Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Madelaine De Fleur-Ville
France
France
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 16:07

Madelaine A. De Fleure-Ville
© Heroine - Amnesia.




Id card
PRÉNOM • Madelaine Adélaïde ❄ Maddie pour les intimes
NOM • De Fleure-Ville ❄ Avec le combo du prénom, on se croirait dans les malheurs de Sophie.
SEXE • Princesse depuis sa naissance
ÂGE • 15 ans ❄ Elle est née le 14 février 2002
GROUPE • Patineurs
ORIENTATION SEXUELLE •Elle aime les garçons. Tout les garçons.
PROFESSION • Lycéenne et patineuse artistique ❄ Bon, ça c'est depuis peu


Capacités & faiblesses
Madelaine, elle est encore toute nouvelle dans le monde de la glace. Elle patine depuis longtemps pour s’amuser, mais elle n’est sérieuse que depuis quelque années. Trois pour être précise. Et elle a encore énormément de chemin à parcourir.

Elle est tellement jeune, et il y a encore tellement de choses qu’elle ne maîtrise pas… C’est normal, on ne s’appelle pas tous Yuri Plisetsky.

Madelaine est gracieuse, délicate, ses nombreuses années où elle fut forcée de suivre des cours de danse classique pour faire plaisir à maman l’ont beaucoup aidée. Elle sait naturellement comment placer ses bras et ses jambes, elle a un port de tête digne d’une princesse. Elle est souple aussi, extrêmement même. Elle réussie les figures les plus compliqués sans le moindre soucis, parce qu’elle a aussi un grand sens de l’équilibre.
Elle a un don pour faire passer les émotions, son visage sait se faire charmeur ou triste, elle sait séduire et captiver le public.

Oui, Madelaine a tout pour devenir une grande figure du patin. Et pourtant…
Elle n’a pas confiance. Ni en elle, ni en son partenaire. Elle a peur de faire une mauvaise chute, de tomber, de ne plus jamais pouvoir patiner. C’est une véritable angoisse qu’elle doit vaincre à chaque saut, à chaque fois qu’elle doit se laisser porter par son binôme… Elle l’adore, elle ne doute pas de lui… Elle doute d’elle. Et si elle se positionnait mal ? Et si elle ne se réceptionnait pas comme s’il le fallait ? Et si… Trop de 'si'. Il lui arrive souvent de s’arrêter nette au moment où elle doit se lancer, tétanisée. Elle se fait sévèrement remonter les bretelles après, mais son coach arrête bien vite en la voyant se mettre à pleurer… Mais ce n’est pas de sa faute, ce n’est pas parce qu’il est en colère qu’elle pleure. Elle pleure parce qu’elle est stressée. Elle pleure parce qu’elle en a marre d’elle-même. Parce que cette peur la ronge et l’empêche de faire ce qu’elle aime. Et ce n’est pas qu’elle qui finit pénalisée. C’est aussi son partenaire.  

Physique


Madelaine ne passe pas sa vie devant son miroir, tout simplement parce qu’elle n’aime pas ce qu’elle y voit. Elle est banale. Trop banale. Elle ne sait pas se trouver de qualités, et ne sait pas voir le beau chez elle.

Elle sait qu’elle a une taille moyenne pour une française, un mètre soixante-huit, et pourtant, elle se trouve petite. Tout ça parce que ses amies l’ont toujours dépassée d’une dizaine de centimètres au moins. Il ne faudra donc pas s’étonner la voir se plaindre de sa si « petite taille », ni de la voir perchée sur des talons haut, malgré son jeune âge. Elle sait qu’elle est petite, mais elle ne voit pas que c’est jambes sont paradoxalement longues, et fine. Elle a peut-être un peu trop de cuisses, mais ce n’est pas excessif. Ça ne se voit que quand elle s’assoit de toute façon.
Elle a le ventre plat, la taille marquée, des hanches parfaites… Mais elle n’aime pas son corps. Elle se trouvera toujours un peu trop grosse, et surtout, elle se plaindra toujours d’être aussi plate. Mais encore une fois, elle ne l’ai pas tant que ça. Elle aurait pu être contente de son bonnet B si elle n’était pas entourée de jeunes filles aux courbes beaucoup trop généreuses. Ses épaules sont un peu carrées, mais ça ne se voit pas tant, et ses bras sont aussi longs et fins, terminés par des mains délicates aux longs doigts de pianiste. Ce n’est pas important, mais ses ongles sont toujours parfaitement vernis et manucurés.

Madelaine, elle a grandi avec une grande soeur blonde aux yeux verts, des amies rousses, ou brune aux yeux bleus. Ce qu’elle en a retenu, c’est qu’elle paraissait fade à coté d’elle. Elle à les cheveux bruns, elle vient de les couper, mais elle ne remarque pas les magnifiques reflets roux qu’ils prennent à la lumière du jour. Elle a de grands yeux noisettes en amandes, qui pétillent quand elle est heureuse et qui s’emplissent -trop facilement- de larmes quand elle se sent mal, et elle ne remarque pas leurs éclat miel ambré quand elle est au soleil. Ses cils sont longs et naturellement recourbés, ses joues rosées, ainsi que ses lèvres ni trop fines, ni trop pleines. Elle a un visage de poupée, une beauté pas si banale que cela pourtant. Mais elle est trop occupée à se dévaloriser pour le remarquer.

Sa garde robe se constitue principalement de jupes, de shorts et de robes , n’importe quoi de court, et de pulls à manches très longues dans lesquels elle nage presque. Elle aime être à l’aise pour bouger -pour pouvoir s’endormir un peu partout aussi.
Quand il fait froid, elle porte du noir ou du gris, parfois du marron ou du violet. Quand le soleil brille, elle se permets plus de couleurs, pour égayer un peu la vie des gens autour d’elle. Elle aime porter du blanc et du rose, qui est d’ailleurs sa couleur préférée -oui, c’est cliché- et elle aime être féminine, sans pour autant vouloir grandir trop vite. Elle ne suit pas vraiment les modes autres que celles asiatique, elle se sent mal à l’aise en dévoilant trop de peau, et se sent mieux dans un style overly-cute que dans des vêtements trop provocateurs et sexy.


Caractère


Son caractère ? Elle n’en a pas vraiment… Elle aime se faire discrète, passer inaperçue. Elle déteste se faire remarquer -sauf sur la glace évidemment, parce que là, c’est une tout autre histoire.

La Madelaine de tout les jours est assez timide, rougissant dès qu’on lui adresse la parole. Elle a du mal à aller d’elle même vers les gens, mais elle est gentille malgré tout et n’hésitera pas à aider ceux qui en ont besoin. Paradoxalement, même si elle est timide et qu’elle n’ose pas réellement se faire des amis, il est très facile de converser avec elle. En effet, la jeune fille s’ouvre rapidement, et arrive à se mettre à l’aise -pas trop non plus, elle reste polie. Elle est serviable et amicale, peut-être un peu trop. Madeleine elle est de loin de celle qui font passer les autres avant et qui n’osent pas dire non. Comme elle n’a pas très fort caractère, il est très facile de la démoraliser, et sa faible confiance en elle en font une proie facile pour toutes celles et ceux qui désireraient l’embêter où lui faire du mal. Madeleine est extrêmement sensible aussi, elle à la larme facile, alors elle passe très souvent pour une chouineuse, mais elle ne supporte pas de ne pas être parfaite… Elle veut juste être aimée de tout le monde, et elle croit naïvement que c’est possible -mais elle est jeune, laissez lui le droit de rêver-

Sur la glace, c’est autre chose. La petite brune devient plus égoïste et moins conciliante. Elle a enfin réussi à atteindre le niveau nécessaire pour entrer en compétition, elle ne laissera personne lui voler sa place. À la patinoire, elle n’accorde que rarement sa confiance, elle ne veut pas être trahie… Le seul à qui elle confierait sa vie -et littéralement, parfois, c’est ce qu’elle fait- c’est son partenaire. Elle a beau être timide et effacée, elle aime quand le froid l’enveloppe et que les projecteurs font briller les strass de ses justaucorps. Elle aime entendre la musique et danser en accord avec elle. Elle aime entendre les applaudissement qui lui sont réservés… Enfin, pas qu’a elle, mais aussi à son partenaire. C’est peut-être lui qui la rassure et qui lui donne cette assurance et cette force. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds par les autres patineuses, elle est peut-être toute nouvelle dans la compétition, mais ça ne veut pas dire qu’elle en ai moins douée. Elle a conscience de ses points forts, mais aussi de ses points faible quand elle patine, et elle se fait violence pour combattre ses peurs, mais elles finissent toujours par prendre le dessus. Elles finissent toujours par l’avaler. Il n’est pas rare de la retrouver dans un coin, seule, et en larmes après les compétitions. Elle ne sait pas se dégager du stress autrement que comme ça.


Histoire


Tout a commencé avec la naissance de Madelaine, le quatorze février deux mille deux. La petite est née en France, dans une petite ville du sud, tout comme sa soeur avant elle, et leur mère encore des années plus tôt.

La grande soeur de Madelaine n’est pas beaucoup plus agée, elle a aujourd’hui dix-sept ans, et s’appelle Camille -quand on vous disait que la maman avait un soucis avec les malheurs de Sophie, ce n’était pas juste comme ça. Les deux enfants ont donc grandi ensemble, soudées comme on ne pourrait pas plus l’être.

Maman et papa était très exigeant, l’un médecin, l’autre avocat, et c’est très tôt que les filles durent se mettre au travail pour être à la hauteur de toute les espérances de leurs parents. École bilingue, cours de piano, de violon, de danse classique… Rien n’était trop beau ou trop cher pour qu’elles deviennent de vrais prodiges dans un domaine. C’était facile pour Camille, elle était intelligente, douée pour tout, gracieuse, studieuse… Elle le su très tôt, elle allait suivre les traces de maman et devenir chirurgien elle aussi. C’était plus compliqué pour Madelaine, on la retrouvait souvent dans ses livres, à rêvasser au lieu de faire ses devoirs… La seule chose pour laquelle elle était douée, c’était l’anglais -pourquoi ? Mystère- et elle devient très rapidement fluente dans cette langue. Elle savait jouer du piano aussi, elle n’était pas mauvaise, mais tout les compliments allait à sa soeur… Mais Madelaine ne la haïssait pas pour autant, bien au contraire. Sa soeur, elle l’aimait plus que tout, c’était son modèle, sa moitié… C’était fusionnel entre elle.

À l’âge de sept ans, Camille à voulu commencer à patiner, et c’est tout naturellement que Madelaine voulu la suivre. Il était hors de question qu’elles soient séparées. Elles arrêtèrent le ballet, et posèrent le pied sur la glace pour la première fois. Et comme d’habitude, c’est Camille que l’on remarqua. Toutes les éloges étaient pour elles, et ça allait très bien à Madelaine de rester dans l’ombre de sa soeur. Après tout elle y était habituée maintenant.
Elle admirait le talent de sa soeur, et elle savait que Camille s’était fixée pour but de passer professionnelle un jour. Parce que la grande avait cet esprit de compétition, alors que la plus petite préférait le calme -et qu’elle ne tenait absolument pas le stress aussi. Camille patinait pour être la meilleure, Madelaine pour se sentir bien. Le froid environnant et le bruit des patins sur la glace, tout depuis l’odeur de glace artificielle au vent qui lui caressait le visage lorsqu’elle patinait avait un effet apaisant sur elle. Elle ne voulait pas qu’on la remarque -où peut-être que si, secrètement- non, elle voulait juste… Profiter du temps qu’on lui donnait. Parce qu’elle savait bien que ses parents finiraient par la rappeler à l’ordre. Elle voyait bien que les notes suivaient de moins en moins, que les professeurs se plaignaient de plus en plus. Elle savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’on lui impose d’arrêter le patinage.

« A quoi bon continuer alors que tu n’es pas la meilleure ? Concentre toi sur tes études plutôt. »

C’est comme ça qu’elle avait dû arrêter les piano, puis le dessin, puis tout ce qu’elle avait fait jusque là.
Encore une fois, ce n’est pas qu’elle était mauvaise, juste que sa grande soeur avait quelque chose en plus.

Il y a trois petites années, quand Camille avait quatorze ans, et Madelaine douze, la plus grande fut sélectionnée pour participer à sa première compétition. Enfin, après tout les efforts qu’elle avait fait. Vraiment, tout le monde dans la famille était heureux pour elle. Il fut décidé qu’elle patinerait en couple.

Malheureusement, cela ne dura qu’un an avant que Camille ne se blesse. Un saut raté, une mauvaise réception, une entorse trop grave. La décision du médecin fut irrévocable : C’était fini pour elle.
Au début ça allait. Elle était juste déçue que tout ses efforts soient balayés aussi facilement à cause d’une seule chute, mais elle agit avec maturité. Pleurer et déprimer ne servirait à rien. Ça ne lui rendrait pas plus la possibilité de patiner de nouveau.
Au contraire, ça affecta énormément Madelaine, après tout, elle avait toujours tout fait pour faire comme sa soeur, alors maintenant… Elle était tiraillée entre son envie de continuer à patiner, et celle d’abandonner, pour rester avec sa soeur, pour ne pas lui rappeler qu’elle, elle pouvait continuer. Elle le lui à demander, si elle voulait qu’elle arrête. Mais Camille avait sourit :

« Non, je sais que tu aimes patiner, je ne t’ai jamais sourire autant que sur la glace. Amuse toi à ma place d’accord ? »

Camille était une sainte, un ange tombé du ciel. Évidemment qu’elle allait dire ça. Jamais elle ne nuirait au bonheur de sa soeur. Jamais. Enfin, c’est ce que tout le monde croyait.

Après le départ de Camille, on commença à s’intéresser de plus près à Madelaine -qui n’aimait pas forcément ça- parce qu’après tout, c’était la petite soeur de la grande Camille de Fleur-Ville, celle qui était considérée comme la prochaine grande figure du patinage artistique français. On commençait à se dire que la petite n’était pas si mauvaise, même plutôt douée. Qu’elle pourrait facilement égaler le niveau de sa soeur si on s’intéressait un petit peu plus à elle. On l’entraîna mieux, elle redoubla d’effort pour être à la hauteur de Camille, pour que celle-ci soit fière. Elle commença les compétitions elle aussi, d’abord toute seule, puis on lui proposa de prendre la place de sa soeur. C’était même l’ancien partenaire de Camille qui était venu le lui proposer. Il lui dit qu’elle devrait s’entraîner sans relache, encore plus dur, mais qu’elle avait le potentiel pour surpasser celle qui était son modèle. Elle hésita longtemps, elle voulait accepter, mais encore une fois, elle avait peur de blesser son aînée.

« Je refuse. On ne s’intéresse à toi que parce que tu es ma soeur de toute façon. Au final, ça t’aura bien profité, que j’ai un accident… »

C’est ce que Camille avait dit quand Madelaine lui en parla. Et la petite aurait pu se mettre à pleurer si elle n’avait pas été aussi choquée. Elle ne s’attendait pas à ce que sa grande soeur soit tout sourire, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi méchante non plus. Elles finirent par ce disputer assez violemment, Camille n’avait jamais été du genre à prendre non pour une réponse.

« J’ai dit non, alors ce sera non Madelaine ! Fais ça, et je te jure que tu ne seras plus ma soeur. J’ai jamais voulu d’une soeur de toute façon, j’aurais été mieux fille unique. »

Pour la première fois de sa vie, Madelaine ne montra pas ses sentiments. Elle resta de marbre, en hochant la tête.

« Très bien, alors nous ne sommes plus soeurs. »

Pour la première fois, elle fut égoïste. Pour la première fois, elle fit passer ses désirs avant ceux des autres.
Rapidement, elle fit les démarches pour partir s’entrainer aux États-Unis, loin de sa famille, loin de Camille. Pas parce qu’elle était blessée, mais parce qu’elle ne voulait pas faire encore plus de mal à sa grande soeur. Elle ne voulait pas qu’elle la voit tout les jours rentrer de l’entraînement, qu’elle l’entende parler pendant des heures de ce qu’elle avait appris. Elle avait beau en vouloir à Camille, elle ne supporterait pas de la blesser encore plus. Parce que des deux, c’est sûrement elle qui avait le plus souffert.


Derrière l'écran
PSEUDO • EunBiased_
SEXE • Fille !
ÂGE • La majorité
DOUBLE COMPTE ? • Non
PRÉSENCE SUR LE FORUM • Je passerais chaque jour !
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? • J'ai tapé Yuri On Ice RPG sur google, tout simplement.
AUTRE • Je sais pas quoi rajouter. Du tout? Alors euh... Heart Heart ! :send winks to everyone:

© renako_dream


Dernière édition par Madelaine De Fleur-Ville le Mer 18 Jan - 23:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuri Plisetsky
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2016

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 16:37

Madeleine. Je t'aime.

Sinon bienvenu à toi, bonne chance pour ta fiche.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 16:43

XDDD J'étais certain que Yurio allait dire un truc adorable par rapport à ton prénom !!

Et vu que j'ai un relation très étroite avec les madeleines, je ne peux qu'aimer aussi !!! Madeleine is my life

J'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire de ton personnage ! Courage pour ta fiche !

Par contre ton pseudo est écrit Madelaine et sur ton topic c'est Madeleine. Une petite erreur quelque part ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Madelaine De Fleur-Ville
France
France
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 21:05

Yuri : Je t'aime aussi, tu peux en être sûr. Merci beaucoup en tout cas, j'essaierais d'être à la hauteur de cet amour.
     + J'aime ton avatar, il est tellement epic. Je meurs.

Viktor : Yurio ne dit pas de choses adorables, il est adorable, nuance. Haha, vous m'aimez déjà autant que ça, si c'est pas adorable ? Pour la faute, j'écris sur mac, et cet abruti refuse de concevoir que le prénom Madelaine avec un 'A' existe. Du coup il me le corrige automatiquement en madeleine comme le gâteau D: Et j'avoue j'me suis pas relue parce que j'avais un blablacar à prendre -vous connaissez maintenant ma vie oui-.
Merci beaucoup à toi aussi, j'espère ne pas vous décevoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Ackerman
France
France
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 21:59

Bienvenue Madelaine ! =)

Ton avatar est trop mignon, j'adore ♥

Bon courage pour ta fiche ! =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madelaine De Fleur-Ville
France
France
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 22:28

Merci Thomas ! Je te rejoindrais bientôt sur le rang des français !
Et merci pour l'avatar, je suis allée le chercher sur internet -j'ai aucun talent en graphisme c'est désespérant-
J'essaierais de finir rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Babicheva
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Dim 15 Jan - 22:31

Bienvenue la miss ! Enfin un peu de jeunesse, ça fait plaisir à voir ;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madelaine De Fleur-Ville
France
France
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Lun 16 Jan - 11:13

Mila ! Merci, je viendrais vous embêter avec ma jeunesse haha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkachin

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Ven 20 Jan - 8:52

Coucou Maddie, on s'occupe de ta fiche à valider rapidement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madelaine De Fleur-Ville
France
France
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 15/01/2017

MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   Ven 20 Jan - 10:44

Pas de problèmes, prenez votre temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MADELAINE ❄ Everything is on the other side of fear (FINIE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Weiß Side B - Shôko Oomine & Koyasu Takehito
» The Blind Side ( Sandra Bullock )
» Rolex Submariner ref 5512 Up side down
» THE OTHER SIDE OF THE WIND, le dernier film de Orson Welles enfin à l'écran?
» [fantastique]Dark-Side (1er jet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: Administratif :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: