Yuri on ice RPG

un forum de RPG basé sur l'animé Yuri on ice !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arita Fakuza
Russie
Russie
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 12/01/2017

MessageSujet: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Jeu 12 Jan - 15:25

Arita Fakuza
© Grell - Black Buttler




Id card
PRÉNOM • Arita
NOM • Fakuza
SEXE • Femme
ÂGE • 29 ans
GROUPE • Coach
ORIENTATION SEXUELLE • Allez savoir...
PROFESSION • Entraîneuse et professeur de ballet


Capacités & faiblesses
~> Je ne suis malheureusement plus patineuse. Je l'ai été oui, mais c'est un chapitre plutôt gênant de ma vie m'voyez...

Physique



Haha... Vous allez rire du genre de diva à laquelle je peux ressembler... le genre hermaphrodite.
Mon visage comme ma posture et mon style vestimentaire pourraient aller aussi bien aux hommes raffinés qu'aux dames élégantes. J'ai d'ailleurs beaucoup intrigué là dessus dans ma carrière de patineuse... chez les hommes. Et oui, la confusion est très facile quand je me permets d'en rajouter. Sans compter qu'il m'arrive de me balader avec un style plus proche du masculin que du féminin.
J'ai le visage fin d'un teint de porcelaine, les cheveux très longs d'un rouge sang, les yeux d'un vert émeraude et le corps d'une maigreur squelettique digne des mannequins. Mais n'allez pas imaginer que je vais délaisser ma profession pour quelques morceau de tissus bien cousus! Non non et encore non!
Mon corps reste assez musclé pour être celui d'une sportive (du domaine artistique je précise!) sans pour autant altérer la grâce féminine qui découle de ma démarche car musculature reste fine et discrète, la perfection je vous le dis!


Caractère



Dimitri Caranov, ex fiancé:
"Ne vous approchez pas de cette folle...c'est tout. En plus, sa gosse doit être comme elle, quelle horreur"
Dana Fakuza, cousine:
"Arita? C'est une crème avec les personnes qu'elle aime! Bien sûr elle ne vient pas vers les inconnus d'elle-même, on ne dirait pas qu'elle est si timide n'est-ce pas? *glousse* Mais sinon je sais qu'elle prend facilement de haut les personnes de son domaine, patinage comme ballet (mais surtout patinage) et qu'elle n'accepte que très peu d'élèves, seulement les meilleurs qu'elle dit".
Anniva Aguila, ancienne élève:
"M'dame Fakuza? Ah... elle est... spéciale, mais très gentille quand on lui a prouvé sa valeur et sa rigueur."

Attendez attendez? Vous allez tous les croire là? Sérieusement? Parce que je ne me connais très bien que moi-même voyons! Personne ne peut décrire le style, la déférence et les efforts que je fais pour paraître bien en société!
Premièrement, je ne tiens à ne parler qu'aux meilleurs. Et par meilleurs, je parle de ceux qui sont passionnés par ce qu'ils font et que cela peut se ressentir sur la glace ou/et le parquet. Je veux des étoiles dans les yeux et des pincements de coeur... sinon, c'est que vous n'avez rien à faire dans ce domaine. Et comment j'ai pu l'apprendre à d'autres jeunes filles?
Et bien... c'est assez simple. Avant de passer à toute la technique de la danse, elles doivent arriver à suivre mon entraînement personnel de musculation et d'étirements, chez moi, pendant un an.
Ah... j'en ai brisé des futures carrières foireuses... Nombreuses sont encore à me dire que je suis horrible et que je n'ai pas de compassion pour les personnes ne "développant pas assez vite leur talent". Mais c'est ridicule! Leur talent naîtrait de lui même avec leur passion combinée à mon entraînement! J'en ai fait ma vie, une de mes seules raisons de vivre... avec Aniva.
Par contre, une fois la valeur prouvée, je peux vous éventuellement vous considérer comme un être humain. Puis, avec votre talent, je verrais si je peux compter sur vous comme d'un égal... mais c'est à voir...

Je vous ai parlé de Aniva? C'est ma fille. Une adorable demoiselle de 10 ans, gracieuse comme sa maman. Elle a hérité de mes cheveux et de mes yeux. C'est mon second monde, celui de ma maison. Malheureusement, la glace ne l'inspire pas autant que moi, elle préfère les ballerines aux patins même si c'est un sport qui la "diverti". Très timide, elle me donne l'assurance nécessaire pour remonter les nombreuses pentes de la vie, aussi glissantes soient-elles. Que voulez-vous? Je suis une princesse des glaces, tomber devant mon enfant serait une honte!


Histoire



Tout ce que j'ai vécu?! Vraiment?
...
Oulà, sort la boisson énergisante mon chou, ça va prendre du temps!

*Sort une cigarette* Quoi? J'suis chez moi.
Bref, je suis née en Russie, une dure nuit d'hiver. Ma génitrice n'y a pas survécu et mon père m'a toujours détesté pour ça. Je n'ai donc connu ni l'un ni l'autre. Pas de chance diront certains, vu ce que le "survivant" était, je dirais que j'ai surtout eu beaucoup de chance. Tu vas voir...
Les orphelinats en Russie, c'est l'élevage à la dure. On vous traite comme des animaux qu'on étiquette et soigne plutôt quand il va y avoir des potentiels futurs parents.
On nous "propose" à l'adoption à partir de nos cinq ans. Une chance, j'ai de suite été adoptée, les parents me trouvant trop "mignon". Oui, déjà là je ressemblais à un garçon manqué. Pas étonnant que l'on ai voulu de moi en tant que garçon. Mais quand ils ont su que j'étais une fille, ma future mère a insisté pour que je sois leur enfant.

Les Fakuza sont une famille adorable en plus d'être riches. C'est une famille asiatique qui a emménagé en Russie pour leurs meilleures conditions financières (une histoire de taxes à ce que j'ai compris). Tu vois que je suis mieux tombée au final, comme un chaton sur ses quatre pattes!
Tout mes désirs ont été exaucés, des besoins les plus simples comme au début (je ne te dis pas ma tête la première fois que j'ai goûté une meringue!) aux désirs les plus complexes, des vêtements sophistiqués que je me prenais à dessiner dans mon jeune âge. Je faisais cela parce que je n'avais pas vraiment m'amis car mon éducation était privée. A l'école, les autres me regardaient souvent de haut et je ne su jamais m'approcher d'eux pour leur parler.
Bien sûr, après un moment, on s'en lasse de tout ces désirs réalisés immédiatement.

J'étais devenue une distinguée petite dame du haut de mes dix ans quand j'ai vu pour la première fois le patinage artistique à la télévision. Ce fut une révélation!
Père et mère m'ont de suite inscrite à un cours de patin à glace et j'ai pu commencer trois fois par semaines. Ce que je ne pouvais faire me rendaient dingue. Moi qui avait toujours eu tout tout de suite, je ne pouvais pas faire ce que je voulais tout de suite. Ma chambre se transforma en garde robe et ma garde robe se transforma en salle de sport miniature.
C'était devenu une obsession, devenir ce que je souhaitais. Curieusement, je crois que ce sont Père et mère qui m'ont éduquée ainsi pour que je devienne si obsédée par mes performances. Bien sûr, ils furent vite fiers de ma passion et de ma détermination.

C'est du haut de mes treize ans que j'ai commencé à comprendre une chose. Que les personnes qui sont passionnée peuvent tout faire, vraiment tout faire. J'étais devenue plus amère avec les autres élèves. Ceux qui me regardaient de haut autrefois, c'était eux que je voyais tout petits. Les gens passionnés ne sont pas du commun des mortels et je n'ai pas à m'abaisser pour leurs beaux yeux.
Le plus fatal, c'était en patinage chez les filles. Mon dieu, quel ramassis de pleureuses que j'ai du côtoyer, avec l'éducation que j'ai eu, elles passaient pour du flan. D'un talent tout à fait improbable pour le manque d'élégance en plus! Jamais elles ne travaillaient en dehors des cours, parce qu'elle n'était pas passionnées. C'était un passe-temps pour elles, un jeu.
C'est ainsi que je me suis inscrite chez les hommes en junior pour mes premières compétitions. Père et mère ne l'ont su que plus tard mais il était trop tard pour en changer à ce moment, ils m'ont donc soutenue. Comment me direz-vous? Et bien, les médecins sont de ceux qui apprécient les bonnes surprises, celles avec des beaux morceaux de papier verts.

Là, j'avais du challenge! Là, je me sentais avec d'autres passionnés qui donnaient tout sur la patinoire! Je pus enfin côtoyer des personnes sans avoir honte. Mon physique peut développé pour une femme à cette époque m'a permis de rester discrète au début de ma carrière.
C'est là que j'ai connu Dimitri. Un passionné lui aussi... du moins, je pensais à l'époque. Il était le premier à avoir découvert que je n'étais pas un homme. Et il s'est déclaré un amour pour moi aussitôt. Cependant, il me connaissait en temps qu'homme discret et réservé... pas en tant que la femme bavarde et dynamique que je suis derrière.

Mais voilà qu'arrivait l'âge où les atouts féminins se dévoilent comme un bouton s'ouvre en rose. Dieu merci, ma poitrine resta faible mais les vêtements moulant que l'on faisait porter aux garçons pour les compétitions devenaient un vrai problème. Dimitri m'a aidée notamment pour mettre des bandages autour de ma poitrine. C'était un allié indispensable à l'époque.
Je devenais de plus en plus souvent anxieuse, à crier sur les autres patineurs de mon entraîneur quand ils faisaient des erreurs, à ne tolérer aucune remarque sur mon caractère ou ma performance... tu l'auras deviné, j'étais devenue une femme.
Quand j'ai commencé les compétition en senior, je me suis de suite fait remarquée pour mes tenues excentriques que j'avais moi-même dessinées mais qui ne posaient néanmoins aucune entrave dans mes mouvements.
C'est à cette période que Dimitri et moi avions commis l'irréparable. Ce qui a brisé ma carrière et nous a entraîné dans ce qui nous avaient séparés.

J'ai appris que j'étais enceinte pendant une visite médicale de routine juste avant une compétition. Ce fut le choc. 19 ans et me voilà déjà à pondre...
Initialement, j'avais fait le choix de l'avortement et j'avais commencé la saison enceinte de deux mois. Cependant, après de longues discussions avec mes parents et les quelques amies que j'avais su me faire à l'école (mais qui ne regardaient pas le patinage, elles ne savaient donc pas pour ma carrière avant ce jour là), j'ai décidé à le garder. C'est avec cette décision que Dimitri et moi nous sommes disputés à de nombreuses reprises. Notre amitié comme notre amour s'était rompu sur cette dernière note... enfin, je croyais à l'époque.

J'ai donc arrêté la compétition en plein milieu, faisant croire à mon entraîneur que j'avais une inclusion intestinale à opérer d'urgence. Oui, ça avait marché au début. Mes parents avaient assez d'argent pour que j'aie une chambre individuelle dans un hôpital pour faire croire que j'étais bel et bien dans un sale état. Six mois à rester planquée dans un hôpital, j'ai passé mon temps à dessiner des tenues pour bébés. Je me suis même mise au tricot. Je l'attendais ce bout de chou mine de rien...

Le jour de l'accouchement a été cependant horrible. Pas l'accouchement en lui-même... mais quelques heures après.
Une équipe de télévision c'était glissée jusque ma chambre d’hôpital, suivie de Dimitri.
Vous aurez compris, je suis redevenue la femme horripilante, bavarde et au caractère bouillant... en public et en direct à la télévision cette fois... Tu l'auras compris mon chou, c'était fini pour moi le patinage, tout comme la carrière de ce cher médecin dont les billets n'ont pas suffit pour faire taire les médias.
N'étant qu'à ma seconde saison en senior, je n'eus pas vraiment eut le temps de me faire un grand nom. Je ne suis donc passée que sur quelques petites presses à scandales, les journaux plus populaires ne me consacrant qu'un petit coin de page sans plus. Quelques personnes iront même dire que cette rumeur est fausse et que je suis bien du genre opposé. Mais je n'ai pas démenti, j'ai laissé couler tout comme je me suis laissée couler dans un début de sombre décadence.

J'ai passé deux ans à juste élever ma petite Aniva avec mes parents. J'étais ravagée mais je devais rester forte pour ma fille. J'ai ensuite ouvert une petite école de ballet pour jeunes filles en louant un local puis, avec le succès qu'à connu "Miss Fakuza", mon école eut de plus en plus d'élèves.
Cinq ans plus tard, j'avais une grande salle avec des apprenties si bien que je ne venais plus que pour les cours particuliers des plus talentueuses.

Et maintenant, je suis de retour avec l'ambition d'enseigner tout ce que j'ai pu à des patineuses prometteurs, ces passionnés d'aujourd'hui qui méritent qu'on les poussent à leur apogée.


Derrière l'écran
PSEUDO • Vous pouvez m'appeler Rune... ou maître B)
SEXE •I'm a girl
ÂGE • 22 (rho la vieille!) *sort son fouet* (j'ai rien dit...)

DOUBLE COMPTE ? •Nope
PRÉSENCE SUR LE FORUM • En fonction des études
COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? • J'étais sur le forum de DN rpg puis j'ai vu la vignette... et comme toute bonne fan girl de cet anime, je suis venue voir
AUTRE • blah

© renako_dream


Dernière édition par Arita Fakuza le Dim 15 Jan - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Nikiforov
Russie
Russie
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 29/11/2016

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Ven 13 Jan - 7:08

Coucou ! Bienvenue sur le forum !
Quel choix intéressant d'avatar !!! Et en faire une personne qui dissimule son sexe c'est intéressant

Haaa le titre de ta presa ... Indo< 3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yurionicerpg.forumactif.com
Makkachin

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Ven 13 Jan - 8:50




Encore un effort !




Avis de Viktor
N'abandonne pas !
La fiche est plutôt bien écrite mais je reste sur ma faim concernant le caractère. En définitive on n'en sait plus sur le mental de son personnage par son histoire que par la partie " caractère " qui sert pourtant à détailler tout. J'aimerai donc que tu développes davantage ce point trèèèèès important. D'autant que vu ton perso, y a à dire !

C'est beaucoup moins important mais le physique aussi devra être détaillé.

Pour le reste je suis en accord avec Yuri et j'aimerai que tu éclaircisses un peu comment ta demoiselle a pu concourir en compétition masculine sans s'attirer d'ennui. De plus, tu dis que les journalistes sont venus dans sa chambre quand elle était enceinte, ça a du remettre en question toute sa carrière et dans le domaine du sport on sait à quel point ce genre de tricherie peut faire tâche d'huile. J'aimerai davantage de détail sur cette période et les répercutions dans le milieu du patinage artistique.

Courage ^^ tu y es presque


Avis de Yuri
Tu y es presque !
Alors la fiche en elle même est bien écrite, mais il y a quelques petits soucis quand même.
Au niveau du caractère et du physique il n'y a pas du tout le nombre de mots demandés, il faudrait élaborer un peu plus.

Ensuite au niveau du nom du personnage. Pour moi ça a une connotation très asiatique, mais les parents sont russes. Il faudrait soit changer de nom, soit expliquer le pourquoi du comment.
Pour le fait qu'elle commence sa carrière chez les hommes. J'ai un doute. Les athlètes sont suivi par leurs propres médecins, mais lorsqu'ils font parti d'une fédération (ce qui est obligatoire pour les compétitions) je ne sais pas s'ils n'y a pas d'autres médecins aussi...

Hmm, on va dire que j'accepte, mais il faudrait que les parents soudoient le médecin ou quelque chose pour expliquer qu'il ne divulgue pas qu'elle est une fille. Parce que bon, il risque sa carrière aussi lui xD

Voila, au final il n'y a pas grand chose à modifier =)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arita Fakuza
Russie
Russie
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 12/01/2017

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Dim 15 Jan - 18:46

Voilà voilààààà :)
J'ai essayé de compléter le caractère.
Pour le physique je ne sais pas trop quoi rajouter alors j'ai juste étoffé un peu.
Et pour l'histoire, j'ai juste justifié le passage chez les hommes par corruption du médecin puis découverte de son genre = fin de carrière (je n'ai peut être pas assez bien formulé pour que ça soit assez évident) et enfin, comme elle n'avait fait qu'une saison et demie, elle n'a pas eu beaucoup d'impact sur le "monde" du patinage, juste un scandale temporaire encore réfuté par ces peu nombreux fans de l'époque.

Voilàààà <3

_________________
LA PROF EST LAAAA ♫ Un à la fois pour les sollicitations je vous prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mila Babicheva
Russie
Russie
avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 20/12/2016

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Dim 15 Jan - 18:48

Welcome Grell :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arita Fakuza
Russie
Russie
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 12/01/2017

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Dim 15 Jan - 18:51

Merchi très chère :3

[Et j'ai fini les rectifications... je crois x)]

_________________
LA PROF EST LAAAA ♫ Un à la fois pour les sollicitations je vous prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkachin

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Mar 17 Jan - 10:12

Okiii ^^
On passe rapidement pour achever la validation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkachin

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/11/2016

MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   Ven 20 Jan - 8:56




Tu es validé(e) !




Avis de Viktor
validation
Voilà, comme ça la présentation me parait plus plausible. je me demandais comment, dans un milieu sportif assez controlé, tu avais pour jouer ce tour de passe passe et maintenant que c'est mieux expliqué ca rends la chose moins abstraite.
Merci aussi d'avoir étoffé le caractère.
Tu es donc validée, n'oublie pas de faire ta demande de rang et de recenser ton avatar


Avis de Yuri
validation
Merci pour tes modifications, ça nous permet de mieux servir le personnage. Je n'ai plus rien à redire, tout est correctement expliqué.
C'est triste que sa carrière se soit brisée ainsi, mais au moins elle a su se retourner.
Au plaisir de te croiser sur le forum ! =)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fille au masculin ♫ [FINIIIII]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Link version fille
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» Jeune fille cheveux bleus
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» [Test] Quel personnage de Nana es-tu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri on ice RPG  :: Administratif :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: