Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu me dis que tout va bien.... [ PV Rhapsody ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hans Ackerman
France
France
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 23/12/2016

MessageSujet: Tu me dis que tout va bien.... [ PV Rhapsody ]   Lun 13 Fév - 23:56


► Tu me dis que tout va bien ….◄
feat. Rhapsody


J’ai cru que ma vie ici serait moins chiante que celle que j’avais à Paris. Pas besoin de montrer mon cul pour payer à Thomas ses cours de patinage ou de quoi avoir un truc à bouffer dans nos assiettes. Les premiers temps furent pas évidents, on devait trouver nos marques tout en restant le plus discret possible. Mais depuis que j’ai trouvé ce boulot au centre d’entrainement, on arrive à sortir la tête de l’eau et ça fait un bien fou. Je respire enfin. J’ai un job sympa, bien payé et pour lequel je peux garder mes fringues. Ça change pour une fois. Et ça me permet de garder un œil sur Thomas. Que demander de plus ?

Ca fait un petit mois qu’on habite là. On a un logement de fonction dans le centre d’entrainement et Thomas a juste à descendre l’étage pour se retrouver dans le cœur même du centre, de ses salles d’entrainement, de ses patinoires, de ses salles de danses ou de musculation. Le tout en accès libre et à volonté. Je ne crois pas avoir pu rêver mieux pour lui.

J’ai encore un peu de mal à réaliser d’ailleurs. Si nous avons droit à cette qualité de vie c’est en partie grâce à Yuri Katsuki. A force de trainer dans la patinoire et de passer mes journées à ne rien faire d’autre qu’observer Thomas, j’ai fini par attirer la curiosité du patineur japonais. Il a squatté le banc à côté de moi un jour… et il s’est mis à me taper la discussion. Au départ je l’ai trouvé chiant, pénible, collant, usant… Mais au fur et à mesure, il m’est apparu plus sympathique. Il m’écoutait quand j’avais envie de parler et il ne disait rien quand il remarquait que j’étais dans un mauvais jour. Je crois qu’en fait Yuri est devenu mon ami. Non je crois pas… j’en suis sure même. C’est un ami. Un vrai. Le seul que j’ai depuis… oula j’ai arrêté de compter les années. Yuri n’attends pas de retour de ma part. il ne vient pas vers moi par opportunisme ou intérêt. La seule chose qu’il désire c’est que je ne le repousse pas et que je puisse continuer à parler avec lui. Ca va…. C’est dans mes cordes…

C’est Yuri qui m’a parlé d’un poste à pourvoir au centre d’entrainement. J’ai postulé, j’ai eu le poste et l’appartement de fonction qi va avec. Le pied ! Rien que pour ça je lui en suis reconnaissant. Et puis, C’est Yuri aussi qui a parlé de Thomas à son mec. Viktor Nikiforov, rien que ça…C’est de cette façon là que Lukas a débarqué dans ma vie. Lukas…. Le meilleur ami de Viktor à la recherche d’un jeune patineur à qui il pouvait offrir son savoir-faire et ses conseils en tant qu’entraineur. Il a pris Thomas sous son aile et depuis il est devenu à la fois mon plus grand cauchemar et mon rêve inaccessible…

Lukas… Quand je pense à lui je ne sais pas trop où je dois me situer. Il est super gentil avec moi, toujours à vouloir me rendre service. C’est à tel point que ça en devient agaçant. Il m’énerve et m’irrite parce que j’arrive pas à comprendre pourquoi il se comporte comme ça. Comme cette fois à la fête foraine. Pourquoi il a voulu m’amener la bas ? pourquoi il voulait me prendre la main ? pourquoi il a toujours les mots justes et les gestes qui me rassurent ? et pourtant je me sens si étrange à ses côtés ? C’est un bordel complet dans ma tête, je n’arrive pas à remettre de l’ordre dans ce foutoir de sentiments que je ressens. Et pourtant, croyez-moi, le rangement d’habitude ça me connait !

Et puis Lukas, il me gave aussi des fois. A croire qu’il fait tout pour me rendre furieux. Comme quand il insiste lourdement pour que Thomas s’inscrive aux compétitions de cette saison. Putain c’est pas compliqué à comprendre ! Quand je dis «  Non » c’est non ! Je refuse que Thomas participe ! Et je n’ai nullement envie de rentrer dans les détails de l’histoire bien sordide qui motive ma décision.

Autre chose qui a eu le don de me faire bondir jusqu’au plafond : Rhapsody. Non content d’être assez occupé avec Thomas, Lukas s’est mit dans la tête de prendre une nouvelle élève sous son aile. Une fille du genre trop bien foutue avec un cul digne de Jennifer Lopez et un des miches dignes des plus grandes actrices porno ! Dès que je l’ai aperçu, cette fille, je l’ai détesté, du plus profond de mon être. Je ne lui ai portant jamais adressé la parole. Je la vois que de loin, quand elle est sur la glace avec Lukas. Ca m’énerve de les voir tous les deux. Je sens une jalousie insidieuse s’immiscer en moi sans que je n’arrive à comprendre pourquoi. Oui ! Oui Lukas me plait. Oui nous nous sommes déjà embrassé…. Mais non… non je n’arrive pas à céder à ses avances. Je ne peux pas sortir avec Lukas… c’est…. je ne peux pas. J’ai été un mec tellement dégueulasse en France. J’ai couché à droite à gauche contre de l’argent… si ça ne fait pas de moi un être abjecte et sale, qu’est ce que c’est ? Et puis Lukas… je ne peux pas lui imposer ça. J’ai beau le vouloir, je n’y arrive pas. Pour faire quoi en fin de compte ? Pour qu’on sorte ensemble, que je m’attache, que je tombe amoureux, que je lui explique m’être prostitué et qu’il me laisse tomber comme la merde que je suis ? Non merci… je nous fais gagner du temps en refusant cette relation qu’il désire tellement

Je regarde la clé que Lukas m’a donné. Elle pendouille narquoisement a un strapp en forme de patin à glace bleu. Pourquoi il m’a filé la clé de chez lui ? Je n’ai pas trop compris. Je n’ai pas compris non plus pourquoi je l’ai accepté, cette clé, et pourquoi ça avait fait soudainement battre mon cœur si fort quand il me l’avait donné. Je suis trop nul des fois…

Aujourd’hui je ne travaille pas. Thomas m’avait demandé l’autorisation d’aller avec Yuri et Viktor s’entrainer sur un saut qu’il ne méprisait pas et que Lukas n’était pas en mesure de lui apprendre à perfectionner. Du coup….. j’ai une petite idée. Je regarde la clé qui repose sur la petite table de l’entrée et je m’en saisie. Un coup d’œil rapide à ma montre m’indique qu’il est 9h30, le temps d’aller jusque chez Lukas et de passer à une boulangerie avant… il serait 10h, l’heure parfaite pour un petit déj à la française…

J’enfile mes chaussures, mon mentaux et mon écharpe. Je ne pensais pas qu’il ferait aussi froid à Chicago ! Sans être frileux, je reconnais qu’on se pèle sévère ici ! Je dévale les escaliers et prends la route d’une boulangerie que j’ai repéré. Il n’y a plus grand monde à cette heure mais les étales regorgent encore de viennoiseries. Je prends un petit assortiment, ne sachant pas ce que le bel allemand blond préfère. Muni de mon sachet bien rempli je file en direction de de l’appartement de Lukas qui n’est pas très loin de là. Je ne suis allé chez lui qu’une seule fois et je me rappelle parfaitement du chemin. Du coup j’arrive sur le palier et je frappe doucement. Pas de réponse. J’actionne la poignée mais la porte est fermée à clé. Lukas doit encore être en train de dormir…. Une grosse marmotte…. Ça ne m’étonne pas de lui tiens….

Je sors la clé et je l’introduis dans la serrure, l’ouvre la porte et entre dans l’appartement plongé dans le silence. Je retire mes chaussures sans faire de bruit et je me défait de ma veste. J’ai un peu l’impression d’être pas à ma place. Si ça se trouve, Lukas m’a donné la clés sans songer que j’en ferai usage. Du coup, j’ai peut-être pas le droit de venir ici non ? Oh pis merde ! S’il voulait pas que je vienne il n’avait qu’à pas me la filer ! C’est de sa faute !

J’allais me diriger vers la cuisine pour poser le paquet de viennoiseries sur la table quand soudainement un détail me frappe. Je m’immobilise et tourne la tête vers le hall d’entrée où sont alignées les chaussures. Les miennes sont sagement posées à côté d’une paire de godasses…. de fille. Alors … soit Lukas est un travelo et j’ai un sens de l’observation bien pourri pour ne pas m’en être rendu compte avant. Soit…. Putain j’ai une boule au ventre qui vient d’arriver soudainement. Je parcours l’appartement du regard. Rien ni personne. Je prends une inspiration et d’un pas décidé je me dirige vers la chambre. J’ouvre la porte et m’introduis dans la pièce plongée encore un peu dans la pénombre. Mon regard se braque immédialement vers le lit.

Je suis furieux. Je fulmine. Une colère sombre se met à gronder dans tout mon corps alors que mes yeux se posent sur la silhouette à moitié à poils qui a pris possession d’une chemise de Lukas bien trop grande pour elle. Putain le salaud. L’enfoiré. Le connard….

Mes mains deviennent moites et se mettent à trembler pendant que l’autre, Rhapsody, continu de se la jouer belle aux bois dormant. Ha pas besoin de voir sa gueule pour l’avoir reconnu ! Il m’a suffit de voir sa chevelure colorée pour être certain que c’est elle. Je le savais !!!! Je le savait que j’aurai du m’en méfier. Non mais putain j’en reviens pas ! L’autre il me file ses clés et il baise avec son élève comme si de rien n’était !

Avec toute ma colère et ma délicatesse je retourne dans la cuisine. Je prends un la première casserole métallique qui me passe sous la main et une louche que j’ai trouvé dans un placard. Je retourne d’un pas rageur vers la chambre et se me place juste au-dessus d’elle. Je le regarde et je sens ma haine se décupler. Sans crier gare, je frappe d’un coup fort sur la casserole avec ma louche. Le bruit est tellement assourdissant et désagréable que ça me fait sursauter et grimacer.

« Debout là dedans ! »


Je balance la casserole et la louche sur le lit puis je me dirige vers la fenêtre pour ouvrir les rideaux et les volets afin d’exposer la lumière vive au visage de Rhapsody. Je me campe devant la fenêtre en croisant les bras

« Ca va ? Pas trop fatiguée j’espère avec cette nuit de révision intensive avec Lukas. Parce que j’imagine que c’est bien ça la raison de ta présence ici hein ? Le triple axel, le bouclé piqué… pourquoi se faire chier à réviser ça sur une patinoire ou on se gèle le cul quand on peut le faire dans un lit douillet ! »



Kuroko's Basket RPG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tu me dis que tout va bien.... [ PV Rhapsody ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout va bien sur Direct 8
» Chanson: Circulez y a rien avoir tout va bien en RDC
» Tout est bien qui finit bien
» [MU] Tout va bien, The Kids Are All Right [DVDRiP]
» Votre maison - Tout pour bien vivre chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago-
Sauter vers: