Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]   Dim 26 Fév - 21:46


Qui vole un œuf, vole un bœuf !
○ feat. Roy Silverson ○


En devenant le petit ami de Yuri, je m’étais imaginé que notre vie ne serait jalonnée que de bons moments. J’ai pensé qu’en venait ici, à Chicago, nous rencontrerions que des visages amicaux ravis de nous revoir prendre les chemins des compétitions professionnelles. Ma naïveté légendaire…. J’ai bien conscience d’être parfois un petit peu trop crédule. Yuri s’amuse parfois à me le faire remarquer. Il me dit que quelque fois je lui fais penser à un enfant. Et je crois qu’il aime ce petit côté là chez moi…  

Mais je me suis planté royalement. Ha que oui je suis heureux ! Je n’ai même jamais été aussi heureux de toute ma vie. Chaque matin je peux me réveiller en regarder Yuri dormir à mes coté. Son visage à demi baigné par la lumière tamisée, ses cheveux, un peu plus longs maintenant, glissants sur son visage. Chaque soir, je peux m’endormir en le serrant dans mes bras. Je peux respirer son odeur. Je peux glisser mon nez dans son cou et y déposer un tas de petits bisous. Alors oui, je suis heureux. Mille fois !

Mais l’annonce de notre couple n’a pas fait l’unanimité. Le Japon reste un pays encore un peu grégaire sur le point de l’homosexualité. Quant à la Russie… je préfère même pas en parler. Cependant nous avons trop souffert pour vivre caché. On ne voulait plus faire semblant. On voulait s’aimer au grand jour que ça plaise ou non.

Et visiblement ça ne plait pas. Même ici, à Chicago nous nous sommes heurté à plusieurs de nos détracteurs. Je sais que ça affecte énormément Yuri. C’est un garçon très empathique. Pas étonnant qu’il se prenne toutes les réflexions en pleine tête. J’aimerai tellement pouvoir être son bouclier et lui éviter de se sentir blessé par les critiques des journalistes. Mais je ne peux hélas rien faire. Il n’y a que dans le secret de notre appartement que nous pouvons vivre notre amour librement en se fichant bien de tout ce qui se passe autour. Pas de retenu ici. C’est notre chez nous. Enfin… pas complétement vu que nous ne sommes là que pour une période. Mais durant tout notre séjour c’est ici que nous vivons !

J’ai pensé que dans notre appartement rien ne pourrait jamais nous atteindre. Mais visiblement, une fois de plus, je me suis planté en beauté. Yuri était encore au centre d’entrainement. Lukas lui avait demandé de rester un peu pour aider Thomas dans l’exécution d’une pirouette un peu complexe. Lukas était un excellent entraineur. Ses conseils avisés étaient précieux. Il avait une façon simple d’expliquer les choses. Ca faisait de lui un excellent pédagogue. Ajouté au fait qu’il avait un sens inné de l’écoute des autres. Et je ne dis pas ça uniquement parce que c’est mon meilleur ami. Le problème, c’est que Lukas n’a plus patiné depuis longtemps et qu’il a perdu beaucoup de souplesse. Expliquer à Thomas comment faire c’est bien mais il était dans l’incapacité de lui faire certaines démonstrations. Alors Yuri prenait le relais. Lukas à l’explication orale et Yuri à la démonstration physique. Thomas Ackerman avait une chance incroyable. S’il ne gagnait pas le prochain Grand Prix junior ça ne serait clairement pas de la faute de son staff. Et puis le gamin serait prochainement en âge de faire son passage chez les séniors. Ca allait être une autre paire de manche ça !

Alors voilà, c’est seul que j’ai pris le chemin de retour à l’appartement. J’avais prévu de cuisiner un super repas à Yuri pour son retour. Je lui aurai préparé des tagliatelles carbonara avec de la crème fraiche et muffins tout chauds en dessert. Mais dès que j’arrive sur le palier de notre appartement je vois mes projets culinaires s’envoler en mille morceaux.

La porte de l’appartement est défoncée et entre ouverte. J’ai pourtant bien certain de l’avoir fermé à clés… Ma respiration s’accélère et je sens une boule dans mon estomac se former et me donner la nausée. Je pousse la porte et j’entre dans la pièce avant de plaquer ma main sur ma bouche entre ouverte.

Cambriolé….
Nous avons été cambriolés….

L’appartement est sens dessus dessous. Le sol ressemble à un enchevêtrement d’affaires qui ont été retournées et abandonnées sur place. Il y a un tel bordel que je n’arrive pas même à faire l’inventaire de ce qui a pu nous être dérobé. Je me dis qu’on a de la chance qu’il ne s’agissent que d’un appartement de location… On n’avait pas énormément d’affaires personnelles ici…

Je dois lever les pieds pour éviter de marcher sur quelque chose. Un rapide coup d’œil à la porte ouverte de notre chambre me fait comprendre que la pièce a elle aussi été visitée par les cambrioleurs. Un juron s’échappe de mes lèvres et je donne un coup de pieds rageur dans le mur avant de laisser un cri de douleur m’échapper.

Je m’abaisse et je ramasse un cadre photo brisé sur le sol. Il s’agissait d’une photo de Yuri, Makkachin et moi. Heureusement que Makkachin n’était pas là quand les cambrioleurs sont arrivés. J’ose même pas imaginer ce qui aurait pu arriver.

Je m’abaisse et commence à redresser quelques meubles comme les chaises renversées de notre cuisine. J’allais ensuite m’apprêter à refermer la porte de l’appartement lorsque je vois quelqu'un dans le hall d'entrée contemplant avec désarroi le capharnaüm de notre chez nous.

« Salut….. »

Je lui fais un petit sourire triste avant de lui montrer l’étendu du bordel

« On a été cambriolé pendant notre absence. Votre appartement n’a rien eu ? On a pas eu de chance sur le coup… il y a tellement de foutoire je n’arrive pas à voir ce qu’on nous a volé… »

Je prends une inspiration profonde et soupire

« Vous n’auriez rien vu ni entendu par hasard ? Vous êtes notre voisin ? Je suis désolé je n'ai pas trop la mémoire des visages»

Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Roy Silverson
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]   Sam 11 Mar - 0:10


Ce jour-là, Roy avait évité la patinoire pour aller passer l'après-midi chez un de ses amis. Ses échecs constants en entraînement de sauts l'avaient frustré et l'avaient poussé à s'acharner, mais plus il s'entraînait et s'énervait, moins il réussissait. Ainsi son coach lui avait conseillé de prendre un ou deux jours pour lui, afin qu'il se détende un peu et se change les idées avant de reprendre l'exercice. Au début, il s'était plaint et avait beaucoup répliqué, mais finalement il s'était résigné. Puis lorsqu'un de ses amis de lycée l'avait invité à tester un nouveau jeu vidéo chez lui, il avait finalement pensé qu'un ou deux jours de pause n'était pas si mal finalement.

Il s'était donc rendu dans la résidence de son ami en sifflotant, les mains dans les poches comme à son habitude. Coller raclées sur raclées à son pote aux jeux de combats l'avaient bien détendu pour le coup, et il se sentait même d'attaque pour faire un saut à la patinoire. Enfin, pour faire un saut à la patinoire et s'entraîner à faire des sauts. Bref. Jusque là, il avait évité de parler de patinage à ses camarades et à ses amis de lycée. Pour lui ce n'était pas un sport spécialement viril, et en plus il restait encore très attaché au baseball. Par ailleurs, à l'école on parlait surtout "football américain" et "catch", pas "patinage". S'il disait aux autres qu'il patinait, et qu'en plus c'était du patinage artistique et non de vitesse, il risquait sans doute d'entendre au quotidien moqueries sur moqueries. Boaarf, le patinage artistique c'était pas si mal! D'autant plus qu'on pouvait y faire des rencontres sympas. Bon, certes, jusque là niveau rencontres ç'avait un peu été le vide intersidéral, mais hé! Il ne pouvait pas si vite s'intégrer dans un milieu où il n'avait pas franchement grand-chose à faire. Avec sa casquette et sa dégaine il faisait un peu "intrus", même en présence de types extravagants, mais c'était sûrement dû au fait qu'il ne partageait pas avec eux cette "flamme de la passion" pour ce sport qu'ils avaient en commun. Peut-être qu'avec le temps, qui sait...

Après de longues heures à enchaîner les victoires à la console, il avait finalement laissé son ami pour rentrer chez lui. Il n'habitait pas très loin et s'était donné la peine de venir à pieds, passant même devant la patinoire. Mais il éviterait d'y entrer ou son coach lui passerait un savon, haha!
Esquissant un sourire amusé en imaginant la tête de son entraîneur, Il passa devant la porte de l'appartement voisin en sifflotant, la main dans les poches... Avant de reculer, surpris.
Au travers de la porte ouverte il pouvait voir l'intérieur de l'habitation, et wow! Il y avait là un sacré bazar! Et il savait de quoi il parlait en termes de bazar, sa chambre était un vrai chantier, mais là ça battait des records!
Le propriétaire se montra alors avec une expression ne respirant pas franchement la joie de vivre.

- Salut… On a été cambriolé pendant notre absence. Votre appartement n’a rien eu ? On a pas eu de chance sur le coup… il y a tellement de foutoir je n’arrive pas à voir ce qu’on nous a volé… Vous n’auriez rien vu ni entendu par hasard ? Vous êtes notre voisin ? Je suis désolé je n'ai pas trop la mémoire des visages.

Roy redressa la visière de sa casquette et afficha un air compatissant.

- Salut... J'suis désolé pour votre appart', c'est vraiment pas d'bol... Je n'habite pas ici, en fait j'étais chez un pote pour l'après-midi, c'est votre voisin. Mais comme on jouait aux jeux vidéos et qu'on a pas mal fait de bruit, j'ai rien entendu, désolé...

Hmm, ce type lui disait quelque chose... Mais il était pourtant sûr qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés. Où diable avait-il pu voir ce physique de champion et ces fins cheveux argent...?

- Hum, euh, j'ai du temps devant moi, j'peux vous aider à ranger si vous voulez, proposa Roy avec un sourire amical. J'vous aurais bien aidé à coincer l'ordure qui a fait ça, mais il doit être loin maintenant... par contre ranger, c'est dans mes cordes! ajouta-t-il en se remontant les manches.

Tch, un cambrioleur... Ces types devraient passer leur vie derrière les barreaux! Malheureusement il n'était pas flic, et attraper des criminels en vadrouille n'était pas encore à sa portée. Par contre, il savait qu'être seul dans ce genre de situations, quand on était la victime, était franchement pas marrant. Et recevoir un coup de main, ça fait toujours plaisir!


HRP:
 

_________________
Fiche de Roy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 251
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]   Dim 19 Mar - 11:58


Qui vole un œuf, vole un bœuf !
○ feat. Roy Silverson ○


Cambriolé….

Viktor avait toujours redouté que ce genre de chose arrive. Il était souvent parti au quatre coins du monde de par ses obligations professionnelles, laissant son appartement vide et sans surveillance permanente. C’était donc une cible potentielle pour des personnes mal intentionnées. Heureusement, sa mère habitait à St Petersbourg elle aussi et elle ne manquait pas de passer à l’appartement un jour sur deux pour aérer, relever le courrier et s’assurer que tout allait bien. Mais pour Viktor, son angoisse était de recevoir un jour un appel de sa mère l’informant que l’appartement avait reçu une visite in désirable….

Pour le moment ce n’était jamais arrivé et il ne pensait pas que cela aurait pu se produire à Chicago. Après tout il ne s’agissait que d’un  appartement de location qui ne comptait aucun objet de valeur. En dehors du matériel de patinage professionnel qui pouvait couter une jolie somme, il n’y avait rien de particulièrement cher et les seules valeurs accordées aux objets se trouvant là étaient une valeur davantage affective plus que pécuniaire.

Ce cambriolage l’attristait et l’effrayait malgré tout. Il avait l’impression que les coupables s’étaient induit insidieusement dans sa petite vie avec Yuri. Ils avaient pénétré chez eux. Ils avaient pu voir ce qui se passait ici. Voir leur salle de bain, leur chambre. C’était leur intimité toute entière que Viktor avait l’impression que l’on venait de bafouer et de salir. Il n’avait aucune idée de la personne qui pouvait être responsable de ça mais il avait l’intime conviction que ce n’était pas seulement un hasard si le cambriolage était tombé chez eux et non chez leurs voisins.

Il suffisait de voir avec quel acharnement de simples objets du quotidien sans aucun intérêt avaient été renversés et fracassés sur le sol. On pouvait notamment voir les débris d’une tasse en céramique que Viktor avait abandonné un peu plus tôt sur la table de leur petite cuisine. Pourquoi avoir chercher a casser cette tasse si ce n’est pour faire du chantier supplémentaire et pour se défouler sans autre intérêt ? Est-ce que quelqu’un leur en voulait à ce point ? Et en vouloir à qui d’ailleurs ? A Yuri ou à lui ? L’un comme l’autre avaient une petite vie pépère et aucun ennemi connu… Il n’y avait donc pas de raison pour qu’un individu cherche à ce point à ce venger. Et se venger de quoi d’abord ?

Viktor vit le jeune homme à la casquette positionné dans le hall d’entrée. Il s’approcha de lui en prenant soin de ne pas marcher sur des objets jonchant le sol. Il dut se baisser pour récupérer un cadre morcelé qui contenait une photo de Yuri et lui prise lors de leur séjour à Barcelone en décembre dernier, juste avant leur dispute virulente.

- Salut... J'suis désolé pour votre appart', c'est vraiment pas d'bol... Je n'habite pas ici, en fait j'étais chez un pote pour l'après-midi, c'est votre voisin. Mais comme on jouait aux jeux vidéos et qu'on a pas mal fait de bruit, j'ai rien entendu, désolé...


Viktor lui adressa un de ses sourires en faisant un geste de la main

« Ce n’est pas de votre faute, ne vous en faites pas »

Il allait s’apprêtait à le remercier et à fermer la porte pour ne pas exposer aux yeux de tous le désordre de l’appartement mais le jeune garçon proposa son aide pour ranger

- Hum, euh, j'ai du temps devant moi, j'peux vous aider à ranger si vous voulez, proposa Roy avec un sourire amical. J'vous aurais bien aidé à coincer l'ordure qui a fait ça, mais il doit être loin maintenant... par contre ranger, c'est dans mes cordes! ajouta-t-il en se remontant les manches.

La surprise passa sur le regard du patineur. Ce n’était pas souvent qu’on rencontrait ce genre de personne capable de vous prêter main forte sans rien attendre en retour. Viktor lui tendit sa main pour le saluer en bonne et due forme

« C’est vraiment très gentil ! Je ne vais pas refuser un peu d’aide pour faire face à ce bazar ! Je m’appelle Viktor Nikiforov, enchanté ! »


Il ferma la porte derrière le jeune homme tout en ajoutant

« J’habite ici avec mon compagnon depuis peu. Nous sommes venu nous entrainer au nouveau centre pour les sports de glace. Je ne pensais pas qu’on pourrai un jour se faire cambrioler ici ! C’est fou cette histoire ! »

Il passa devant lui pour rejoindre la cuisine en prenant soin une nouvelle fois de ne pas marcher sur les morceaux de différents objets fragiles brisés sur le sol. Il ouvrit le placard situé sous l’évier et en sortit un rouleau de sacs poubelles. Il en déchira un qu’il secoua ensuite pour l’ouvrir avant de le tendre au garçon

« Je pense qu’il y a beaucoup de choses irrécupérables. Inutile de faire marcher l’assurance ou de porter plainte… on ne retrouvera jamais le coupable. Mais quand même…. »


Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Roy Silverson
Etats-Unis
Etats-Unis
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 16/02/2017
Age : 22

MessageSujet: Re: Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]   Lun 20 Mar - 20:37


Décidément, si Roy s'attendait à ça... Les voisins avaient été cambriolés et les coupables avaient fait de tels dégâts, et le jeune homme et son ami n'avaient rien entendu alors que seul un mur les séparait! Quelque part, il culpabilisait de n'avoir rien pu faire. S'ils avaient été plus attentifs, ils auraient pu prévenir la police et envoyer ces sales types derrière les barreaux! Mais les voisins n'avaient pas eu de chance, pour le coup...
En tous cas, il pouvait au moins offrir son aide pour remettre un peu d'ordre dans ce chantier! Ouaip, un coup de main ne serait sûrement pas de trop...

Le voisin tendit alors la main à Roy et se présenta.

- C’est vraiment très gentil! Je ne vais pas refuser un peu d’aide pour faire face à ce bazar! Je m’appelle Viktor Nikiforov, enchanté!

- Roy Silverson, se présenta à son tour le lycéen en serrant la main du dénommé Viktor avec son fameux sourire. Enchanté aussi!

Hm, attends une seconde... "Viktor Nikiforov"... Déjà que le visage de cet homme lui disait quelque chose, ce nom le confortait d'autant plus dans l'idée qu'il l'avait déjà vu quelque part.
Le garçon entra dans l'appartement tandis que Viktor fermait la porte derrière lui. Balayant la pièce du regard, il fit une grimace et se gratta le menton. Mouais, c'était vraiment un sacré bordel... Et encore, niveau bordel, sa chambre battait des records, mais là c'était la médaille d'or assurée!
Son hôte passa alors derrière lui en commentant la scène.

- J’habite ici avec mon compagnon depuis peu. Nous sommes venu nous entraîner au nouveau centre pour les sports de glace. Je ne pensais pas qu’on pourrait un jour se faire cambrioler ici! C’est fou cette histoire!

- Hm? "Sports de glace"? répéta Roy en arquant un sourcil.

Soudain, il se rappela d'où il avait vu ce dénommé Viktor Nikiforov, et il se donna une tape sur le front en se traitant mentalement d'idiot.

- Mais oui! Z'êtes le célèbre Viktor Nikiforov, la star du patinage artistique!! Quel crétin, j'aurais dû le capter plus tôt! Woah, c'est un honneur de vous rencontrer m'sieur Nikiforov!

Il était vrai que le patinage n'était pas encore véritablement sa tasse de thé, mais ce n'était pas pour autant qu'il n'y donnait pas son maximum et qu'il n'avait pas quelques modèles. Viktor faisait partie de ceux-là, cet homme était un dieu monté sur patins et excellait partout où Roy en bavait. Notamment sur ces saletés de sauts, uurgh... Peut-être qu'après ça il pourrait tenter de remonter le moral de Viktor en lui proposant d'aller faire un tour à la patinoire (et avec lui à ses côtés peut-être qu'il ne se ferait pas mettre à la porte à coups de pieds au derrière par son coach)! Ne serait-ce que pour faire quelques tours sur la glace.
Enfin, dans l'immédiat se montrer aussi enthousiaste n'était peut-être pas convenable au vu de la situation... Roy se racla la gorge et attrapa le sac poubelle que lui tendit le propriétaire des lieux.

- Je pense qu’il y a beaucoup de choses irrécupérables. Inutile de faire marcher l’assurance ou de porter plainte… on ne retrouvera jamais le coupable. Mais quand même…

- Occupons-nous de faire un peu de rangement, le reste peut attendre un peu, répondit le lycéen à la casquette avec un sourire compatissant. Mais l'assurance peut sûrement faire quelque chose pour vous, au moins rattraper un peu les pots cassés.

Le jeune homme tourna la visière de sa casquette pour la diriger vers l'arrière et commença à ramasser les objets vandalisés avec un air un peu triste. C'était vraiment, vraiment pas de chance... Surtout que Viktor, et son compagnon Yuri Katsuki (s'il se souvenait bien) avaient vraiment l'air d'être de chics types en plus d'être des patineurs exceptionnels. Ils ne méritaient sans doute pas ça, quoi qu'ils aient pu faire, et au vu de leurs personnalités ça serait étonnant qu'ils aient fait quoi que ce soit de mal.
Le souvenir de son accident de vélo avec sa sœur commença à resurgir mais il le chassa en secouant la tête et se reconcentra sur sa tâche. La vie était vraiment injuste des fois...

_________________
Fiche de Roy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui vole un oeuf vole un boeuf [ Roy Silverston ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gregorowski, Christopher] Vole, bel aigle, vole !
» Vole, ma plume! Vole!
» Enfin ça y est, l'homme vole !
» Casting - Projet Spectacle Musical Bénévole
» AFFAIRE DES MILLIONS DE DOLLARS VOLE A LA COFED: Le suspect, Alexis Thambwe Mwamba…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago-
Sauter vers: