savait plus trop comment la conversation avait glissé sur la sexualité de Zack. Pour le jeune homme c’était un peu un sujet épineux car il ne l’avait toujours pas avoué à ses parents et il n’était pas toujours facile de pouvoir vivre et assumer son homosexualité. Lorsque l’on est différent de la «  normal », on se heurte souvent au regard des autres et au qu’en dira -ton. C’est donc avec quelques réticences que Zack se confia à Thomas. Peut-être pour le rassurer afin qu’il ne se fasse pas d’idée sur leur rendez-vous… Même si, en toute honnêteté, Tom était le genre de garçon que Zack appréciait. Et il n’aurait pas été contre sortir avec….

Par chance, Tom était quelqu’un d’ouvert d’esprit. Ce garçon avait toute les qualités, Zack en était persuadé ! Un petit soulagement s’empara de lui quand il l’entendit parler. Et puis se fut un éclat de rire qui s’échappa de ses lèvres

« Qui on aime ne devrait pas importer, homme, femme ou autre. Bon après si tu me sors que tu veux te marier avec un animal ou un lampadaire, je risque d'appeler la police et/ou l'asile, mais sinon je vois pas le problème. Chacun sa vie, pas besoin de se mêler de celle des autres pour ce genre de chose. »

«  Non je te rassure je ne suis ni zoophile ni lampadérophile….. On ne dirait pas comme ça mais je suis parfaitement sain de corps et d’esprit ! J’adore les animaux hein ! Maiiiiiiss…. Pas de cette façon ! Je les préfère dans mon assiette…. »
ajouta-t-il avec une pointe d’humour.

Ha bah Zack était bien loin d’être végétarien ou végan ! C’était une petite touche d’humour évidement. Il adorait les animaux et il avait appris à grandir en leur compagnie dans le ranch de sa famille. Mais il fallait avouer qu’il ne savait pas résister à une bonne pièce de bœuf ou à un bon burger bien cuisiné ! La seule viande qu’il refusait d’avaler était la viande de cheval et il ne fallait pas aller chercher bien loin pour comprendre pourquoi ! Pour lui, ça aurait été comme manger du chien ou du chat. C’était peut-être quelque chose qui se faisait couramment dans certaines régions du globe mais pas par chez lui. Et de la même manière il lui était impossible de manger de la viande d’équidé.

Zack essaya de rassurer Tom sur le fait qu’il n’était pas un allumeur et immédiatement son compagnon de table évoquant une nouvelle fois son frère

« Oh, j'espère bien, sinon je te rappelle que j'ai un frère qui ne manquerait pas de s'occuper de ton cas. Faut pas se fier à sa taille, il sait se battre mieux que personne. »

« Encore ton frère ? Mais arrête tu me fous une pression d’enfer là ! Je vais me chier dans le froc quand je vais le rencontrer à force que tu m’en parles comme ça ! Ou bien je vais finir par croire que c’est un gros barbare…. Genre un viking… je sais pas pourquoi je l’imagine avec une grosse barbe…. »

Ils continueraient à manger tranquillement et Zack constata que l’appétit de Tom était bien moins gros que le sien car son burger ne changeait pas réellement de taille ! Ou bien il aimait manger en prenant son temps ce qui n’était pas le cas de Zack qui avait l’habitude de manger avec un lance pierre de façon expéditive. Pourtant sa mère lui avait souvent répété de manger doucement, qu’il fallait prendre le temps de mâcher et savourer les aliments.

« Je vais très certainement devoir courir toute la semaine pour évacuer tout ça, mais tu as raison, c'est le meilleur burger que j'ai jamais mangé. Bon, étant donné que mes seules références sont des fast food, ça n'aide sûrement pas beaucoup... Je reviendrai peut-être manger ici s'ils font des burgers plus petits. »


Ha... Les fastfood…. La cuisine américaine était souvent associée à ces chaines de malbouffe et ce n’était pas entièrement faux. Mais il y avait aussi des restaurants américains capables de servir de la nourriture de qualité même si, c’est vrai, les quantités étaient souvent titanesques.

« On pourrait revenir manger ici une prochaine fois si tu veux ! Moi je suis disponible tous les vendredi ! Je ne pensais pas que tu avais un appétit de moineau… sinon je t’aurai commandé un burger mini…. Mais je suis super content que tu aimes !! ça me fait plaisir ! »

« Comment tu fais pour ne pas grossir avec ça ? Tu fais beaucoup de sport en dehors du hockey ? Parce que je doute que soit le fait de vous cogner les uns les autres qui te fasse garder la ligne quand même... »

Zack se mit à rire et il se frotta l’arrière de la tête. Il avait une vision si violente du hockey sur glace alors que ce n’était pourtant pas que des coups cross et des coups de coudes

« Euh….. disons que j’ai la chance d’avoir une bonne constitution ! Je ne grossis pas trop…. Mais faut pas croire hein ! Je fais aussi beaucoup de musculation pour le hockey ! Je fais 6 heures en salles par semaine sans compter les séances de footing ! »

Il croisa les bras sur la table et sourit à Thomas.

« Tu crois que ton frère te laisserait venir faire du footing avec moi les matins ou les soirs ? Je cours en salle sur des tapis mais je trouve ça quand même un peu chiant…. Je me disais que ça serait plus sympa si on allait courir ensemble ! On associe l’utile à l’agréable ~ »

Il finit la dernière bouchée de son burger et s’adossa dans sa chaise il était plein ! Il n’en pouvait plus ! il avait l’impression que le bouton de son jeans allait s’arracher comme dans le film Harry Potter avec ceux de la Tante Marge quand elle grossit comme une baudruche

« Si tu veux… enfin… si ça peut rassurer ton frère… tu n’as qu’a me le présenter. Comme ça il voit que je ne suis pas un sérial killer et qu’on ne fera rien de plus qu’aller courir ensemble. »




   
 

©️ Livaï - Attack on Titan RPG

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non c'est pas un rencard .... enfin presque pas... [PV Tom ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arrivée sans prévenir(enfin presque)...
» newbie (enfin presque)
» On passe à la télé... enfin presque
» Hé, la comtesse au pied nu, enfin presque
» Les Zozios suite et fin !! enfin presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago-
Sauter vers: