Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Jeu 6 Avr - 23:38

L'histoire d'une danse
● feat. Yuri Plisetsky ●


Le problème, avec Otabek, c'est qu'il ne regarde pas forcément son téléphone. Il peut le laisser dans un coin, le son désactivé pour ne pas être dérangé, voir même éteint par absence de batterie. Parfois, il est enterré au fond de son sac, en dessous d'une bouteille d'eau à moitié remplie, d'un paquet de gâteaux, et d'autres choses.

Sauf que, là, il a fait la connerie d'ignorer le sms d'une personne importante à ses yeux. Involontairement, certes, mais il voit bien la chance de revoir son compagnon lui filer entre les doigts à cause de cette stupide erreur.

Il a vite embarqué ses patins dans son sac, sa veste épaisse sur le dos, ses lunettes de soleil et son casque, avant de poser ses fesses sur le cuir de sa moto et d'enclencher le moteur. En temps normal, il ne se serait pas pressé à ce point - mais c'est Yuri. Yuri et lui, dans la même ville, à une proximité dont il refuse de s'échapper. Alors s'il a l'occasion de, ne serait-ce, revoir cinq minutes le jeune blond, jamais il ne la ratera.

Parce qu'à la fin de ce séjour, tout prendra fin, et il n'y aura que les regrets de ne pas en avoir profité suffisamment.

Le kazakh file sur la route, respectant la sécurité avant sa propre hâte - après tout, mieux vaut arriver indemne à la patinoire. Malgré son jeune âge, il n'a pas cette puérilité d'être capable de se mettre en danger pour le simple fait de croiser un regard, de pouvoir savourer un sourire si plaisant à son coeur.

Parce que Yuri lui a envoyé un sms pour le prévenir de sa présence sur la piste de glace. Bien sûr, Otabek n'a daigné regarder son téléphone qu'une heure après, la tête à moitié dans le brouillard après avoir emmergé de son sommeil un peu trop lourd pour le coup.

Heureusement, la patinoire n'est pas très loin - il ne lui faudra que quelques minutes pour se garer devant le grand bâtiment. Peut-être que Yuri y est encore. Il coupe le contact, ôte son casque, et relève les lunettes sur le sommet de son crâne - il les déposera dans le vestiaire plus tard.

Mais il s'arrête devant la porte, posant une main sur sa poitrine. Pourquoi son coeur s'emballe-t-il à ce point ? Comme s'il avait couru. Pourtant-... bah. Qu'importe. Fronçant un peu les sourcils à sa propre curiosité, c'est ainsi qu'il traverse les vestiaires, avant d'atterrir dans la patinoire en elle-même.

Il y a quelques personnes - c'est vrai que, dans sa brève imagination, la glace aurait été déserte. Des espoirs vains, mais qu'on ne peut lui reprocher.

Le brun s'avance de quelques pas, le sac pendouillant à son épaule. Parcourant la piste du regard, il ne tarde pas à repérer l'objet de sa venue. Quel soulagement. Un soulagement enfantin. Dans tous les cas, il aurait dû s'y pointer pour s'entraîner, comme chaque jour. Mais l'idée que Yuri y soit... c'est différent.

Ca ne sera probablement pas un entraînement comme il devrait en faire. Mais...

Qu'importe.

Il continue de fixer son ami, jusqu'à ce que ce dernier finisse par croiser son regard. Restant stoïque, Otabek lui fait un signe de la main. C'est dur de sourire le matin, les muscles sont encore froids... oui, quelle excuse absolument pas valable.

« Hé, » il dit doucement, lorsque le blond arrive à sa hauteur. Son ton est plus chaleureux que l'expression sur son visage. Parce que, malgré ses mimiques plutôt rares, le patineur ne cherche pas à cacher pour autant l'affection qu'il porte pour son vis-à-vis. Seulement, il s'exprime à sa manière...  

 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Ven 7 Avr - 11:30

L'histoire d'une danse
● feat. Otabek Altin ●


Yuri s’était levé aux aurores, comme d’habitude.

Le jeune blond avait le sommeil léger, et s’il pouvait quand même faire des nuits correctes lorsqu’il était chez lui, dans sa Russie natale, c’était impossible depuis qu’il était à Chicago, cette ville était bien trop bruyante. Mais bon, dans un sens il était bien arrangé, au moins, plus tôt il était levé, plus tôt il pourrait patiner. Et la glace c’était évidemment la première chose qui lui passa à l’esprit ce matin... Ou presque.

Il n’avait pas vraiment d’explication, mais il avait pensé à Otabek, à peine réveillé. Et puis dans sa tête le raccourcis entre ses deux pensées avait été facile... Otabek...Le patinage.... Le Kazakh lui ayant déjà exprimé son souhait qu’ils s’entrainent un jour ensemble, pourquoi pas... Le blond s’était redressé pour saisir son portable gisant sur un coin de son matelas afin de regarder l’heure, et aussi de trainer sur les réseaux sociaux afin de faire un checking rapide des nouveautés... Accro !

Un bâillement lui échappa, digne d’un petit tigron, et il se leva pour aller prendre une douche revigorante. C’était toujours le moment le plus agréable de sa préparation. S’il s’écoutait il prendrait trois douches par jour afin de sentir encore la chaleur de l’eau détendre ses muscles et sa peau. Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, il en sorti afin de s’habiller et de préparer son sac pour la matinée. Pour le petit déjeuné, une pomme était suffisante, il n’aimait pas patiner le ventre plein, mais c’était trop dangereux pour sa santé de le faire à jeun.

Il vissa ses écouteurs dans ses oreilles et enroula une grosse écharpe autour de son cou, celle avec un petit chat dessus. Il l’avait acheté lors d’une sortie avec Otabek et Mila, en même temps qu’un bonnet qui était ce qu’il cherchait à la base. Mais il avait eu un coup de cœur... On ne peut pas aller à l’encontre de ses sentiments n’est-ce pas ? Une telle faiblesse envers les fringues, il en avait presque honte.

La musique dans les oreilles, Yurio quitta son hôtel pour rejoindre la patinoire qui était encore presque vide, ça l’arrangeait bien.  Un détour par les vestiaires pour se préparer, il choisit la piste qui lui convenait le mieux et celle qui risquait le moins de se remplir surtout. Le blond pris son portable à nouveau afin d’envoyer un message à son Kazakh préféré afin de le prévenir de sa position, et l’inviter à le rejoindre une fois qu’il serait prêt, sans doute qu’il dormait encore.

N’attendant pas de réponse immédiate, il pu entrer sur la glace afin de s’échauffer et de commencer à patiner, cette sensation lui manquait déjà alors qu’il ne l’avait quitté que tard la veille. Les lames de ses patins fendaient l’étendue glacée alors que les muscles de son corps se réchauffaient, c’était bien trop agréable. Il glissait, tournait, sautait...volait...

A vrai dire, il se sentait si bien qu’il ne voyait pas le temps passer, jusqu’à ce que la soif le rappelle à l’ordre. Un coup d’œil à son portable pour regarder l’heure et une hypothétique réponse d’Otabek... Mais rien. Cela faisait déjà trois quart d’heure. Yuri était un peu déçu mais il savait que son ami lui répondait toujours, parfois un peu tard, mais cela finirait par arriver, au moment venu.

Le russe retourna sur la glace, sans faire quelque chose de précis, juste laissant aller son imagination et son envie, se laissant porter par ses jambes et ses patins. Un léger sourire étirait ses lèvres dans ces moments, c’était une façon pour lui de s’exprimer, c’était la raison pour laquelle il ne se lâchait vraiment que lorsqu’il était seul ou presque. D’ailleurs il laissa son regard se poser sur les très rares personnes présentes, avant que son cœur ne fasse un bond dans sa poitrine lorsqu’il reconnu Otabek. C’était même un triple salchow pour le coup...

Un sourire discret étira les lèvres de Yuri alors qu’il se rapprocha du bord pour venir saluer son ami.

-Hé

Court, succin et efficace. C’était bien Otabek, pas de doute. Il avait l’habitude maintenant, le Kazakh était quelqu’un de réservé qui allait directement à l’essentiel, et le blond arrivait à comprendre ce qu’il se cachait derrière cette simple syllabe, il se sentait proche de lui de cette manière.

-Bonjour ma belle aux bois dormant...

Yurio se permit une pointe d’humour conclue par un petit rire, lui aussi discret mais suffisant, c’était pas la blague du siècle non plus. Son sourire ne le quitta pas pour autant alors qu’il levait les yeux vers son vis-à-vis qui semblait s’être réveillé il y a peu, le pauvre, il l’avait tiré du lit sans vergogne.

-T’as bien dormi quand même ?


Il se pencha par-dessus les bords de la patinoire afin de voir si son ami avait bien pris ses patins, mais il ne les avait toujours pas aux pieds, peut-être un sac. Surement un sac même.

-T’as pris tes patins du coup ? Faut en profiter y’a quasiment personne, ça va sans doute se ramener d’ici une heure ou deux...




Kuroko's Basket RPG


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Ven 7 Avr - 20:08

L'histoire d'une danse
● feat. Yuri Plisetsky ●


Belle au bois dormant, hein ? Accompagné d'un léger rire des plus adorables - qu'est-ce que c'est agréable, de commencer ainsi la journée. Un petit texto laissant l'espoir d'une prochaine rencontre, puis un sourire, un rire... dont il ne saurait se lasser. Ce n'est peut-être que le début, mais comment déprécier quelque chose qui nous réchauffe à ce point le coeur ? Le temps peut diminuer l'effet - mais assurément, au bon moment, cela donne la sensation même de la première fois.

« Visiblement, le prince est assez sophistiqué pour se passer d'un baiser. »

Il ne se gêne pas de répliquer un tel sous-entendu en fixant son ami dans les yeux, accompagné d'un sourire discret - parce que la réaction attendue n'est pas ce qui pourrait en découler, mais simplement une petite taquinerie face à sa blague.

Puis bon, il faut se l'avouer. Otabek n'est pas quelqu'un qui détourne facilement le regard. Malgré sa timidité, son innocence est bien présente pour rattraper le coup. Enfin, une innocence proche de la bêtise, qu'on se le dise.

Il asquiesce quant à sa question au sujet de son sommeil - il n'a pas spécialement de trouble pour dormir. Sauf que, par moment, il peut comater comme seul un ours en est capable... et rater un probable futur rendez-vous avec sa charmante fée russe.

« J'ai les patins dans mon sac, » il lui explique, désignant ce dernier d'un signe du pouce. « Je voulais voir si tu étais encore là. Je vais me changer. »

C'est vrai qu'il est plutôt rare qu'il se retrouve à traverser le vestiaire sans même songer à enfiler ses patins - pour le coup, son interrogation quant à la présence de Yuri sur la glace a pris le dessus. Ce n'est pas comme s'il n'aurait pas patiné en son absence ! Bien loin de là. Mais que peut-on faire face à la curiosité... pas grand chose.

Alors il tourne les talons, poussant la porte avec le bras. Il ouvre son sac, et en sort sa paire de patins. Il ne lui faudra que quelques minutes pour les enfiler, serrer les lacets, ranger ses rangers sur le support adapté, et refiler le tout au gérant des vestiaires, le remerciant dans un murmure presque inaudible.

Le kazakh a hâte de retrouver cette sensation unique sous ses pieds - de plus, aussi tôt dans la matinée, la piste n'est pas encore excessivement abîmée. Parce que rien n'est plus désagréable qu'une glace complètement endommagée, où on a davantage la sensation de surfer sur des graviers qu'autre chose.

Il retourne face à ce géant espace froid, observant que Yuri est retourné vaqué à ses occupations - il pénètre sur la piste, rejoignant avec aisance son compagnon. L'excitation de retrouver son sport favori mêlé à celle de pouvoir patiner librement avec son ami russe... un étrange mélange. Aussi bien qu'il ne peut réprimer un sourire en captivant le regard du blond.

Mais Otabek ne s'en approche pas pour autant - avant tout, mieux vaut qu'il s'échauffe. Il s'est épargné des étirements, alors autant réchauffer ses muscles différemment. Il ne manquerait plus que ça, se précipiter et se blesser ! Aussi robuste soit-il, prendre des risques stupides est loin de sa mentalité.
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Dim 9 Avr - 12:38

L'histoire d'une danse
● feat. Otabek Altin ●


Otabek était compliqué, sans le faire vraiment exprès.

Si le brun ne s’embêtait pas avec des fioritures de langage et allait toujours directement au but sans passer par quatre chemins... Parfois c’était assez compliqué de comprendre le véritable sens de ses paroles tant le double sens en était équivoque. Etait-ce fait exprès ? Fallait il suivre au pied de la lettre ses paroles ou était-ce juste une blague ? C’était parfois compliqué de démêler les véritables pensées du Kazakh par rapports aux films que pouvait parfois se faire Yurio au sujet de ses paroles... Il s’était fait avoir plusieurs fois déjà en comprenant un sens caché qui en fait...n’existait même pas... Il avait honte à chaque fois que son cerveau réfléchissait trop...

-Visiblement, le prince est assez sophistiqué pour se passer d'un baiser.

De légères rougeurs vinrent colorer les joues de Yurio, et voilà, une fois de plus il ne savait pas s’il était sérieux ou si ce n’était rien qu’une blague... Et si tel était le cas, Otabek se rendait-il compte que cela pouvait être interpréter de bien des façons ? Ah... voilà Yurio bien embêté, en plus avec son regard braqué sur lui, et son petit sourire parfaitement charmant... Il ne savait plus où donner de la tête... Et il faisait souvent n’importe quoi dans ces moments...

Le blond se rapprocha un peu de son ami –beaucoup trop vu de l’extérieur même- avec un sourire taquin.

-Si la princesse veut un baiser c’est à elle de venir le chercher, les règles des contes de fée ont changé...


Et il resta quelques secondes dans cette proximité qu’il aurait détestée si ce n’avait pas été Otabek, avant de reculer afin de regarder ce que désigne le brun du bout de son pouce, son sac à dos donc, le russe avait vu juste, et il en était bien rassuré.

-J'ai les patins dans mon sac, je voulais voir si tu étais encore là. Je vais me changer.

Le blond lui répondit seulement par un léger sourire et un hochement de tête, il n’y avait rien à dire de plus et il ne pouvait qu’attendre les quelques minutes que son changement prendrait. Pendant ce temps, il retourna à ses tours de piste et son entrainement aux sauts plus techniques qu’il ne maitrisait pas à la perfection –mais cela ne devrait plus tarder.

Il n’eut pas le temps de se perdre à nouveau dans ses pensées comme c’était le cas à chaque fois qu’il patinait qu’Otabek fit son apparition sur la glace, attirant tout de suite son attention. C’était la première fois qu’ils pouvaient profiter ensemble de la patinoire, et cela promettait d’être sans doute très agréable et enrichissant... C’est vrai, coupler sa passion et son ami, comment cela pouvait-il en être autrement ?

Yuri l’observe alors qu’il commence ses tours de piste afin de s’échauffer, c’est effectivement plus prudent, lui-même l’avait fait une heure auparavant. Bien que les deux patineurs n’aient absolument pas le même style, il y avait des choses qu’aucun d’eux ne pouvait manquer...  Dans le cas du blond, il y avait aussi les étirements qui étaient un passage obligé, visiblement ce n’était pas le cas pour Otabek, mais la souplesse n’était pas son truc de toute façon... C’est pour l’embêter un peu à ce sujet que le blond s’approcha en quelques mouvements de lui.

-Alors Monsieur Altin... On ne fait pas ses étirements ?


Un nouveau petit sourire étirait ses lèvres alors que le blond gravitait autour de son pauvre ami malmené. M’enfin, il devait bien avoir l’habitude maintenant de ses petites taquineries... Et puis ce n’était rien de très méchant. Il le regardait tout en patinant en marche arrière pour pouvoir rester juste devant lui, observant son visage afin d’être certain qu’il ne trahisse aucun signe d’agacement, manquerait plus que ça... Du coup, il changea de sujet pour être sûr.

-J'espère que j'aurais droit à une petite démo une fois que tu seras échauffé...



Kuroko's Basket RPG


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Dim 9 Avr - 22:08

L'histoire d'une danse
● feat. Yuri Plisetsky ●


Entendant la réponse de son compagnon, il se surprend à rêvasser une demi-seconde. Vraiment, juste une demi-seconde. Yuri est trop proche. Mais ça ne le dérange pas - il met de côté son songe étrange sans aucune difficulté, et continue à soutenir ce regard qu'il aime tant.

Leur relation progresse. Ca, il s'en rend sincèrement compte - que ce soit la proximité qui diminue par moment, des contacts évasifs qui s'osent enfin, ou de leur taquinerie qui en devienne naturelle. Et ça ne lui déplaît pas. Il découvre. Il découvre quelque chose qu'il avait pu connaître, mais qui ne l'avait jamais particulièrement intéressé.

... alors pourquoi Yuri ? Pourquoi le russe ? Sa ténacité n'est pas la raison clé. Se perdant dans ses pensées, il coupe court au contact visuel pour partir se changer, et ainsi pouvoir rejoindre son compagnon sur la glace.

Chose qui se fait rapidement. A force de les enfiler tous les jours, il pourrait- ... non, il peut littéralement le faire les yeux fermés. Il ne lui faudra pas non plus beaucoup de temps pour se retrouver à glisser en direction de son camarade, non pas pour se rapprocher de lui, mais pour rester dans cette zone qu'il semble leur avoir réservé.

Mais Yuri ne se fait pas prier pour lui faire remarquer quant à son égarement sur l'échauffement... il ne répond pas immédiatement, appréciant silencieusement cette mimique taquine qui s'offre à lui. Le russe a définitivement un visage à en faire craquer plus d'un, et plus d'une. Son succès n'a rien de surprenant...

« De la précipitation, » il répond - il ne va pas éluder sa remarque sur une excuse bidon. Et tant pis si ça peut paraître immature. Par moment, le kazakh peut se permettre d'envoyer valser certaines règles - dès lors qu'il ne se met pas en danger... le but n'étant pas de se blesser non plus. « Préviens-moi la veille, la prochaine fois. »

Au moins, ils s'échaufferont ensemble. Ca pourrait probablement être marrant - peut-être pas forcément pour Otabek et ses articulations proches du morceau de bois, en comparaison au blond. Mais quand bien même...

« J'espère que j'aurais droit à une petite démo une fois que tu seras échauffé.. »

Une démonstration de patinage ? Il pourrait lui dévoiler le début de son prochain programme - mais ça serait gâcher la découverte lors de la prochaine saison. ... il n'en a pas envie. En temps normal, qu'est-ce qu'il en aurait eu à faire ? Mais il a bien envie que Yuri découvre, en même temps que tout le monde, ce qu'il prépare au public.

Et puis...

« Je ne suis pas là pour patiner seul, aujourd'hui, » il répond, avec un léger froncement de sourcils. Avant de se souvenir que cette demande n'est pas la première. Son ami désire sincèrement le voir patiner. Le jeune homme n'a jamais aimé se forcer pour les autres - d'ailleurs, c'est une chose qu'il ne fait pas, tout simplement. Pour lui-même, pour ses rêves, ses ambitions, il ferait beaucoup de choses. Mais pour les autres...

Mais là, encore et toujours, il s'agit de Yuri. Ce blond qui lui monte à la tête un peu trop, selon son cerveau. Par contre, son coeur trouve que cela est loin d'être une tare. Et Otabek ? Bah, il s'en fiche un peu. Il laisse les choses se faire, tant que ça l'intéresse, et qu'il y trouve son confort.

« Mais si c'est mon Prince qui le demande, » il rajoute, esquissant un sourire.  Comme pour, inconsciemment, rattraper sa réponse précédente.  « Qui sait si je le contrarie, me laissera-t-il dans mon sommeil éternel... »

Sa voix est basse, laissant son imagination s'évader de ses lèvres. Mais il s'en amuse. Jouer ainsi, blaguer... ce n'est pas tous les jours qu'il le ferait. Aujourd'hui, il a décidé que c'en était ainsi - pourquoi pas se lâcher de temps en temps.

Il tend une main galante vers son ami.

« M'accorderiez-vous cette danse ? »

Son regard est franc. Même s'il se prend à jouer le jeu, sa demande est réelle.
 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Mer 12 Avr - 12:19

L'histoire d'une danse
● feat. Otabek Altin ●


Yuri, il agissait sur l’impulsion, sur des coups de tête. C’était sans doute ce que les adultes appellent la bêtise de la jeunesse... Mais bon leur bêtise il leur renvoi dans la tronche avec un joli doigt tendu en prime.

Le blond faisait simplement ce qu’il voulait quand il le voulait, de ce côté il avait bien mérité son surnom de « punk russe », si ses actions ne plaisaient pas, grand bien lui en fasse il s’en fichait éperdument... Il n’y avait guère que Viktor et Otabek pour qui il réfléchissait à deux fois avant de faire n’importe quoi...mais pas toujours.

Du coup, il n’avait pas spécialement réfléchis ce matin, malgré tout, lorsqu’il avait proposé à Otabek de le rejoindre, il en avait simplement eut envie, comme presque à chaque entrainements sans pour autant oser les fois précédentes. Il était bien conscient de la possibilité que son ami ne vienne pas, vu qu’il n’avait pas été vraiment prévenu en conséquence... Mais Otabek était finalement là, c’était le principal. Ceci dit, et après sa remarque, il devrait peut-être penser à prévenir avant la prochaine fois, de toute façon, ce n’est pas comme si l’envie de le voir n’était pas présente en permanence...

Il devrait aussi oser plus souvent, afin de partager plusieurs moments, et si jamais cela ne convient pas au Kazakh, il ne se gênerait pas pour refuser alors qu’avait-il à y perdre ? Finalement pas grand-chose. Mais le blond avait tout de même peur de la déception qui pourrait s’opérer en lui si jamais le brun refusait une entrevue avec lui...

-Je ne suis pas là pour patiner seul, aujourd'hui. Mais si c'est mon Prince qui le demande... Qui sait si je le contrarie, me laissera-t-il dans mon sommeil éternel...


Si la froideur de sa première phrase n’avait pas vraiment fait réagir Yuri, il avait l’habitude maintenant du ton abrupt de son ami et ne s’en formalisait plus, pas plus que de son froncement de sourcils étant une de ses seules expressions faciales... Mais un sourire s’en suivi, léger, infime...mais pas anodin.

Ha... C’était ce genre de choses qui faisait bondir le cœur pourtant bien accroché du patineur russe. Quand il voyait Otabek sous un jour que lui seul pouvait observer, cela avait le don de faire réagir l’adolescent d’une façon insoupçonnée, que lui-même ne comprenait pas vraiment, il ne cherchait pas non plus de toute façon. Il laissait les choses se faire, il laissait le fleuve couler, et il se faisait emporter par son courant... Etait-ce une bonne chose ? Ca...il le verrait bien tôt ou tard.

-C’est vrai que le prince est plutôt capricieux...


Un petit sourire taquin vint fleurir sur ses lèvres, sourire qu’il dissimula derrière ses cheveux après un coup de tête. Cheveux qu’il faudrait peut-être penser à couper un de ces jours, ils commençaient à se faire un peu longs... Mais le style n’était pas mauvais, il allait devoir réfléchir à la question.

Yuri fut tiré de ses pensées capillaires par la main tendue d’Otabek en sa direction.

-M'accorderiez-vous cette danse ?

Il y eu une seconde de flottement, une seconde pendant laquelle le cerveau du blond tourna à plein régime. Patiner avec Otabek de cette façon...Ah...il y avait déjà pensé mais sans jamais en formuler la demande, c’était un peu gênant, enfin... Disons plutôt qu’il patinait avec son cœur...et le fait que le Kazakh le rejoigne le faisait entrer dans une partie de lui...

Mais il était prêt à le laisser pénétrer dans cet espace de son cœur... Il attrapa sa main en le gratifiant d’un sourire un peu timide mais néanmoins empli de franchise.

-Avec plaisir Princesse~

Le corps du plus jeune se rapprocha naturellement de celui de son ainé, et leurs mains se glissèrent l’une dans l’autre. C’était un contact agréable, il avait la main chaude... Il leva les yeux pour les planter dans ceux si foncés de son cavalier, un frisson remonta dans sa nuque et des rougeurs sur ses joues.

Il laisse Otabek conduire la danse, même s’il est la princesse, les contes de fées avaient bel et bien changés.

C’était une tout autre sensation que de patiner avec quelqu’un, il découvrait un peu la chose. Il avait déjà partagé la piste avec Viktor par le passé lorsqu’il lui avait appris quelques trucs, mais ce n’était pas de cette façon, il n’y avait pas cette sensation étrange qui le réchauffait de l’intérieur malgré la température ambiante plutôt fraiche.

-Tu...tu veux de la musique...peut-être ? Je peux aller en mettre...

Yuri se mordit la lèvre inférieure en regardant son ami du coin de l’œil. Il hésitait un peu, il avait peur de trop se laisser emporter par cette ambiance spéciale...




Kuroko's Basket RPG


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otabek Altin
Kazakhstan
Kazakhstan
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 19

MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   Sam 15 Avr - 11:39

L'histoire d'une danse
● feat. Yuri Plisetsky ●


Capricieux ? Il ne le trouvait pas tant que ça. Sauvage, avec un besoin de liberté, de puissance, pour ainsi libérer sa véritable nature sur la glace - ça, oui. Mais bon, peut-être est-ce un côté qu'il ne connait pas de son ami - après tout, il a encore tellement à apprendre.

Et c'est à sa demande quelque peu inhabituelle, et sans vraiment attente particulière, qu'il découvre un nouveau trait caractérisant Yuri. Peut-être avait-il pu l'avoir dit pour blaguer, sans vraiment s'attendre à une réponse positive - bien qu'il aurait pu en désirer une.

« Avec plaisir, Princesse. »

Princesse... ce n'est définitivement pas une association qu'on aurait véritablement pu faire avec ce qui est tout le contraire d'une princesse. Mais à part lui faire esquisser un léger sourire, ça ne le tracasse pas plus que ça - admettons-le, le simple fait de s'y offusquer c'est de remettre sa masculinité en jeu. Otabek n'a pas vraiment de doute à ce niveau là, et se complaît à jouer à ce petit jeu innocent.

Puis vient le moment où Yuri s'approche de lui. Où Yuri pénètre dans sa bulle d'une manière si naturelle qu'il ne viendrait pas à l'esprit du kazakh de s'éloigner. Et lorsque leurs mains se lient, son regard s'attarde quelques secondes sur ces dernières. Il se souvient de ce bref contact lorsque de leur premier au revoir à Chicago.

De son pouce, il lui caresse tendrement la main. C'est plutôt inconscient que prémédité. Une envie indépendante de sa volonté - mais le patineur ne s'attarde pas sur ce geste, et lève les yeux pour retrouver le regard de Yuri.

Ce regard... mais il reste droit. Sérieux. A lui d'assurer, maintenant. Même si ce n'est qu'un jeu, même si leur conversation ne ressemble à rien d'autre qu'à une blague, même si tout se terminera bientôt - il veut juste ancrer dans le crâne de son compagnon un beau souvenir.

Sa mère lui avait enseigné quelques pas de danse. Elle aimait, dans sa jeunesse, l'embarquer sur le carrelage du salon et esquissé quelques mouvements avec son fils, plutôt râleur quant à la complexité de ses demandes - mais il devait le reconnaître, ce n'était pas si désagréable. Elle souriait, rigolait. Lui, il trébuchait, s'accrochait à ses bras pour ne pas perdre l'équilibre - probablement lui avait-il fait mal inconsciemment, qu'elle continuait à l'encourager et le relever. Au bout du temps, il avait compris que ça ne servait plus à rien de feindre l'incompétence et qu'il n'aurait plus le choix que d'apprendre à danser avec sa chère maman. Quant à son père, peut-être avait-il réussi cette guerre pour qu'elle en vienne à embêter son pauvre enfant.

Mais sur la glace, hors de question que leurs pieds se mêlent, s'écrasent, ou soient la cause d'une perte d'équilibre soudaine. La danse sera différente.

Il a très rarement patiné en duo, autant par l'absence d'envie que l'absence de partenaire  - d'ailleurs, il n'en a pas véritablement de souvenir.

Alors il l'embarque sur une simple ligne droite, et une fois les deux à l'aise, il se permet de se placer face à lui. Il ne décroche son regard du sien que pour surveiller leurs arrières - qui sait, si un patineur viendrait empiéter sur leur piste de danser.

Ca n'a rien d'extraordinaire. Mais quelque part, c'est réconfortant. Ils partagent la bulle de l'un et l'autre, dans un cocon sécuritaire. Et sans mettre fin à leur petite parade, le russe l'interroge sur l'idée de poser une musique derrière leurs mouvements. Peut-être en a-t-il envie, après tout.

« Vas-y, » il répond simplement, s'arrêtant tous les deux. Il libère sa main, avant de regarder la sienne - pourquoi ce contact parait-il si important, si précieux ? Il frotte les doigts contre la paume leur appartenant, avant de se reconcentrer sur Yuri.

Il lui laisse le choix pour la musique, jetant un regard rapidement autour d'eux. Jusqu'à quand ce petit bonheur va-t-il durer ? Pas indéfiniment. Mais ça ne sert à rien d'y penser.

 


Kuroko's Basket RPG


_________________
         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'une danse [PV Yuri Plisetsky]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Recherche] Questionnaire épreuve UV Histoire de la Danse
» Recherche Annale UV Histoire de la Danse
» date valdivienne
» Andy Capé
» poèmes pour raconter l'histoire de mes profs de danse et de percus africaines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago :: Centre d'entrainement Sportif-
Sauter vers: