Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)   Dim 29 Jan - 14:24

They say the best things in life are unexpected
Eva + Asya + Mila
J'adore le matin. Le soleil qui se lève tout doucement, le monde qui reprend petit à petit des couleurs... Rien que pour ça, ça valait le coup de me réveiller aux aurores. Peut-être que je devrais essayer de me lever tôt plus souvent ? Plus facile à dire qu'à faire... Pensive, j'admirai encore un moment le spectacle du lever de soleil avant de refermer la fenêtre, histoire d'éviter de faire rentrer le froid du dehors dans la pièce. Mais c'était trop tard : je commençai déjà à frissonner. Je me fis la réflexion que j'étais quand même mieux sous la couette... Mais pas question d'y retourner. C'est que je ne m'étais pas levée tôt pour rien : ce matin-là, j'allais rendre visite à Asya. Depuis qu'elle était arrivée à Chicago, on n'avait pas encore eu l'occasion de se croiser, mais je savais où elle habitait, et j'avais décidé de lui faire une petite surprise en débarquant chez elle sans prévenir... Pour me réchauffer un peu, je mis un morceau entraînant et je m'habillai en bougeant au rythme de la musique. Ça réveille, et puis ça met de bonne humeur.

Une dizaine de minutes plus tard, je finissais de m'habiller. J'enroulai une écharpe autour de mon cou, j'attrapai mes clés et je sortis. Je pouvais remercier mon père pour cet appartement : c'était lui qui payait le loyer. Il me faisait confiance et me soutenait dans tout ce que je faisais, contrairement à maman qui s’inquiétait toujours pour rien... Quand j'étais petite, ils se disputaient souvent à ce sujet. Ils se reprochaient mutuellement de ne pas s'occuper de moi correctement. C'est peut-être en partie à cause de ça qu'ils s'étaient séparés... Je secouai la tête. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Il valait mieux que je me concentre sur le chemin à emprunter. C'était la première fois que je me rendais chez Asya, et j'aurais autant aimé éviter de me perdre. Je ne connaissais pas encore assez bien Chicago pour me rendre à n'importe quelle adresse les yeux fermés, loin de là. En fait, je ne m'étais pas beaucoup baladée depuis mon arrivée. J'avais passé la plus grande partie de mon temps à m'entraîner. Alors cette visite, c'était aussi l'occasion pour moi de découvrir un peu plus cette ville. Jusqu'ici, ce que j'avais vu ne m'avais pas déçue...

Je marchais depuis un petit moment déjà lorsqu'un doux parfum vient chatouiller mes narines. Un parfum que je connaissais bien : des pâtisseries ! Cela venait d'une petite boulangerie située de l'autre côté de la rue. Ni une ni deux, je regarde à droite et à gauche et je traverse pour franchir avec allégresse les portes du Paradis... euh, de la boulangerie. A l'intérieur, il règnait une douce chaleur, et partout, des mets alléchants attiraient mon regard. Un sourire béat apparut sur mon visage. Un peu plus et je me serais mise à baver...

Lorsque je ressortis dans la rue, mon porte-monnaie s'était considérablement allégé et je serrais contre moi un plein sac de pâtisseries en tous genres. Décidément, cette journée commençai bien ! Motivée par l'idée de déguster mes achats en compagnie de mon amie, je pressai le pas, et bientôt, j'arrivai à destination. Je sonnai, et j'attendis, mon sachet de friandises à la main et un sourire aux lèvres : j'avais hâte de voir la tête qu'Asya allait faire en me voyant à sa porte à cette heure matinale.

« Surprise ! » m'exclamai-je lorsque la porte s'ouvrit... avant de réaliser que la personne qui se trouvait un face de moi n'était pas Asya. Pour une surprise, c'était une surprise...

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.


Dernière édition par Eva Kanaline le Sam 11 Fév - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Babicheva
Russie
Russie
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Re: They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)   Dim 29 Jan - 16:18

They say the best things in life are unexpected
● feat. Eva Kanaline, Asya Okada ●


  Cela faisait plus d’une semaine qu’elle était arrivée en Amérique. Et il faut dire qu'il s’était déjà passé pas mal de choses sans qu’elle ne commence l’entrainement, comme tomber sur le grand vainqueur de la saison dès son arrivée, retrouver Yuri Plisetsky, se faire embarquer dans une chasse aux Pokemons avec Viktor, les deux Yuri et Altin. Cela commençait à devenir urgent si elle ne voulait pas se ramollir. Elle avait tout de même continuer la musculation, mais maintenant qu’Asya était arrivée, elle serait beaucoup plus sérieuse au niveau de son travail. Après tout, elle lui avait promis de l’aider pour certaines figures, c’était aussi pour cela que la petite brune l’avait rejoint.

Comme chaque matin, ce sont de petites pattes velues qui la tirèrent du sommeil. Et comme chaque matin, il était beaucoup trop tôt pour se lever !
Mila bougea dans la couette. A côté d’elle, Anastasiya était encore endormie. Ses cheveux bruns tombaient en rideau sur son visage, la tête à moitié engloutie par les oreillers moelleux, elle respirait doucement, à un rythme régulier. Le voyage avait dû l’épuiser, il fallait un peu de temps pour s’habituer au continent. Prenant soin de ne pas la réveiller, Mila s’extirpa de la couette et quitta la chambre, suivie de près par le chat qui slalomait entre ses jambes nues.
D’ordinaire, Mila dormait totalement nue, ayant la flemme de revêtir un pyjama. Mais maintenant qu’elle avait de la compagnie, elle faisait l’effort de dormir avec un débardeur trop petit pour elle et un shorty révélant toute sa cuisse.

La cuisine-salle à manger était encore plongée dans le noir, les volets filtrant toute lumière. A tâtons, Mila appuya sur l’interrupteur, allumant les spots de la petite cuisine. Paracétamol était pressé, se frottant à ses jambes, donnant ci et là quelques coups de pattes, pressant le pas de sa maman temporaire. Elle se pencha, déversant les croquettes dans la petite gamelle cachée dans un coin du bar. Paracétamol… Ce nom gravé sur la gamelle lui avait fait comprendre à quel point les américains pouvaient être décalé, voire amusants. La boule de poils blanche se jeta sur les croquettes pendant que Mila lui remettait de l’eau.

La rouquine se tourna alors vers la petite horloge accrochée au mur d’en face. Il était vraiment très tôt, devait-elle retourner se coucher ? Non… Elle risquait de réveiller sa nouvelle colocataire. De toute manière, elle se lèverait d’ici peu, elles avaient décidé la veille qu’il valait mieux commencer l’entrainement le plus vite possible. Si elles se levaient assez tôt, la patinoire serait déserte à cette heure-ci. Asya n’avait pas confiance en elle, ou du moins, c’est ce qu’elle laissait croire. Elle était mal à l’aise face aux autres patineurs et à Chicago, la plupart avait déjà prit part à de grandes compétitions, ne faisant qu’accentuer son malaise. Mila avait pensé qu’il valait mieux y aller en douceur, surtout pour ne pas dégouter Asya du patinage ou de la foule. Elle l’avait toujours connu si fragile, surtout vis-à-vis de sa mère. Elle trouvait leur relation un peu étrange d’ailleurs. Quand elle entendait sa camarade parler, elle avait l’impression d'entendre l'écho de sa mère, qu’elle faisait tout par rapport à elle. C’était aussi pour cela qu’elle avait insisté pour qu’elle vienne en Amérique. Peut-être que séparer la petite fille de sa maman l’aiderait à prendre plus confiance en elle, à être plus libre. Elle ne savait pas trop. De toute façon, Mila avait beau avoir un penchant pour le commérage, la situation d’Asya ne la regardait pas. Mais maintenant qu’elle était là, elle avait bien l’intention d’en profiter un maximum.

Elle entendit du bruit dans la chambre. La brunette s’était-elle réveillée ? Combien de temps avait-elle rêvasser ?
Elle alluma la machine à café instantané et regarda silencieusement la liqueur brune couler dans la tasse. D’une manière ou d’une autre, elle devait se concentrer sur le patinage. Ce n’était pas pour flemmarder ou quoi que ce soit d'autre qu’elle avait été envoyée ici. Il y avait aussi une chance pour que Yakov débarque sur le continent d’un moment à l’autre pour voir ce qu’il en était… Surtout que maintenant, il y avait pas mal de ses élèves sur le sol américain désormais.

A peine eut-elle penser cela que la sonnette retentit dans l’appartement.

Mila tourna la tête vers la porte. Qui pouvait venir à une heure pareille ? Certainement pas le concierge de l’immeuble. Ce vieux bonhomme avait beau être grincheux à souhait, il était très respectueux et très à cheval sur la santé. Il ne viendrait jamais la déranger à une heure aussi matinale sachant qu’elle pouvait dormir. Elle posa la tasse sur le comptoir, curieuse.

Sans faire attention à la tenue légère qu’elle portait, elle partit ouvrir la porte.
L’odeur de pâtisseries chaudes au petit matin envahit ses narines et un visage familier se trouvait devant elle. Petite, blonde, les yeux comme deux tourmalines de Paraïba et un gros nœud rouge retenant ses cheveux tirés en une queue de cheval. Sa tête lui disait vaguement quelque chose… Elle n’arrivait pas à se rappeler qui…

- Bonjour.

Visiblement, la blondinette ne s’attendait pas à la voir non plus. Peut-être s’était-elle trompée. Mais pour que son visage soit familier, elle devait l’avoir vu près d’une patinoire, mais où… Et puis, elle avait parlé en russe. Décidément, le matin ne la réussissait pas. Peut-être venait-elle voir Asya dans ce cas. Qui d’autre après tout ? Quoique, elle avait récemment croisé Viktor. Et plusieurs fois Yuri.

... Yuri. Yuri...
Yuri ! Ça y est ! Elle se souvenait ! Cette jeune fille patinait avec elle et Asya en Russie. D’ailleurs, elle était toujours dans les parages quand Yuri était là, elle semblait toujours gênée ou rougissait quand il était dans le coin. Cela avait fait rire Mila, mais elle ne s’en était jamais préoccupée plus que cela.

Doucement elle s’écarta, libérant le passage. Elle sourit en passant une main dans ses cheveux aubruns et lança simplement :

- Entre.

 


Kuroko's Basket RPG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asya Okada
Russie
Russie
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)   Mer 22 Fév - 11:02

ft. Eva & Mila
"Un ami nous comprend au-delà des apparences. Il nous rend justice en toute occasion. Il nous aide à aller, au risque de se perdre, où notre destin nous appelle."

They say the best things in life are unexpected

Cela faisait quelques jours qu'Asya était arrivée aux Etats-Unis. Elle ne s'habituait pas à Chicago, c'était très différent St Petersbourg, trop à son goût. Et puis, parler anglais tout le temps ne lui plaisait pas trop. Elle n'aime pas l'Anglais après tout... La jeune fille n'avait jamais été douée dans cette langue, elle préférait de loin le Japonais, car du fait qu'elle y avait vécu pendant cinq ans, elle le parlait parfaitement.

La jeune fille se tourna dans le lit et fut surprise de ne sentir que du froid. L'appartement ne comportait qu'un seul lit donc, de ce fait, Asya dormait avec sa colocataire, Mila. Elle ouvrit doucement les yeux, s'enroula dans la couette et les referma, bien décidée à faire une grasse matinée. La jeune fille n'avait jamais été douée dans cette langue, elle préférait de loin le Japonais, car du fait qu'elle y avait vécu pendant cinq ans, elle le parlait parfaitement. Asya était venue ici pour travailler le patinage avec Mile et elle le ferait, mais pas aujourd'hui... C'est ce qu'elle aurait bien voulu...

Mila mit en route la machine à café, ce qui réveilla la jeune patineuse. Elle s'assit, repoussa à regret la couette et sortit du lit. Elle chercha un gilet et le mit. Il était beaucoup trop grand pour elle, mais ce n'était que mieux. Asya sortit de la chambre en même temps que la sonnette retentit. Mila alla ouvrir et Asya ne put entendre ce qu'il se dit. Curieuse, elle se dirigea vers Mila et le mystérieux invité. L'odeur de pâtisseries qui flottait dans l'air, fit rappeler à la jeune fille qu'elle avait terriblement faim. Elle entra dans la cuisine et aperçu le ou plutôt la fameuse invitée. Il était beaucoup trop grand pour elle, mais ce n'était que mieux. Asya ne mit que quelques instants à reconnaître la jeune fille malgré les années qui avaient passé depuis leur dernière rencontre.

- E... Eva ?! Que fais-tu ici ? Demanda-t-elle, surprise.

Elle ne s'attendait pas à croiser Eva, surtout ici à Chicago ! Était-elle ici pour un concours de danse ? Non... De mémoire, il n'y en avait pas en ce moment... Bien qu'elle ait arrêté la danse il y a cinq ans, elle savait encore tous les moments de l'année où il y avait des concours. Eva était son ancienne rivale de danse et elle ne l'avait pas revue depuis son départ au Japon.

_________________
Ne confondez pas ma personnalité et mon attitude. Ma personnalité est qui je suis, et mon attitude dépend de qui vous êtes.


Asya vous trompe en #660099.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Kanaline
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2017

MessageSujet: Re: They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)   Jeu 23 Fév - 17:25

They say the best things in life are unexpected
Eva + Asya + Mila
En face de moi se tenait une jeune femme rousse en débardeur et short. Elle devait avoir quelques années de plus que moi et semblait elle aussi étonnée de me voir, ce qui n'était pas étonnant. Elle ne devait pas avoir l'habitude de recevoir des visites à une heure aussi précoce... L'instant de surprise passé, je réalisai que j'avais déjà vu cette jeune femme quelque part, mais ce n'est qu'en l'entendant me dire bonjour en russe que le déclic se fit dans mon cerveau. Elle aussi était patineuse, et son coach était le même que celui de Yuri Plisetsky. Je l'avais croisée à plusieurs reprises depuis mes débuts dans le patinage, mais je n'avais pas vraiment fait attention à elle, sans doute parce que j'étais trop obnubilée par la présence de Yuri.

Pourtant, j'étais sûre de ne pas m'être trompée, c'était bien ici qu'Asya habitait... Est-ce qu'elle vivait avec cette fille ? Après tout, ce n'était pas impossible qu'elles se connaissent... Depuis qu'elle avait arrêté la danse, Asya avait du faire connaissance avec un certain nombre de patineurs.

« Bonjour, » fis-je avec un sourire amical. « Je suis venue voir Asya. Je ne dérange pas, j'espère ? »

La rousse (comment s'appelait-elle, déjà ? Lina ? Mina ? un truc dans le genre...) s'écarta pour me laisser entrer, et je ne me fis pas prier, pénétrant sans attendre dans l'appartement. Une odeur de café chaud flottait dans l'air, se mêlant à celle des pâtisseries que j'avais apportées. Il faisait bon, meilleur qu'à l'extérieur en tout cas... Je déroulai mon écharpe d'un tour et déposai le sachet de la boulangerie sur la table de la cuisine. C'est alors qu'une voix familière retentit.

« E... Eva ?! Que fais-tu ici ? »

Je me tournai dans la direction d'où provenait la voix, et un grand sourire illumina mon visage. Cette silhouette, ces longs cheveux bruns, ces grands yeux bleu-gris, ce teint pâle... ​Même si je ne l'avais pas vue depuis qu'elle avait arrêté la danse, c'est à dire plusieurs années auparavant, je n'eus aucune difficulté à la reconnaître. ​

« Asya ! » m'exclamai-je, ravie, en lui sautant dessus pour la serrer dans mes bras.

Comme à mon habitude, je me montrai plus que démonstrative, mais Asya connaissait cette facette e ma personnalité, et je ne pensais pas la surprendre plus que ça. Je l’étreignis ainsi pendant quelques secondes avant de reculer d'un pas, mes mains posées sur les épaules de la petite brune.

« Je suis venue te voir, bien sûr ! Quand que j'ai appris que tu étais à Chicago, toi aussi, je me suis dit que ce serait sympa de te rendre une petite visite. J'ai demandé ton adresse au Centre, et hop ! me voilà. »

​Je la lâchai et ​m'assis sur la première chaise qui me tomba sous la main.

« Je voulais te faire une surprise... et c'est réussi, non ? »​

Je fis un petit sourire satisfait.

« Oh, et j'ai amené ça, aussi, »​ ajoutai-je en attrapant le sac que j'avais posé sur la table pour le mettre en évidence. « Des pâtisseries, »​ expliquai-je. « C'est bien l'heure du petit-déjeuner, non ? »​

Fidèle à moi-même, j'étais pleine de bonne humeur... et bavarde.

_________________
If I talk real slowly, if I try real hard. To make my point dear, that you have my heart. Here I go, I'll tell you what you already know. If you love me, with all of your heart. If you love me, I'll make you a star in my universe. You'll never have to go to work. You'll spend everyday, shining your light my way. I'll tell you what you already know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)   

Revenir en haut Aller en bas
 
They say the best things in life are unexpected (Asya & Mila)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Unordinary Life
» Life
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: We were born to make history :: Etats-Unis :: Chicago-
Sauter vers: